Réouverture des frontières en Asie - Covid-19 - ASIE ONLINE
02 53 35 53 50
Nous sommes à votre disposition du
lundi au vendredi de 09h00 à 17h30
Demande de devis
sur mesure

Réouverture des frontières en Asie – Covid-19

OÙ PEUT-ON VOYAGER EN ASIE ?

Retrouvez l’évolution de la situation et de l’ouverture des frontières pour chaque destination d’Asie avec lesquelles nous collaborons. Nous actualisons* ces informations aussi souvent que possible afin de vous donner les meilleurs renseignements et conseils possibles.

 

*Mis à jour le 15 septembre 2020.

AUSTRALIE
BHOUTAN
BIRMANIE
CAMBODGE
CHINE
COREE DU SUD
EMIRATS ARABES UNIS
INDE
INDONESIE
JAPON
JORDANIE
LAOS
MALAISIE
MONGOLIE
NEPAL
NOUVELLE-ZELANDE
OMAN
OUZBEKISTAN
PHILIPPINES
SRI LANKA
TAIWAN
THAILANDE
VIETNAM

✖️ Frontières fermées

Depuis mars, l’Australie a mis en place des mesures strictes visant à protéger les Australiens et les visiteurs contre le coronavirus. Ces mesures évoluent rapidement en fonction de la situation.

À l’heure actuelle, seuls les citoyens australiens, les résidents et les membres de la famille immédiate sont autorisés à se rendre sur le territoire.

L’Australie rouvre lentement. Le gouvernement australien a présenté un plan national en trois étapes afin d’assouplir les restrictions imposées pour contrôler le virus.

En juillet dernier, le gouvernement a donné des pistes de dates pour la réouverture des frontières. Il a laissé entendre que le territoire pourrait de nouveau accueillir les étrangers entre janvier et juin 2021. D’abord aux étudiants internationaux puis aux voyageurs. Le nombre d’entrées autorisées sera limité et une quarantaine de 15 jours pourrait être mise en place.

✖️ Frontières fermées

Pendant la crise sanitaire, le Bhoutan a été un modèle, avec le plus faible nombre de cas enregistrés ; le pays avait signalé son premier cas le 6 mars dernier : une touriste américaine de 76 ans testée positive et immédiatement placée en quarantaine. Les autorités ont par la suite retracé 73 contacts directs pour les placer aussi en quarantaine.

La pandémie a entraîné la fermeture des frontières de ce petit pays niché au cœur de l’Himalaya et l’arrêt du tourisme a eu de grandes conséquences sur l’économie. Mais pour compenser les pertes, le Conseil du tourisme du Bhoutan s’organise afin de rendre le tourisme plus efficace, en facilitant les procédures d’entrée dans le pays.

La réouverture des frontières du Bhoutan dépend de la situation sanitaire au niveau mondial. Pour l’instant, le pays compte un nombre de cas limité et la transmission du virus a été nulle, ce qui a permis au Bhoutan de faire face à la situation sans difficulté. Aucune date de réouverture n’a pour le moment été communiquée.

✖️ Frontières fermées

Les conséquences liées au coronavirus en Birmanie restent pour l’instant assez faibles. Au 26 août 2020, 504 cas de contamination ont été déclarés et 6 personnes en sont décédées.

Le gouvernement birman a mis en place un certain nombre de mesures afin d’empêcher la propagation du virus : un couvre-feu de minuit à 4 h, au moins jusqu’au 31 août. Toute entrée dans un lieu public doit s’accompagner du port du masque et de vérification de la température. Toutes les fêtes religieuses ont été suspendues.

Les voyageurs qui se trouvent encore en Birmanie peuvent rester sur place s’ils ne peuvent pas quitter le pays, même si leur visa a déjà expiré. Une interdiction d’entrée temporaire, empêche cependant tout touriste ou voyageur d’affaires de se rendre en Birmanie, même s’il possède un visa. Les aéroports domestiques sont ouverts et il est possible de voyager à l’intérieur du pays. Les mesures de sécurité sont assez classiques : porter un masque dans les lieux publics, se laver (ou désinfecter) les mains avant d’entrer dans chaque bâtiment.

✖️ Frontières fermées

Depuis Mars dernier, le Cambodge a fermé ses frontières afin de se protéger face à la propagation du Coronavirus. La destination souffre cependant des retombés économiques liées à l’arrêt du tourisme et tente de trouver un nouvel équilibre. Depuis août, le pays tente de trouver des solutions afin d’assouplir ses conditions d’entrées aux voyageurs internationaux. Concernant l’arrivée des voyageurs français, voici les dernières informations du site de l’ambassade de France :

  • Il faut faire une demande de visa au préalable et elle doit être acceptée avant votre arrivée, ou posséder un visa en cours de validité.
  • Aucun visa en ligne ou à l’arrivée ne sera délivré jusqu’à nouvel ordre
  • Nécessité d’avoir un certificat de test Covid négatif de moins de 72h avant l’arrivée sur le territoire
  • Il faut souscrire à une assurance de 90 USD couvrant les frais d’hospitalisation (lien sur le site de l’ambassade)
  • Il faut faire un dépôt de 2000 USD par voyageur de caution servant à payer les frais médicaux et d’hébergement a votre arrivée
  • Tous les passagers sont conduits en bus dans un hôtel et passent des tests Covid. Les résultats sont délivrés sous 72h de délais.

Si ces résultats sont positifs :

– Une quatorzaine à domicile est obligatoire

– Prolongation à l’hôtel de la quatorzaine avec nouveau test après 13 jours.

Frontières ouvertes

Après quatre mois de fermeture de ses frontières pour empêcher la propagation de l’épidémie, la Chine a annoncé la réouverture de ses frontières le 10 août. Le 27 août, la Chine a repris ses vols avec 36 pays européens et 13 pays asiatiques. 

Par ailleurs, les vols internationaux ne peuvent plus atterrir à Pekin mais sont redirigés vers d’autres aéroports désormais appelés « premier point d’entrée » où les voyageurs pourront se diriger vers Pékin une fois avoir passé une quarantaine de 14 jours et des tests prouvant qu’ils ne sont pas porteurs du virus de la Covid-19.

Frontières ouvertes (sous conditions)

Les frontières de la Corée du Sud sont officiellement restées ouvertes, mais la délivrance des visas a été en grande partie suspendue. Une demande de visa à l’avance est requise et les visas touristiques sont pour la plupart refusés. Au niveau national, des mesures sont mises en place pour empêcher la propagation du virus.

Toute personne arrivant en Corée du Sud doit subir une quarantaine de 14 jours dans un établissement national.

Un examen et un questionnaire de santé sont nécessaires à l’arrivée en Corée du Sud.

  • Si des symptômes apparaissent, il sera nécessaire d’utiliser une application de suivi de la santé pendant 14 jours.

Sur place, les transports publics fonctionnent parfaitement et les établissements de restauration sont ouverts, sous réserve de respecter les règles de distanciation sociale. La plupart des entreprises et attractions touristiques sont également en fonctionnement.

Frontières ouvertes

A compter du 1er août, tous les passagers volant vers les Emirats doivent se présenter avec un test COVID-19 négatif (de moins de 96 heures). Aussi, les autorités ont déclarées que ce test devait être effectué dans l’un des centres autorisés dans le monde.

Les voyageurs en provenance de l’Union Européenne doivent aussi avoir une assurance maladie internationale valide, qui couvre tous les coûts liés aux tests, quarantaine et/ou traitements liés au COVID-19.

Enfin, les voyageurs devront préalablement télécharger une application en lien avec le COVID-19 :

  • Covid19-DXB Smart pour les arrivées à Dubaï
  • Al Hosn pour les arrivées à Abu Dhabi

✖️ Frontières fermées

Alors que le gouvernement indien avait mis en place un confinement et un couvre-feu strict, la progression du coronavirus perdure et le pays est toujours au cœur de sa première vague. Le pays connait pourtant un taux de guérison très important et désormais, 30% de la population serait immunisée contre ce virus.

Quand une personne est contaminée, la zone d’habitation est isolée, afin de limiter la circulation du Covid-19. Le couvre-feu est levé ou de nouveau mis en place par le gouvernement, selon la situation des villes d’une semaine à l’autre.

Seuls les Indiens et les résidents sont autorisés à entrer sur le territoire et le gouvernement n’a pas annoncé de date de réouverture des frontières.

✖️ Frontières fermées

Alors que les frontières indonésiennes devaient réouvrir en septembre, le gouverneur de Bali, Monsieur Wayan Koster a finalement déclaré que ce ne serait que pour 2021.

Sur place, les sites touristiques, hôtels, restaurants ont réouvert en Indonésie depuis juillet et la situation est normale, mais les balinais restreignent toujours leur activité de groupe et le port du masque est largement répandu.

Cependant, l’arrêt du tourisme soumet l’économie des îles à rude épreuve et beaucoup de locaux sont retournés dans leur village et travaillent dans les rizières ou développent d’autres cultures. Dans le sud et les villes, de nombreuses missions locales sont en cours afin de distribuer des repas aux personnes démunies.

✖️ Frontières fermées

Le Japon compte près de 70 000 cas de Covid-19. Au mois de juillet dernier, le pays a dû maîtriser sa deuxième vague de contamination et les nouveaux cas se font désormais rares. Depuis mars, l’ambassade française basée au Japon avait demandé aux voyageurs français de rentrer au plus vite. Tous les lieux publics tels que les musées, salles de concert, bars, écoles et administrations ont été fermées pour plusieurs semaines. Les Jeux Olympiques seront quant à eux, reportés à l’année 2021.

Depuis mars, les étrangers ne peuvent accéder au territoire japonais, seuls les étrangers résidents au Japon ont pu revenir sur l’archipel. Le gouvernement japonais se veut confiant quant à la réouverture des frontières mais n’a pas annoncé de date d’ouverture officielle pour les voyageurs étrangers et notamment ceux venant d’Europe. Mais depuis juillet 2020, le Japon autorise les voyageurs étrangers venant de la Thaïlande, du Vietnam, de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande.

✖️ Frontières fermées

Après quatre mois d’arrêt des vols commerciaux, la Jordanie a repris des liaisons aériennes avec 22 pays classés « verts » le 5 août dernier. Les vols ont repris vers et en provenance des territoires où la situation épidémiologique est jugée à faible risque.

Le Quai d’Orsay confirme que la liste n’intègre pas la France. On y retrouve la Chine, Chypre, le Danemark, l’Estonie, la Géorgie, l’Allemagne, le Groenland, l’Islande, l’Irlande, l’Italie, la Lettonie, la Lituanie, la Malaisie, Malte, Monaco, la Nouvelle-Zélande, la Norvège, Taïwan et la Thaïlande. 

Tous les passagers doivent avoir effectué un test PCR au préalable et une prise de température sera effectuée à leur arrivée à l’aéroport en plus d’un nouveau test. 

Depuis le 8 septembre, l’aéroport international Reine Allia d’Amman accepte à nouveau tous les vols internationaux.

✖️ Frontières fermées

Le Laos a globalement été épargné par le virus : 22 cas de Covid-19 et aucun décès. Les frontières ont été fermées depuis mars dernier (frontières terrestres du Vietnam et  de la Thaïlande) ainsi que les vols internationaux et domestiques.

Les mesures de confinement ont été allégées depuis mai et la vie semble presque être revenue à la normale. Depuis juillet, les autorités laotiennes ont annoncés vouloir continuer à pratiquer les mesures de distanciation sociale : masques et gels hydro-alcooliques sont disponibles partout dans le pays.

Le gouvernement n’a pas annoncé de date officielle pour la réouverture des frontières.

✖️ Frontières fermées

En Malaisie, la situation est semblable aux autres pays asiatiques. Le gouvernement a souhaité mettre en place un confinement partiel à compter de mars. Depuis août, de nombreuses contraintes sont levées mais certains secteurs d’activité restent fermés et des mesures d’hygiène et de distanciation sociale strictes sont imposées.

Les voyageurs qui sont toujours en Malaisie peuvent rester s’il ne leur est pas possible de quitter le pays, même si leur visa a déjà expiré. Une interdiction d’entrée temporaire empêche actuellement tout touriste ou voyageur d’affaires de se rendre en Malaisie, même avec un visa.

Il n’y a pour le moment pas de date officielle de réouverture des frontières. Les aéroports domestiques sont ouverts et il est possible de voyager à l’intérieur du pays. Les mesures de sécurité sont classiques : port du masque dans les lieux publics, se laver les mains avant d’entrer dans chaque bâtiment.

✖️ Frontières fermées

En mars dernier, un ressortissant français travaillant en Mongolie a été testé positif au coronavirus, il s’agissait du premier cas confirmé lié à l’épidémie dans le pays.

Les autorités ont déclarées que la période de l’état d’urgence sanitaire était étendue jusqu’au 31 octobre 2020.

Tous les vols et les trains internationaux ont également été annulés, et tous les postes-frontières autoroutiers du pays sont clos au moins jusqu’au 31 octobre 2020.

Le service de visa est aussi fermé jusqu’à nouvel ordre, par le gouvernement.

✖️ Frontières fermées

Au Népal, le confinement n’est plus en vigueur depuis fin juillet et les frontières devaient réouvrir en août, le nombre de cas contaminés étant devenu faible. Cependant, le pays subit actuellement une deuxième vague de coronavirus et il n’est par conséquent pas possible de s’y rendre. Pour les personnes revenant dans le pays et ayant donc déjà un visa, une quarantaine de 7 jours est obligatoire dans des hôtels agréés.

Depuis août, un confinement est à nouveau présent dans beaucoup de régions (et notamment la vallée de Katmandu) pour une durée de 14 jours.

Le gouvernement n’a pas encore pris de décision quant à la date de réouverture et des procédures d’accueil pour les touristes arrivant au Népal (quarantaines obligatoires et bilans de santé).

✖️ Frontières fermées

Depuis le 19 mars, tous les ressortissants étrangers ne peuvent entrer en Nouvelle-Zélande, à l’exception des résidents permanents, qui doivent se soumettre à une période d’isolement dans un centre de confinement situé à proximité de l’aéroport d’Auckland pendant 14 jours après leur arrivée.

Les autorités néo-zélandaises ont décidé le 12 août le passage au niveau d’alerte 3 de la région d’Auckland (restreignant les déplacements et les rassemblements) et au niveau 2 du reste du pays.

Aucune date de réouverture des frontières n’a pour le moment été annoncée.

✖️ Frontières fermées

Depuis le mois de mars, les autorités locales ont instauré les mesures suivantes :

  • Suspension des vols internationaux au départ et à destination de Mascate
  • Interdiction d’entrer sur le territoire omanais pour tous les étrangers résidents ou non-résidents
  • Suspension de la délivrance de visas touristiques pour tous les étrangers et interdiction des escales des bateaux de croisière.

Depuis juin 2020, les hôtels et restaurants ont progressivement rouverts. Les mesures sanitaires sont appliquées : désinfection complète des chambres et parties communes, contrôle de la température, port du masque et des gants, formation du personnel, mesures spécifiques en cuisine, mise à disposition de gel hydroalcoolique.

Les autorités ont annoncé la reprise des vols internationaux à compter du 1er octobre 2020. Aucune information n’a pour le moment été communiquée sur les modalités mises en place pour permettre, l’entrée des ressortissants étrangers sur le territoire.

✖️ Frontières fermées

La crise sanitaire de la covid-19 a été peu ressentie en Ouzbékistan jusqu’en juin mais une augmentation des cas est apparue en juillet et un confinement a été mis en place jusqu’au 15 août. Depuis, la vie reprend tranquillement son cours, avec le port du masque obligatoire dans les lieux publics.

Les frontières sont néanmoins toujours fermées et les vols internationaux suspendus depuis et vers l’aéroport de Tachkent et l’aéroport d’Ourguentch. Il n’y a pas encore de date de réouverture des frontières, le gouvernement attend avant de se prononcer sur le sujet.

✖️ Frontières fermées

Les Philippines comptent près de 210 000 cas liés au Covid-19. Au mois d’août, le pays a fait face à une deuxième vague et les cas réduisent quotidiennement.

Les mesures de confinement sont toujours en place car la situation sanitaire sur place est encore très fragile. La population doit suivre des règles d’hygiènes strictes avec le port du masque obligatoire dans certains lieux publics comme les centres commerciaux et les transports en commun. Il doivent également se déplacer à proximité de leur lieu de résidence. Un couvre-feu est en place dans certaines villes comme Manille.

Les frontières sont toujours closes : seules les personnes de nationalité Philippine et conjoints de philippin sont autorisé à entrer. Depuis début août, des étrangers peuvent entrer sur le territoire mais doivent rester en quarantaine pour 14 jours minimum et un test négatif de dépistage.

✖️ Frontières fermées

Grâce à un confinement et un couvre-feu strict, la progression du coronavirus au Sri Lanka a été contrôlée. Si une personne est contaminée, les proches et collègues doivent aussi rester en quarantaine, ce qui limite grandement la propagation du virus.

Seul les locaux et les résidents sont autorisés à entrer sur le territoire mais le gouvernement doit bientôt officialiser une date de réouverture des frontières. Les directives concernant les futurs voyageurs déjà été communiquées :

  • Visa uniquement en ligne au prix de 100 USD/personne
  • Chaque passager arrivant doit présenter les documents suivants :
  • Une assurance voyage valide avec couverture maladie et hospitalisation pour toute la durée du séjour
  • Un billet d’avion aller-retour valide
  •  Itinéraire de voyage et détails des réservations confirmées effectuées dans les établissements d’hébergement certifiés «Safe & Secure», avec la première nuit à Negombo
  • Un rapport négatif du test PCR de moins de 72 heures précédant l’atterrissage au Sri Lanka

Le reste des mesures sont assez classiques : il faudra porter un masque dans les lieux publics, vous laver les mains avant d’entrer dans chaque bâtiment.

✖️ Frontières fermées

Le premier cas de Covid-19 a été détecté le 21 janvier 2020 à Taïwan.

À partir du 19 mars, les frontières ont été fermées à tout ressortissant étranger. Les déplacements internationaux des ressortissants taïwanais sont quant à eux fortement déconseillés, sauf nécessité.

Une interdiction d’entrée temporaire, empêche désormais tous les voyageurs de se rendre à Taiwan, même s’il possède un visa. Les mesures de sécurité sont semblables à celles en France : porter un masque dans les lieux publics, se laver les mains avant d’entrer dans chaque bâtiment.

Aucune date de réouverture du territoire n’a pour le moment été annoncée par le gouvernement.

✖️ Frontières fermées

La Thaïlande, dont le tourisme est une partie essentielle de l’économie, n’a pas encore annoncé une date d’ouverture officielle des frontières pour les voyageurs étrangers. Le pays n’a enregistré que 58 décès dus au COVID-19 mais fait face à la méfiance de sa population quant au retour des touristes. La peur de voir se propager le virus est omniprésente et le gouvernement ne souhaite prendre aucun risque.

Pour tenter un premier pas vers l’ouverture du pays, les professionnels du tourisme de Phuket ont proposé un protocole appelé « Safe and Sealed » ; qui pourrait être mis en place en octobre.

Celui-ci comprend cependant de nombreuses contraintes : un test PCR de moins de 72 heures, vol direct à Phuket, quatorzaine à l’hôtel avec possibilité de sortir dans les espaces communs ainsi que sur une plage réservée d’un à deux kilomètres et obligation de rester dans le pays 30 jours.

✖️ Frontières fermées

Le Vietnam a pour le moment connu deux vagues de contamination liées au Covid-19. La destination a été l’une des premières touchée après la Chine.

Dès le mois de Mars, le pays a limité les entrées et a imposé des contrôles médicaux et des mises en quarantaine. Le port du masque est obligatoire dans les lieux publics. 

Le Vietnam offre la possibilité à certaines personnes de regagner le territoire (diplomates, cas spéciaux tels que experts, directeurs, investisseurs, travailleurs sur des projets spécifiques reconnus ainsi par le gouvernement…). Toutes les personnes entrantes doivent passer un contrôle médical, et sont placées en quarantaine pour 14 jours à leur arrivée.

Les voyageurs souhaitant venir avec un visa touristique ne peuvent pour le moment pas entrer sur le sol vietnamien, ni se faire délivrer de visa. Le gouvernement n’a pas annoncé de date de réouverture.

En cliquant sur « Accepter », vous autorisez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, de personnalisation des contenus et de personnalisation de messages publicitaires. Vous pouvez si vous le souhaitez refuser l’installation de cookies en cliquant sur «Modifier».
AccepterModifier

RGPD

  • Google Analytics

Google Analytics