Guide pratique - Destinations - ASIE ONLINE
02 53 35 53 50
Nous sommes à votre disposition du
lundi au vendredi de 09h00 à 17h30
Demande de devis
sur mesure

Guide pratique – Destinations

guide pratique titre

Afin de vous aider à préparer au mieux votre séjour, Asie Online vous accompagne pour vous donner toutes les informations nécessaires et propres à chaque destination.

Climat, santé, monnaie ou encore les lieux incontournables à visiter…

AUSTRALIE
BHOUTAN
BIRMANIE
CAMBODGE
CHINE
COREE DU SUD
EMIRATS ARABES UNIS
INDE
INDONESIE
JAPON
JORDANIE
LAOS
MALAISIE
MONGOLIE
NEPAL
NOUVELLE-ZELANDE
OMAN
OUZBEKISTAN
PHILIPPINES
RÉUNION
SRI LANKA
TAHITI & SES ILES
TAIWAN
THAILANDE
VIETNAM

QUAND PARTIR EN AUSTRALIE ? 

Les saisons sont inversées en Australie. L’hiver se situe entre juin et août, alors que Noël tombe en plein été, qui s’étend de décembre à février. De novembre à mars, il fait généralement très chaud partout, en particulier au centre (Alice Springs, Ayers Rock), avec des températures grimpant jusqu’à plus de 35 °C. Au Nord, c’est la saison des pluies pendant cette période. Plusieurs routes peuvent être inondées.

 

PARMI LES LIEUX INCONTOURNABLES*…

NORD AUSTRALIE

Parc national de Kakadu

Le parc national est renommé pour le nombre important d’espèces animales et les peintures aborigènes qu’il abrite. Il est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1981 en tant que paysage naturel et culturel. Le site est habité depuis plus de 40 000 ans et contient des vestiges des chasseurs et pêcheurs du Néolithique. On peut y retrouver l’ensemble des paysages australiens (à l’exception des zones arides qui couvrent 80 % du territoire). Une faune diversifiée y est présente : des milliers d’espèces d’insectes, des poissons d’eau douce, des amphibiens, des reptiles (crocodiles et serpents), plus de 280 espèces d’oiseaux et 60 de mammifères.

Grande barrière de corail

La Grande Barrière de Corail, constitue le plus grand récif corallien au monde : elle s’étire sur plus de 2 300 kilomètres. Située en mer de Corail au large du Queensland, elle est composée de 2 900 récifs et 600 îles. Visible de l’espace, une large diversité de vie marine y évolue et elle est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1981. La menace la plus significative pour l’avenir de la Grande Barrière de Corail est le réchauffement climatique ; même si le tourisme de masse a également de grandes conséquences sur son développement.

CENTRE AUSTRALIE

Uluru

Uluru, ou Ayers Rock, est une colline en grès qui s’élève à 348 mètres au-dessus de la plaine. C’est un lieu sacré pour les tribus aborigènes, au pied duquel ils pratiquent parfois des rituels. Il est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO et est devenu une attraction touristique à partir des années 1940. Environ 400 000 touristes viennent escalader Ayers Rock chaque année, n’en déplaise aux aborigènes qui ne conçoivent pas cette pratique, en raison de son importance spirituelle. Ils demandent alors l’interdiction définitive de l’ascension, qui est acceptée le .

Uluru est un des symboles de l’Australie, il change de couleur en apparence en fonction de la lumière qui l’éclaire tout au long de la journée. Bien que cette région aride n’enregistre que très peu de précipitations ; lorsque c’est le cas, Ayers Rock devient gris argenté en raison de la formation d’algues noires le long des goulottes naturelles d’écoulement de l’eau.

Kings Canyon

Situé entre Alice Springs et Uluru, Kings Canyon, ou Watarrka pour les Aborigènes, est un site immanquable dans le Centre rouge. Ses roches de grès orangées, s’élevant jusqu’à 270 mètres de hauteur, offrent des panoramas exceptionnels dans cet immense désert. En pleine journée, lorsque le soleil apparaît, les profondeurs du canyon offrent un jardin luxuriant, où serpente une rivière, la Kings Creek. Une véritable oasis en plein cœur du désert.

La grande force, autant touristique que naturelle de Kings Canyon, est sa variété d’écosystèmes. Les roches de grès, asséchées à cause des températures extrêmes, cohabitent avec une végétation humide, verte et abondante et près de 600 espèces animales dont des varans, des serpents ou des grenouilles.

SUD AUSTRALIE

Opéra de Sydney

L’opéra de Sydney est l’un des plus célèbres bâtiments du 20ème siècle et un lieu de représentation des arts. Son architecture unique, ressemblant à un voilier pour certains ou un coquillage pour d’autres, a été imaginée par le Danois Jorn Utzon.

L’opéra est aujourd’hui une attraction touristique majeure de la ville même si la plupart des visiteurs n’ont pas l’occasion d’assister à une représentation. Il accueille environ 1500 spectacles chaque année et est composé de cinq théâtres, cinq studios de répétition, quatre restaurants, six bars et des magasins de souvenirs. Le , il est inscrit au patrimoine mondial par l’UNESCO pour son architecture exceptionnelle : l’Opéra de Sydney est devenu une icône universelle.

Plage de Bondi

La plage de Bondi est l’une des plages les plus réputées de l’Australie : notamment pour son sable fin et ses rouleaux qui permettent d’y faire du surf. La destination a été ajoutée à la liste du patrimoine national australien en 2008.

Les plus chanceux ont parfois le privilège d’assister au merveilleux spectacle aquatique donné par les baleines à bosses et les dauphins qui nagent dans ces eaux cristallines, entre août et novembre. La couleur particulière de l’eau de la plage a donné le nom d’une couleur, le bleu bondi.

Great Ocean Road

La Great Ocean Road est une route côtière de 243 km qui longe l’État de Victoria, entre les villes de Torquay et Allansford. Construite entre 1919 et 1932 par des soldats de la Première Guerre mondiale, le lieu est devenu un important site touristique. Elle offre de magnifiques points de vue avec des paysages composés de falaises et roches impressionnantes, comme le Loch Ard Gorge, le Grotto, le London Bridge et surtout les fameux Douze Apôtres (Twelve Apostles). Elle est aussi bordée par la plage de Torquay, réputée pour le surf.

*Retrouvez ces sites et bien d’autres dans nos circuits.

 

FORMALITÉS

Passeport valable six mois après la date de retour.

EVisitor Visa gratuit (valable pour un séjour jusqu’à 3 mois). Pour les séjours de plus de trois mois, l’obtention d’un visa traditionnel reste obligatoire.

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Décalage horaire

L’Australie est divisée en 3 fuseaux horaires :

Australian Western Standard Time ou AWST (UTC + 08:00) pour l’Australie-Occidentale ;

Australian Central Standard Time ou ACST (UTC + 09:30) pour le Territoire du Nord et l’Australie Méridionale ;

Australian Eastern Standard Time ou AEST (UTC + 10:00) pour les États à l’est, ainsi que la Tasmanie.

Electricité

La tension électrique est de 220-240 volts, soit un voltage presque identique à la France. Les prises de courant sont à 3 fiches plates, d’où la nécessité d’un adaptateur. On en trouve facilement dans les boutiques de souvenirs.

Monnaie

L’unité monétaire australienne est le dollar australien : 1 € = 1,61 AUD // 1 AUD = 0,61 € (en septembre 2020).

On trouve des distributeurs automatiques de billets (ATM) à l’extérieur de chaque banque. Ce sont ceux que l’on vous conseille d’utiliser. On trouve aussi de petits distributeurs dans certaines épiceries, dans le hall des AJ, et même dans les bars ou restos… Mais attention, ces petits distributeurs prennent des commissions plus importantes.

Les cartes les plus répandues sont la MasterCard, la Visa et l’American Express, pratiques car appliquant des commissions très faibles.

Pourboires

Votre guide, votre chauffeur et toutes les personnes qui vous accueillent font toujours de leur mieux pour que votre voyage se passe dans les meilleures conditions. C’est pourquoi nous vous conseillons de donner :

Chauffeur : 2 à 2,5 Dollar australien / jour et par personne

Guide : 3 à 4 Dollar australien / jour / personne

Le montant des pourboires reste bien sûr à votre bon vouloir et dépend de votre degré de satisfaction.

 

SANTÉ

Aucun vaccin n’est obligatoire. Dans tous les cas, une mise à jour de votre carnet de vaccination (DTPolio, Hépatite, Typhoïde…) est fortement recommandée comme pour tout voyage. Dans tous les cas, nous vous recommandons de vous rapprocher de votre médecin traitant.

Ordonnance : Si vous emmenez avec vous un traitement médical, il est impératif d’avoir l’ordonnance du médecin correspondante, en cas de contrôle par la douane. En cas de souci sur place, il faut impérativement ouvrir un dossier auprès de votre assurance de voyage. Que ce soit votre assurance de carte bancaire ou celle que vous avez souscrite par notre intermédiaire. Les documents justificatifs pourront attendre votre retour mais il est important de créer un dossier dès que le problème survient.

Nous conseillons aux voyageurs de boire uniquement de l’eau minérale ou du thé. Il est recommandé de ne pas boire d’eau du robinet, de ne pas manger de fruits non pelés et de prévoir du gel ou des lingettes antibactériennes humidifiées.

QUAND PARTIR AU BHOUTAN ?

Le climat varie fortement, en fonction de la région et de l’altitude mais, d’une manière générale, le Bhoutan est soumis à quatre saisons distinctes. La meilleure période s’étend d’avril à octobre/novembre. L’hiver (mi-novembre à mi-mars) rend la région difficile d’accès. La zone la plus touristique, la vallée centrale, connaît un hiver sec mais les chutes de neige sont assez rares. Au printemps (mi-mars à mi-juin), les températures sont très agréables (une moyenne de 27 °C, le jour, et 18 °C, la nuit). Pour jouir d’une vue dégagée sur les hautes cimes de l’Himalaya, il faut attendre l’automne et la fin de la mousson. Les températures nocturnes flirtent avec les 0 °C, mais le ciel est d’un bleu déconcertant.

 

PARMI LES LIEUX INCONTOURNABLES*…

Monastère de Taktsang

Il est l’un des monastères les plus vénérés du monde Himalayen, perché à 2700 mètres d’altitude surplombant tout la vallée de Paro (environ 5h00 de marche).

Le monastère est perché sur une montagne de granite à 800 m de haut et est devenu un haut lieu de pèlerinage. La légende veut qu’un grand religieux (gourou Rinpoche) ait atteint cette montagne grâce à un tigre volant et ait médité durant 3 mois dans l’une des grottes. Le démon qui empêchait alors la propagation du Bouddhisme à cette époque aurait ainsi été maitrisé et l’ensemble de la vallée de Paro se convertit au Bouddhisme.

Thimphu

Thimphu, la capitale, s’étend à flanc de colline dans une vallée boisée. C’est bien la seule capitale au monde sans feux de circulation, la population préférant s’en passer. Malgré une certaine modernisation récente, Thimphu conserve tout son charme. Ses façades aux motifs élaborés et colorés lui donnent un cachet ancien très pittoresque.

Trashi Chhoe Dzong

Emblème de la capitale et siège du centre administratif et religieux du Bhoutan, ce monastère forteresse abrite le trône du Roi et les différents bureaux du gouvernement. C’est également la résidence d’été du Chef Abbot.

Bouddha Point Kuensel Phodrang, à l’extérieur de la ville et depuis lequel vous bénéficierez d’une superbe vue sur la vallée de Thimphu.

Punakha

La ville de Punakha est devenue le centre administratif et religieux de la région. Lors de votre échappée belle dans le district de Punakha, laissez-vous séduire par le paysage idyllique de la vallée. En s’entourant de deux rivières, la région jouit d’un climat tempéré permettant le développement d’une grande variété de végétation. Rhododendrons, magnolias, lauriers et figuiers peuplent les forêts qui décorent la vallée. En temps clair, vous pouvez apercevoir une partie de la chaîne himalayenne.

Dzong de Punakha

Ce complexe surnommé « le palais de la grande félicité » a été érigé en 1637 par le lama Ngawang Namgyal. Le premier roi du Bhoutan Ugyen Wangchuck y a été couronné. La forteresse faisait office de résidence au roi avant que Thimphu ne soit déclarée capitale en 1961. En outre, le monastère accueille le Je Khenpo en hiver.

Gangtey

Gangtey Gompa, monastère au sommet d’une colline dans la vallée de Phobjikha, est un temple d’une grande importance culturelle et religieuse. Il s’agit également d’un lieu d’apprentissage pour les moines voulant intégrer l’école bouddhiste Nyingma.

Vallée de Phobjikha

La vallée de Phobjikha prend la forme d’une cuvette sur le versant ouest de la Montagne Noire, à l’orée du parc national de Jigme Singye Wangchuck. Située à une altitude d’environ 3.000 mètres, elle peut également, en hiver, ressembler à une vaste vallée glaciaire. Elle devient la demeure hivernale des grues à cou noir, qui migrent des plaines arides du Tibet au nord, pour passer les mois d’hiver dans un climat plus doux. En été, elle se recouvre d’une belle prairie et d’une terre marécageuse dominée par des bambous nains.

Dzong de Trongsa, érigé en 1648, autrefois le siège du gouvernement du Bhoutan central et oriental. Il renferme un labyrinthe de temples, de couloirs et de plusieurs bureaux militaires.

Bumthang

L’une des destinations les plus riches du royaume en termes de monuments historiques et religieux mais aussi grâce à ses atouts culturels et son paysage naturel.

*Retrouvez ces sites et bien d’autres dans nos circuits.

 

FORMALITÉS

Passeport valable 6 mois à compter de la date d’entrée au Bhoutan. Un visa vous sera remis environ 15 jours avant le départ par l’agence. Il suffit de transmettre alors une photo d’identité et une copie claire du passeport.

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Décalage horaire

En été + 4h00 : lorsqu’il est midi en France, il est 16h à Thimphu.

En hiver + 5h00 : lorsqu’il est midi en France, il est 17h à Thimphu.

Electricité

230 V, 50 cycles. Dans les chambres d’hôtels, les prises sont conçues pour accepter aussi bien les prises indiennes à trois broches rondes (dont une grosse) que les prises européennes et américaines. Un adaptateur ne devrait pas être nécessaire, sauf si vous tombez sur des prises indiennes uniquement.

Monnaie

La monnaie est le ngultrum (BTN) mais aussi la roupie indienne (INR) qui ne s’obtiennent que sur place. 1 € = 84 BTN // 1 BTN = 0,011 € (en septembre 2020).
Le ngultrum étant à parité avec la roupie indienne, les commerces acceptent indifféremment les billets indiens jusqu’à 100 Rp (mais pas ceux de 500 et 1 000 Rp).
On change sans problème ses euros en arrivant à l’aéroport, dans les banques en ville ou dans les bureaux de change. On peut aussi retirer de l’argent dans les distributeurs de billets (ATM) mais, attention, tous n’acceptent pas la carte Visa (parfois MasterCard seulement).

Pourboires

Votre guide, votre chauffeur et toutes les personnes qui vous accueillent font toujours de leur mieux pour que votre voyage se passe dans les meilleures conditions. S’il n’existe pas de règle fixe (tout dépendant de la qualité du service), un bon guide se voit généralement offrir un pourboire d’au moins 10 $ par jour, contre 5 à 8 $ pour le chauffeur.

 

SANTÉ

Aucun vaccin n’est obligatoire. Dans tous les cas, une mise à jour de votre carnet de vaccination (DTPolio, Hépatite, Typhoïde…) est fortement recommandée comme pour tout voyage. Dans tous les cas, nous vous recommandons de vous rapprocher de votre médecin traitant.

Ordonnance : Si vous emmenez avec vous un traitement médical, il est impératif d’avoir l’ordonnance du médecin correspondante, en cas de contrôle par la douane. En cas de souci sur place, il faut impérativement ouvrir un dossier auprès de votre assurance de voyage. Que ce soit votre assurance de carte bancaire ou celle que vous avez souscrite par notre intermédiaire. Les documents justificatifs pourront attendre votre retour mais il est important de créer un dossier dès que le problème survient.

Nous conseillons aux voyageurs de boire uniquement de l’eau minérale ou du thé. Il est recommandé de ne pas boire d’eau du robinet, de ne pas manger de fruits non pelés et de prévoir du gel ou des lingettes antibactériennes humidifiées.

QUAND PARTIR EN BIRMANIE ?

Il existe plusieurs saisons au Myanmar :
Saison Chaude : de mars à mai (difficilement supportable)
Saison des pluies : de juin à octobre
Saison tempérée : d’octobre à mars. La plaine d’Irrawady est une région particulièrement sèche, ce qui permet de voyager toute l’année. Attention, en décembre, les températures nocturnes peuvent être basses dans les régions de Kalw, Pindaya, Taunggyi et le Lac Inle.

 

PARMI LES LIEUX INCONTOURNABLES*…

YANGON

Pagode Shwedagon

Aucun voyage au Myanmar ne peut être considéré comme réussi sans la visite de la légendaire Pagode Shwedagon. Le meilleur moment de la journée pour la visiter est en fin d’après-midi lorsque les derniers rayons du soleil décorent son stupa doré et lui donne un éclat magique.

Rocher d’or

Célèbre pour sa position instable et sa signification religieuse, le « Rocher d’Or » est un énorme rocher entièrement recouvert de feuilles d’or et dangereusement posé en équilibre au bord d’une falaise. Le Rocher d’Or est supposé tenir en équilibre sur le bord de la falaise grâce à un brin de cheveu de Bouddha et de nombreux pèlerins bouddhistes de toute l’Asie du Sud-Est y viennent pour s’y recueillir.

MANDALAY

Pagode Mahamuni et son très vénéré Bouddha, entièrement couvert de feuilles d’or déposées par les dévots au cours des siècles.

Pagode  Kuthodaw et sa gigantesque collection de 729 stèles gravées d’enseignements bouddhistes.

Cloche de Mingun, la plus grande du monde, après celle de Moscou qui est fêlée. D’une hauteur de 4 m, et d’un diamètre de 5 m à la base, elle pèse 90 tonnes. Coulée en 1808, elle était destinée au stûpa de la pagode. Elle sera installée sur un nouveau support en 1896, le précédent ayant rompu lors du tremblement de terre de 1838. 

Sagaing

Avec 600 pagodes et monastères de couleur ivoire, la colline de Sagaing est considérée comme le centre spirituel du Myanmar et se revendique être la résidence de près de 3.000 moines.

Pont U Bein, le plus long pont en teck du monde, construit en 1782.

BAGAN

Bienvenue à Bagan, connu comme l’un des plus grands sites architecturaux en Asie. Le majestueux site de Bagan avec ses quelques 4000 temples de briques rouges est un des moments forts de chaque Voyage au Myanmar et un régal visuel pour tout voyageur.

LAC INLE

A 900m au–dessus du niveau de la mer, le “petit lac” (in lay) s’étale sur près de 35 km de long, du nord au sud, et de 1 à 10 km de large, entre des collines verdoyantes et des sommets plus arides pouvant monter jusqu’à 1700 m d’altitude. Décrit partout comme l’un des paysages les plus féeriques du pays. 

LA PLAGE DE NGAPALI

Avec de magnifiques eaux bleues et de superbes plages de sable blanc, la plage de Ngapali est en train de devenir l’une des meilleures destinations balnéaires de l’Asie du Sud-Est Particulièrement appréciée pour sa situation exceptionnelle aux pieds des montagnes, ses eaux turquoises du golfe du Bengale et ses magnifiques plages de sable blanc, Ngapali, signifiant « poisson enjôleur » en birman, est souvent plébiscitée par les voyageurs, pour une pause plage paradisiaque.

*Retrouvez ces sites et bien d’autres dans nos circuits.

 

FORMALITÉS

Passeport obligatoire, valable minimum 6 mois après la date de retour.
Visa obligatoire, valable 28 jours. Demande préalable sur le site https://evisa.moip.gov.mm (50 USD), simple et rapide.

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Décalage horaire

En été + 4h30 : lorsqu’il est midi en France, il est 16h à Rangoon.

En hiver + 5h30 : lorsqu’il est midi en France, il est 17h à Rangoon.

Electricité

220 volts, pensez donc à emmener un adaptateur si toutefois vous désirez vous servir d’appareils électriques.

Monnaie

La monnaie birmane est le Kyat (divisé en 100 Pyas) : 1 € = 1550 MMK // 1 MMK = 0.00064 € (en septembre 2020). Vous pouvez changer vos euros pour des Kyats dans un guichet de l’aéroport ou bien auprès des banques.
Les cartes de crédit et les chèques de voyage ne sont pas encore acceptés en Birmanie. Avec la carte de Master et la carte de Visa, le retrait maximum est de 3.000.000 Kyats. Nous recommandons aux voyageurs de se munir de suffisamment d’argent en liquide (Dollars US, la monnaie préférée, l’Euro peut de plus en plus facilement être changé).
Les autres monnaies étrangères sont échangeables seulement dans les grandes villes. Si possible se munir de billets neufs en US Dollar (billet de 100) plutôt que des petites coupures et en bon état. D’une part, cela vous permettra d’avoir un meilleur taux, d’autre part, les banques n’acceptent que les billets de bons états.

Pourboires

Votre guide, votre chauffeur et toutes les personnes qui vous accueillent font toujours de leur mieux pour que votre voyage se passe dans les meilleures conditions. C’est pourquoi nous vous conseillons de donner :

– Chauffeur : 2 à 2,5 € / jour et par personne

– Guide : 3 à 5 € / jour / personne

Le montant des pourboires reste bien sûr à votre bon vouloir et dépend de votre degré de satisfaction.

 

SANTÉ

Aucun vaccin n’est obligatoire. Dans tous les cas, une mise à jour de votre carnet de vaccination (DTPolio, Hépatite, Typhoïde…) est fortement recommandée comme pour tout voyage. Dans tous les cas, nous vous recommandons de vous rapprocher de votre médecin traitant.

Ordonnance : Si vous emmenez avec vous un traitement médical, il est impératif d’avoir l’ordonnance du médecin correspondante, en cas de contrôle par la douane. En cas de souci sur place, il faut impérativement ouvrir un dossier auprès de votre assurance de voyage. Que ce soit votre assurance de carte bancaire ou celle que vous avez souscrite par notre intermédiaire. Les documents justificatifs pourront attendre votre retour mais il est important de créer un dossier dès que le problème survient.

Nous conseillons aux voyageurs de boire uniquement de l’eau minérale ou du thé. Il est recommandé de ne pas boire d’eau du robinet, de ne pas manger de fruits non pelés et de prévoir du gel ou des lingettes antibactériennes humidifiées.

 

 

QUAND PARTIR AU CAMBODGE ?

De type tropical, le climat cambodgien se décline en 2 saisons :

– La saison sèche de novembre à mars, avec des températures entre 25 et 30°C, la meilleure période pour découvrir le pays.   

– La saison humide et très chaude, de mai à octobre qui correspond à la mousson.

 

PARMI LES LIEUX INCONTOURNABLES*…

TEMPLES D’ANGKOR

Âme du royaume khmer, Angkor est l’un des sites archéologiques les plus prestigieux du monde. Il faut se perdre au milieu des ruines des quelque sept cents temples disséminés dans la jungle pour découvrir la splendeur de la civilisation khmère à l’époque médiévale. Les édifices majestueux d’Angkor, à deux pas de la petite ville de Siem Reap, dans l’ouest du Cambodge, se dressent dans un décor de lianes, de banians et de fromagers.

PHNOM PENH

Bienvenue à Phnom Penh ! La fameuse hospitalité Khmère attend les visiteurs de la capitale du Royaume. Située au confluent de trois grands fleuves, le Mékong, le Tonlé Sap et le Bassac, créant les quatre bras juste en face du Palais Royal, Phnom Penh est le centre commercial, politique et culturel du Royaume.

BATTAMBANG

Battambang propose à ses visiteurs une ambiance tranquille pour découvrir la beauté ensorcelante de ses paysages, le mode de vie rural des Cambodgiens et la valeur culturelle khmère. Hors des sentiers battus, elle offre également la possibilité de compléter la visite avec des activités originales.

KOH RONG

L’île de Koh Rong qui se situe au large de la baie de Sihanoukville fait partie des îles paradisiaques présentes dans le golfe de Thaïlande en Asie du Sud-Est. Ici pas de routes goudronnées, pas de motos, pas de camions, ou même de tuktuks… Seulement des sentiers battus par la marche des autochtones, mais également des touristes désireux de découvrir cette île sauvage et authentique. Le sable blanc, la mer turquoise, le ciel bleu, et le silence. Toutes les caractéristiques sont réunies pour passer un séjour merveilleux sur cette terre enchanteresse.

KEP

Kep, située à quelques kilomètres seulement de Kampot, est la plus ancienne station balnéaire du Cambodge. Fondée en 1908 par les Français durant les années de protectorat du royaume, puis abandonnée pendant des décennies, la petite ville reprend vie sous l’impulsion des touristes amateurs de jolies plages ou d’excursions dans le Parc National de Kep.

*Retrouvez ces sites et bien d’autres dans nos circuits.

 

FORMALITÉS

Passeport obligatoire, valable au minimum 6 mois après la date de retour.
Visa obligatoire, valable 1 mois et délivré sur place (30 USD). Prévoir deux photos d’identité (format 4 x 6 cm).
Possible obtention d’un e-visa à l’avance sur le site : http://www.evisa.gov.kh/.

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Décalage horaire

En été + 5h00 : lorsqu’il est midi en France, il est 17h à Phnom Penh.

En hiver + 6h00 : lorsqu’il est midi en France, il est 18h à Phnom Penh.

Electricité

Le courant est de 220 volts. Les prises françaises s’adaptent aux prises cambodgiennes. Pas besoin d’adaptateur.

Monnaie

La monnaie est le Riel (KHR) : 1 € = 4 622 KHR // 1 KHR = 0.00022 € (en septembre 2020). L’euro et le dollar se changent très facilement dans les nombreux bureaux de change (taux plus intéressant) et dans les banques. Le dollar est très fréquemment accepté, voir même préféré au riel, même par les petits commerçants. Les retraits par cartes bancaires internationales sont possibles dans tout le pays surtout dans les lieux touristiques où les distributeurs automatiques sont très nombreux.

Pourboires

Votre guide, votre chauffeur et toutes les personnes qui vous accueillent font toujours de leur mieux pour que votre voyage se passe dans les meilleures conditions. C’est pourquoi nous vous conseillons de donner :

– Chauffeur : 2 à 2,5 € / jour / personne

– Guide : 3 à 5 € / jour / personne                                                                                                                           

Le montant des pourboires reste bien sûr à votre bon vouloir et dépend de votre degré de satisfaction.

 

SANTÉ

Aucun vaccin n’est obligatoire. Dans tous les cas, une mise à jour de votre carnet de vaccination (DTPolio, Hépatite, Typhoïde…) est fortement recommandée comme pour tout voyage. Dans tous les cas, nous vous recommandons de vous rapprocher de votre médecin traitant.

Ordonnance : Si vous emmenez avec vous un traitement médical, il est impératif d’avoir l’ordonnance du médecin correspondante, en cas de contrôle par la douane. En cas de souci sur place, il faut impérativement ouvrir un dossier auprès de votre assurance de voyage. Que ce soit votre assurance de carte bancaire ou celle que vous avez souscrite par notre intermédiaire. Les documents justificatifs pourront attendre votre retour mais il est important de créer un dossier dès que le problème survient.

Attention l’eau du robinet n’est pas potable, ne surtout pas la boire. Nous vous conseillons de bien vérifier que vos bouteilles d’eau sont fermées avant de boire.

QUAND PARTIR EN CHINE ?

Les meilleures saisons pour voyager en Chine sont l’automne (septembre-octobre) et le printemps (de fin avril à début juin), périodes pendant lesquelles on peut porter des vêtements légers, avec une petite veste ou un sweat-shirt. Ce sont aussi les saisons où les lumières sont les plus belles.

 

PARMI LES LIEUX INCONTOURNABLES*…

PÉKIN

Place Tiananmen

Au centre de la Place se trouve le Mausolée du président Mao qui fait face à la Porte de la Paix Céleste de la Cité Interdite. C’est de la porte de la Paix céleste, entrée sud de la Cité Interdite, que Mao proclama la république populaire de Chine. 

Cité interdite

La Cité Interdite est entourée par une muraille de 7 m de hauteur, mesurant 1000 m du Nord au Sud et de 786 m d’Est en Ouest. Elle compte plus de 900 salles dont 6 constructions importantes : la Salle de l’Harmonie Suprême où étaient célébrées en grande pompe les cérémonies officielles. Le Palais de la Parfaite Harmonie, qui servait de salle de banquet, le Palais de la Pureté Céleste ou Salle d’Audience Privée, la Salle du Trône et les Résidences des Impératrices ainsi que les quartiers réservés aux concubines, aujourd’hui transformés en Musée, et les jardins impériaux.

Temple du ciel

Le temple du ciel est le lieu où les empereurs Ming et Qing venaient célébrer les rites et sacrifices pour rendre hommage au Ciel et l’implorer de donner de bonne récoltes. Son organisation est liée à la cosmologie chinoise dont l’équilibre reposait sur l’empereur par son attitude et le respect des rites. Les couleurs, les formes, les sons et la position des édifices représentent cette conception assez complexe de l’univers.

Palais d’été

En quête d’une résidence d’été, l’impératrice douairière, Cixi, fit restaurer à grands frais un ancien palais à une vingtaine de kilomètres de Pékin. Le lac de Kunming avec le pont aux dix-sept arches, la colline de la Longévité millénaire, le Bateau de marbre, les longues galeries couvertes et décorées de fines peintures.

GRANDE MURAILLE

Elle serait, dit-on, la seule réalisation humaine visible à l’œil nu depuis la lune. Elle ondule comme l’échine d’un dragon sur quelques 6000 km. Les toutes premières étapes de la construction de la Muraille remontent au 5ème siècle avant notre ère, mais le tracé définitif fut arrêté vers 220 av. J.C. par le premier empereur de Chine, Qin Shi Huangdi, qui fit relier les anciennes fortifications érigées à l’époque des Royaumes combattants et les étendit vers le nord afin de repousser les assauts de nomades.

SHANGHAI

Bund

Le Bund est le nom donné au quai sur le fleuve Huang Pu, perpendiculaire à la rue de Nankin, sur lequel on trouve des immeubles aux riches façades. C’est un point de rassemblement, très peuplé par les touristes, à partir duquel on a une vue sur la célèbre grande tour de télécommunications, appelée la Perle Orientale, facilement reconnaissable à sa structure en forme de boule.

Xintiandi

Établie en 1862, elle était autrefois réservée aux Français venant s’installer à Shanghai, on la surnommait donc le Paris de l’Est. Les bâtiments y sont inspirés par un art déco semblable à celui des pavillons bourgeois de nos banlieues résidentielles.

Vieille ville & jardin du Mandarin Yu

C’est tout l’art paysager que vous pourrez apprécier à travers ce jardin de deux hectares merveilleusement ordonnancé et vieux de 400 ans. La création de ce célèbre jardin, situé au cœur de la vieille ville, remonte au XVIème siècle.

TONGLI / SUZHOU / ZHUJIAJIAO

Voici quelques villages d’eau proches de la ville de Shanghai, où des balades en barque sur les canaux sont très appréciées.

XIAN & L’ARMÉE EN TERRE CUITE

Incroyablement bien conservée, cette armée souterraine de 6 000 guerriers et chevaux de terre cuite grandeur nature, fait face à l’Est, en formation de combat. Chaque visage possède sa propre morphologie et expression. Le corps et les membres sont disposés selon des règles strictes, et nombre de statues tenaient à l’origine de véritables armes. Vieille de plus de 2000 ans, cette armée fut découverte en 1974 par des paysans.

GUILIN & YANGSHUO

Yangshuo est une petite ville nichée au centre de montagnes qui l’encerclent tels les pétales d’un lotus. La petite ville au charme unique est traversée par la rivière Li. Le marché de Yangshuo est particulièrement intéressant et représentatif de l’artisanat et l’art chinois. Par ailleurs, le fameux quartier de West Street propose une atmosphère occidentale très agréable et enjouée.

Le but principal d’un voyage à Yangshuo est un retour à la nature. Pendant quelques jours, oubliez les villes modernes et leurs nuisances (sans pour autant en abandonner le confort) et profitez des merveilleux paysages de cette région. La croisière sur le Lijiang est incontournable, qu’elle soit effectuée sur un grand bateau comme un radeau en bambou.

HONG KONG

Hong Kong, c’est à la fois les marchés traditionnels de Kowloon, les boutiques des grandes marques, la pharmacopée chinoise et les fast-foods internationaux. Derrière ses airs de City londonienne ou de petit New York de l’Asie, c’est une ville chinoise où bat le cœur d’une population venue surtout de Canton et de Shanghai. Hong Kong veut rester ce symbole d’une réussite en Asie, celle d’avoir pu cultiver une prospérité et une identité à part.

*Retrouvez ces sites et bien d’autres dans nos circuits.

 

FORMALITÉS

Passeport obligatoire, valable minimum 6 mois après la date de retour. Visa obligatoire, individuel ou collectif.

Depuis juillet 2019, la procédure d’obtention pour le visa individuel impose de prendre rendez-vous dans l’un des 4 consulats (Paris, Marseille, Lyon et Strasbourg) pour y déposer ses empreintes. Les éléments suivants, doivent également être fourni : formulaire complété, photo d’identité, billets aller-retour, attestation d’hébergement et passeport. Pour le visa collectif (à partir de 2 voyageurs), la prise des empreintes se fait à l’entrée sur le territoire et le passeport n’est pas exigé pendant la procédure. Cependant ce visa est délivré autour de 8 jours avant la date de départ et seulement pour certains points d’entrée sur le territoire. Attention les voyageurs ayant sur leur passeport un tampon d’entrée sur le territoire turc, peuvent se voir refuser leur visa sur ce seul motif.

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Décalage horaire

En été + 6h00 : lorsqu’il est midi en France, il est 18h à Pékin.

En hiver + 7h00 : lorsqu’il est midi en France, il est 19h à Pékin.

Electricité

Le courant est en 220 volts. Il existe différents types de prises, ressemblant à celles utilisées aux États-Unis (type A), en Grande-Bretagne (type G) et en Australie (type I). Cela dit, la plupart sont configurées pour accepter les prises rondes à deux ports utilisés en Europe. Vous pouvez toujours vous munir d’un adaptateur international par précaution.

Monnaie

La monnaie chinoise est le Yuan Renminbi : 1 € = 8,02 CNY // 1 CNY = 0,12 € (en septembre 2020).
Il sera facile de retirer des yuans aux distributeurs avec une carte de paiement internationale (MasterCard, Visa, Cirrus, JCB, Diners Club ou American Express). Assurez-vous juste que la machine affiche le logo correspondant à votre carte. Une touche permet d’obtenir des instructions en anglais (voire en français).

Pourboires

Votre guide, votre chauffeur et toutes les personnes qui vous accueillent font toujours de leur mieux pour que votre voyage se passe dans les meilleures conditions. C’est pourquoi nous vous conseillons de donner :

– Chauffeur : 2 à 2,5 € / jour / personne

– Guide : 3 à 5 € / jour / personne                                                                                                                           

Le montant des pourboires reste bien sûr à votre bon vouloir et dépend de votre degré de satisfaction.

 

SANTÉ

Aucun vaccin n’est obligatoire. Dans tous les cas, une mise à jour de votre carnet de vaccination (DTPolio, Hépatite, Typhoïde…) est fortement recommandée comme pour tout voyage. Dans tous les cas, nous vous recommandons de vous rapprocher de votre médecin traitant.

Ordonnance : Si vous emmenez avec vous un traitement médical, il est impératif d’avoir l’ordonnance du médecin correspondante, en cas de contrôle par la douane. Ainsi qu’une version traduite en anglais. En cas de souci sur place, il faut impérativement ouvrir un dossier auprès de votre assurance de voyage. Que ce soit votre assurance de carte bancaire ou celle que vous avez souscrite par notre intermédiaire. Les documents justificatifs pourront attendre votre retour mais il est important de créer un dossier dès que le problème survient.

Nous conseillons aux voyageurs de boire uniquement de l’eau minérale ou du thé. Il est recommandé de ne pas boire d’eau du robinet, de ne pas manger de fruits non pelés et de prévoir du gel ou des lingettes antibactériennes humidifiées.

QUAND PARTIR EN CORÉE DU SUD ?

Les quatre saisons coréennes sont extrêmement marquées. Il fait très froid en hiver. Janvier est le mois le plus froid : de – 8 à 6°C. En été, les températures varient de 19 à 30 °C et plus. Les saisons intermédiaires sont les meilleures périodes pour le tourisme, avec une prédilection pour l’automne (14 °C en moyenne) ; le printemps est en effet assez doux (11 °C), mais les pluies sont assez fréquentes.

 

PARMI LES LIEUX INCONTOURNABLES*…

SÉOUL

Séoul est une ville où l’on peut aussi bien admirer, fasciné, les dernières nouveautés électroniques, que méditer paisiblement au bord d’une rivière, face à un temple. Mélange de dynamisme exacerbé et de tradition entretenue, la capitale sud-coréenne est une destination incroyablement dépaysante pour un Européen.

MONT SEORAK

Ce parc Seoraksan littéralement « la montagne aux pics enneigés » considéré comme le plus beau de Corée charme par sa variété d’arbres : bouleaux, cerisiers sauvages, chênes, frênes et pins.
A travers divers chemins vous pourrez découvrir ses pics de granit, ses vallées luxuriantes et ses sommets, dont le plus haut culmine à 1 708 m. Pensez à prendre le téléphérique vers le mont Gwongeum.

ANDONG

Andong possède une tradition de masques que vous découvrirez dans le village traditionnel encore habité de Hahoe.

GYEONGJU

Gyeongju est une ville classée à l’UNESCO pour ses nombreux sites culturels. Louez un vélo et partez à la découverte des tombes Sillas, de l’étang Anap Ji, du temple bouddhiste Bulguska, ou encore de la mystérieuse tombe sous-marine du roi Munmu. Déambulez dans le marché ou visitez une école confucianiste pour vous imprégner de l’atmosphère.

BUSAN

La cité de Busan qui se veut dynamique à l’instar de sa sœur Séoul, détonne avec ses marchés gigantesques, sa géographie péninsulaire, presque aussi vaste que Rio de Janeiro, et son axe maritime qui va du Japon à Singapour en passant par Hong Kong. Elle possède le plus grand port de Corée et c’est aussi l’un des tout premiers d’Asie pour son trafic de conteneurs.

BAIE DE SUNCHEON

La baie de Suncheon est une zone humide préservée au plus proche de son état original. Elle est d’ailleurs inscrite à l’inventaire de la convention de Ramsar depuis 2006 qui consiste à « élaborer et maintenir un réseau international de zones humides importantes pour la conservation de la diversité biologique mondiale ».

ÎLE JEJU

L’île, paradisiaque et volcanique, impressionne par ses paysages multiples : reliefs surprenants, cônes, cratères, tunnels de lave… Dû à son climat subtropical, l’île se pare de forêts humides, mandariniers, palmiers et azalées. Les randonneurs prendront plaisir à parcourir les chemins du parc national Hallasan qui offre une vision différente selon les saisons. Ceux qui souhaitent changer d’ambiance apprécieront l’animation de la ville principale, Jeju-si, le farniente des belles plages au sud, ainsi que les villages pittoresques aux alentours.

*Retrouvez ces sites et bien d’autres dans nos circuits.

 

FORMALITÉS

Passeport obligatoire, valable minimum 6 mois après la date de retour.

Pas de visa, pour les séjours inférieurs à 90 jours.

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Décalage horaire

En été + 7h00 : lorsqu’il est midi en France, il est 18h à Séoul. 

En hiver + 8h00 : lorsqu’il est midi en France, il est 19h à Séoul.

Electricité

Le courant existe en 110 V et 220 V. Les prises électriques sont en principe compatibles avec les fiches de nos appareils, mais il peut y avoir des exceptions. Par sécurité, se munir d’un adaptateur.

Monnaie

La monnaie coréenne est le won coréen (KRW) : 1€ = 1365 KRW // 1 KRW = 0,00073 € (en septembre 2020). Les distributeurs de billets acceptent les cartes de crédit étrangères et fonctionnent 24h/24. Prévoir aussi du liquide ou des chèques de voyages, facilement acceptés. Le paiement par cartes bancaires est moyennement répandu. Il est sans aucun problème dans les grands magasins, grands hôtels, restaurants internationaux. Les banques ouvrent en général entre 9h30 et 16h30, en semaine, et de 9h30 à 13h30, le samedi.

Pourboires

Une taxe de 10 % est perçue par l’Etat sur les produits et les services en Corée, mais elle est incluse dans les prix affichés. Seule l’hôtellerie ajoute 10 % à ses tarifs. Cette taxe hôtelière peut aller jusqu’à 20 % dans les établissements haut de gamme (TVA + service). En principe, le pourboire n’est pas dans les habitudes coréennes.

 

SANTÉ

Aucun vaccin n’est obligatoire. Dans tous les cas, une mise à jour de votre carnet de vaccination (DTPolio, Hépatite, Typhoïde…) est fortement recommandée comme pour tout voyage. Dans tous les cas, nous vous recommandons de vous rapprocher de votre médecin traitant.

Ordonnance : Si vous emmenez avec vous un traitement médical, il est impératif d’avoir l’ordonnance du médecin correspondante, en cas de contrôle par la douane. Ainsi qu’une version traduite en anglais. En cas de souci sur place, il faut impérativement ouvrir un dossier auprès de votre assurance de voyage. Que ce soit votre assurance de carte bancaire ou celle que vous avez souscrite par notre intermédiaire. Les documents justificatifs pourront attendre votre retour mais il est important de créer un dossier dès que le problème survient.

Nous conseillons aux voyageurs de boire uniquement de l’eau minérale ou du thé. Il est recommandé de ne pas boire d’eau du robinet, de ne pas manger de fruits non pelés et de prévoir du gel ou des lingettes antibactériennes humidifiées.

QUAND PARTIR AUX EMIRATS ARABES UNIS ?

Les statistiques font état d’une moyenne de seulement 13 jours de pluie par an à Abu Dhabi pour un total de 126 mm de précipitations (585 mm à Paris). Ces faibles pluies tombent en hiver, entre novembre et avril. Les rares pluies sont violentes, surtout dans les montagnes de l’Est. Évitez la période de mai à septembre, très chaude : environ 50°C.

L’hiver est doux, avec 25-26 °C de moyenne diurne en janvier. En revanche, les nuits sont (très) fraîches dans le désert. Régulièrement, de forts vents de sable voilent le ciel pendant des jours.

 

PARMI LES LIEUX INCONTOURNABLES*…

DUBAÏ

En chantier permanent, débordante d’énergie, Dubaï semble ne devoir jamais s’arrêter. L’objectif affiché est de devenir le Hong Kong arabe de demain avec les paillettes de Las Vegas. Ensoleillée toute l’année, située entre le désert et la mer chaude du golfe d’Arabie, Dubaï est aussi appréciée pour ses plages de sable fin, son soleil hivernal et les virées en 4×4 dans les dunes de sable. Avec ses buildings futuristes surgis du désert, ses îles artificielles en chantier, ses malls toujours plus grands, ses hôtels de luxe dernier cri et ses projets plus fous les uns que les autres, Dubaï incarne à sa manière le nouveau rêve arabe.

– la vieille ville : quartier historique de Bastakiya, le fort Al Fahidi, le musée de Dubaï, la traversée du creek en bateau taxi, le souk aux épices…

– la ville moderne : la mosquée Jumeirah, les tours Burj al Arab et Burj Khalifa, l’île artificielle de Palm Island, le Dubaï Mall, l’aquarium, les fontaines…

ABU DHABI

Avec ses iles, ses musées et ses somptueux hôtels, l’autre mégapole des Emirats Arabe Unis est en passe de faire de l’ombre à sa voisine, Dubai. En soixante ans à peine, ce petit village de pêcheurs de perles est devenu une ville ultra-moderne, hérissée de gratte-ciels ; une sorte de New York des sables. Cette métamorphose fulgurante s’opéra à partir de 1958 avec le premier geyser d’or noir. Abu Dhabi devint du fait de la richesse de son sous-sol, la Capitale de l’Etat Fédéral, regroupant les sept Emirats, sous la conduite de l’Emir Zayed Bin Sultan al Nahyan qui en devint le leader incontesté.

Louvre, premier musée universel du monde arabe, né d’un accord entre les Emirats et la France.

La création d’un grand musée d’art à vocation universelle est née du désir des dirigeants de l’Emirat d’Abu Dhabi d’en faire une destination culturelle de qualité et de devenir une référence en matière d’art, d’éducation et de culture.

Mosquée Sheikh Zayed, magnifique lieu d’une blancheur immaculée, considérée comme une des plus belles mosquées au monde.

SHARJAH

Sharjah connue aussi sous son nom arabe El Sharika est à la fois une ville culturelle, car pas moins de 18 musées s’y sont installés, et le troisième émirat des EAU en bordure du golfe Persique et du golfe d’Oman.

AL AIN

Al Ain est une ville à l’architecture islamique des plus authentiques souvent comparée à d’autres grandes villes cosmopolites telles que Dubaï ou Abou Dhabi. Parmi les incontournables de la ville, vous pourrez vous rendre au marché de chameaux, au palais de Sheikh Zayed, au musée National, contenant une collection d’éléments archéologiques et ethnographiques montrant la culture et les traditions locales durant 7000 ans d’histoire… N’oubliez pas l’oasis d’Al Ain ou encore le fort d’Al Jahili, résidence royale d’été.

*Retrouvez ces sites et bien d’autres dans nos circuits.

 

FORMALITÉS

Passeport obligatoire, valable minimum 6 mois après la date de retour.
Pas de visa, pour les séjours inférieurs à 90 jours.

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Décalage horaire

En été + 2h00 : lorsqu’il est midi en France, il est 14h à Dubaï ou Abu Dhabi. 

En hiver +3h00 : lorsqu’il est midi en France, il est 15h à Dubaï ou Abu Dhabi. 

Electricité

Le courant est de 220-240 volts. Les prises, à trois broches carrées, sont les mêmes qu’en Angleterre. La plupart des hôtels disposent d’adaptateurs mais n’hésitez pas à en prendre avec vous par précaution.

Monnaie

La monnaie est le Dirham des Émirats Arabes Unis (AED) : 1 € = 4 AED // 1 AED = 0.20 € (en septembre 2020).

Le change s’effectue très facilement. Outre les banques, on trouve des bureaux de change partout, jusque dans les centres commerciaux ! Ils observent des horaires étendus du type 10h-22h (à partir de 17h seulement le vendredi). Les banques sont en général ouvertes du dimanche au mercredi de 8h ou 8h30 à 13h ou 13h30, et ferment 1h plus tôt le jeudi. Certaines ouvrent aussi le samedi de 8h à midi ou rouvrent en fin d’après-midi. Tout cela peut varier durant le ramadan. On trouve des distributeurs automatiques accessibles 24h/24 partout.

Les cartes bancaires, Visa, MasterCard et American Express, sont largement acceptées, à l’exception des plus petits commerces de proximité. Il arrive que certains magasins veuillent ajouter des frais : refusez, c’est interdit.

Pourboires

Il n’y a pas vraiment de règles applicables au pourboire à Dubaï mais il est d’usage de laisser un pourboire, mais ce n’est pas du tout obligatoire. Votre guide, votre chauffeur et toutes les personnes qui vous accueillent font toujours de leur mieux pour que votre voyage se passe dans les meilleures conditions. C’est pourquoi nous vous conseillons de donner :

Chauffeur : 2 à 2,5 € / jour / personne

Guide : 3 à 5 € / jour / personne

Le montant des pourboires reste bien sûr à votre bon vouloir et dépend de votre degré de satisfaction.

 

SANTÉ

Aucun vaccin n’est obligatoire. Dans tous les cas, une mise à jour de votre carnet de vaccination (DTPolio, Hépatite, Typhoïde…) est fortement recommandée comme pour tout voyage. Dans tous les cas, nous vous recommandons de vous rapprocher de votre médecin traitant.

Ordonnance : Si vous emmenez avec vous un traitement médical, il est impératif d’avoir l’ordonnance du médecin correspondante, en cas de contrôle par la douane. Ainsi qu’une version traduite en anglais. En cas de souci sur place, il faut impérativement ouvrir un dossier auprès de votre assurance de voyage. Que ce soit votre assurance de carte bancaire ou celle que vous avez souscrite par notre intermédiaire. Les documents justificatifs pourront attendre votre retour mais il est important de créer un dossier dès que le problème survient.

Nous conseillons aux voyageurs de boire uniquement de l’eau minérale ou du thé. Il est recommandé de ne pas boire d’eau du robinet, de ne pas manger de fruits non pelés et de prévoir du gel ou des lingettes antibactériennes humidifiées.

QUAND PARTIR EN INDE ?

La meilleure saison pour visiter l’Inde du Nord est de mi-novembre (l’automne indien !) à fin mars, hormis au Ladakh, où la bonne saison s’étend de mi-mai (voir juin) à fin septembre-début octobre et au Sikkim, où l’on se rendra de préférence entre mi-mars et mi-mai, ou entre fin septembre et novembre.

La meilleure saison pour visiter l’Inde du Sud se situe de mi-novembre à fin mars, sauf pour le Sud-Est et l’extrême Sud, en raison de la mousson tardive. Sur la côte sud-est, de Chennai (Madras) à Trivandrum, le pic de la mousson tourne autour d’octobre-novembre (parfois jusqu’à début décembre).

 

PARMI LES LIEUX INCONTOURNABLES*…

INDE DU NORD

Rajasthan

Terre des mille temples, le Rajasthan est constitué de petits royaumes établis par les seigneurs Rajput, où le temps semble s’être arrêté. Paysages, vêtements traditionnels : l’Etat du Rajasthan est renommé pour la richesse et la variété de ses couleurs. Il faut traverser Jodhpur la bleue, la cité rose de Jaipur et son « palais des vents« , Jaisalmer et ses teintes ocres, Udaipur et ses palais blancs pour s’imprégner de l’atmosphère si particulière du Rajasthan et découvrir le très riche passé historique et culturel de la région.

Varanasi et la vallée du Gange

Varanasi (anciennement Bénarès) est l’une des sept villes saintes de l’hindouisme. Se baigner dans le Gange à Varanasi est censé purifier de tous les péchés et se faire incinérer sur les ghats permet de se libérer du cycle des réincarnations. Son nom actuel vient de deux rivières, la Varuna et l’Assi. Par le passé la ville s’est appelée Kashi et Bénarès. Son nom est mentionné dans des textes sacrés hindous et bouddhistes et elle se trouvait sur le trajet des voyageurs venus d’Asie Centrale et de Chine. Elle serait l’une des plus vieilles villes du monde. Elle dégage une atmosphère tout à fait particulière tellement la vie et la mort se côtoient à chaque coin de rues.

Ladakh

Étape sur la route de la Soie, aux portes de l’Himalaya, le Ladakh est un authentique carrefour de civilisations. C’est là, à une altitude moyenne de 5300 m, dans des paysages grandioses de montagnes désertiques, que se niche le Ladakh, ancien royaume bouddhique, surnommé « Le Petit Tibet ».

 

INDE DU SUD

Kérala

Entre terre et mer, le Kerala porte toujours la marque de l’abondance, et de la nature généreuse : végétation luxuriante, plantations d’épices, de café, de thé, de cacao, d’hévéas (latex), jardins d’arbres fruitiers. Une terre nourricière et verdoyante, jamais frappée de sécheresse !

De Cochin à Alleppey, en passant par les plages de Kovalam, les backwaters constituent une vaste et fascinante zone aquatique, formée de lagunes et d’une multitude de canaux, chenaux et rivières.

Ici, la peau noire des habitants s’oppose encore à la peau blanche des gens du Nord, signe d’une appartenance à la terre ancestrale et à ses coutumes, autant que les grands temples, véritables cités religieuses entourées de campagnes riantes…

Tamil Nadu

Du nord au sud, de Chennai (Madras) au Cap Comorin (Kanyakumari), le point le plus méridional de la péninsule indienne, en passant par l’ancien comptoir français Pondichéry mais aussi le temple Meenakshi de Madurai, le Tamil Nadu se distingue des autres Etats de l’Inde par la richesse de son architecture religieuse. Situé au sud-est de la péninsule, le Tamil Nadu fait preuve d’une grande richesse culturelle qui ravira les amateurs d’histoire.

*Retrouvez ces sites et bien d’autres dans nos circuits.

 

FORMALITÉS

Passeport obligatoire, valable minimum 6 mois après la date de retour.
Visa obligatoire. La demande de E-visa s’effectue en ligne entre 30 à 4 jours avant la date de départ, valable pour une double entrée (24 aéroports et 3 ports, portes d’entrées possibles). Formulaire en ligne à remplir, accompagné d’une copie du passeport (couleur et lisible) et d’une photo d’identité (couleur). Réponse sous 24 à 72h. La présentation de l’ETA (Electronic Travel Authorisation) avec statut « GRANTED » au passage à la douane est obligatoire (papier ou numérique).

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Décalage horaire

En été + 3h30 : lorsqu’il est midi en France, il est 15h30 à New Delhi ou Cochin.
En hiver +4h30 : lorsqu’il est midi en France, il est 16h30 à New Delhi ou Cochin.

Electricité

220 volts en général. Les prises de courant sont, en principe, de type européen, mais de nombreux hôtels sont au standard indien (3 grosses fiches rondes), un adaptateur « Afrique du Sud – Inde » est alors indispensable (on ne trouve pas ce format sur les adaptateurs dits « universels ») Attention, les coupures de courant sont un désagrément fréquent. Prévoir une lampe de poche à piles rondes.

Monnaie

La monnaie est la roupie indienne (INR) : 1 € = 84 INR // 1 INR = 0,011 € (en septembre 2020).
Nous vous conseillons de changer vos euros dans les bureaux de change, dans certaines banques, généralement sans commission ou dans certains hôtels. Vous pouvez retirer des espèces avec votre carte de crédit dans la plupart des grandes villes indiennes.
Conservez les bordereaux de change, ils sont indispensables pour reconvertir les roupies en devises étrangères.

Pourboires

Votre guide, votre chauffeur et toutes les personnes qui vous accueillent font toujours de leur mieux pour que votre voyage se passe dans les meilleures conditions. C’est pourquoi nous vous conseillons de donner :

Chauffeur : 2 à 2,5 € / jour / personne

Guide : 3 à 5 € / jour / personne

Le montant des pourboires reste bien sûr à votre bon vouloir et dépend de votre degré de satisfaction.

 

SANTÉ

Aucun vaccin n’est obligatoire. Dans tous les cas, une mise à jour de votre carnet de vaccination (DTPolio, Hépatite, Typhoïde…) est fortement recommandée comme pour tout voyage.

Paludisme : La majorité des voyages hors mousson (grandes villes, circuits touristiques Rajasthan, Tamil Nadu, Kerala, Karnataka et Etats himalayens) ne réclame aucun traitement anti paludéen. Dans tous les cas, nous vous recommandons de vous rapprocher de votre médecin traitant.

Ordonnance : Si vous emmenez avec vous un traitement médical, il est impératif d’avoir l’ordonnance du médecin correspondante, en cas de contrôle par la douane.

En cas de souci sur place, il faut impérativement ouvrir un dossier auprès de votre assurance de voyage. Que ce soit votre assurance de carte bancaire ou celle que vous avez souscrite par notre intermédiaire. Les documents justificatifs pourront attendre votre retour mais il est important de créer un dossier dès que le problème survient.

Nous conseillons aux voyageurs de boire uniquement de l’eau minérale ou du thé. Il est recommandé de ne pas boire d’eau du robinet, de ne pas manger de fruits non pelés et de prévoir du gel ou des lingettes antibactériennes humidifiées.

QUAND PARTIR EN INDONESIE ?

La meilleure saison pour visiter l’Indonésie est d’avril à octobre. Saison des pluies de novembre à mars à éviter.

 

PARMI LES LIEUX INCONTOURNABLES*…

BALI

Bali, l’« île des dieux », véritable petit paradis d’Indonésie, rassemble tous les éléments indispensables à des vacances réussies. De belles plages pour la détente, le farniente, la plongée ou encore les activités sportives (surf, paddle, sorties en bateau…) de Kuta à Amed en passant par Sanur jusqu’à Jimbaran. Vous pourrez profiter aussi des multiples curiosités culturelles de l’île, notamment à Ubud, étape incontournable sans oublier les superbes temples et villages traditionnels. Pour les plus sportifs, l’île saura vous ravir également avec des balades à vélo, des randonnées dans les rizières ou encore l’ascension du volcan Batur. L’île bénie des Dieux vous ravira par la diversité de ses paysages et la gentillesse de ses habitants. Généreuse et multiculturelle, elle invite le voyageur au dépaysement… et c’est réussi !

JAVA

Volcans, rizières et temples bouddhistes parsèment l’île de Java et en font un véritable bijou de l’Indonésie, à découvrir avec l’incontournable Bali. Les deux principaux temples classés à l’Unesco, Prambanan et Borobudur font partie des visites incontournables de l’île, pour le côté culturel. Les deux volcans Bromo et Kawah Ijen raviront les plus sportifs et en quête de grands espaces.

LOMBOK, GILIS, NUSA LEMBONGAN, NUSA PENIDA

Ces îles plus ou moins grandes sont très prisées en combiné avec Bali très souvent en fin de séjour, pour leurs jolies plages. Un peu de détente, farniente, plongée… pour profiter des eaux turquoises et du sable fin.

KOMODO, FLORES, RINCA

Ces îles sont davantage prisées lors de croisières de plusieurs nuits permettant de découvrir au travers d’escales, leurs principaux attraits. L’occasion aussi d’y croiser le célèbre varan aussi appelé « dragon de Komodo ».

CELEBES OU SULAWESI

Célèbes ou Sulawesi reste un lieu aux traditions et aux cultures riches et passionnantes. Se rendre en pays Toraja est l’idéal pour découvrir leurs fascinants rites funéraires. L’architecture des maisons traditionnelles appelées tongkonan est aussi très intéressante. De même, les marins Bugis sont réputés pour être d’excellents constructeurs de navires. De nombreuses légendes entourent ces grands navigateurs. Les reliefs et les montagnes dominent le paysage de l’île. On y trouve des jungles, des forêts et des lacs en haut plateau. Les plages de sable blanc et les récifs coralliens donnent une image paradisiaque à Sulawesi.

SUMATRA

Située dans l’Ouest indonésien, Sumatra est la septième plus grande île au monde. Célèbre pour ses paysages stupéfiants et sa faune captivante, cette île abrite certaines des espèces les plus emblématiques de la planète. On connaît notamment Sumatra pour ses grandes forêts tropicales et la diversité de sa faune et de sa flore. L’île accueille aussi de nombreuses espèces animales, dont plus de cinq-cent-quatre-vingt espèces d’oiseaux. Elle abrite les célèbres tigres et rhinocéros de Sumatra, les orangs outans ou encore les tapirs de Malaisie.

*Retrouvez ces sites et bien d’autres dans nos circuits.

 

FORMALITÉS

Passeport obligatoire, valable minimum 6 mois après la date de retour.

Pas de visa, pour les séjours inférieurs à 30 jours. Billet retour obligatoire.

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Décalage horaire

En été + 6h00 : lorsqu’il est midi en France, il est 18h à Denpasar.

En hiver + 7h00 : lorsqu’il est midi en France, il est 19h à Denpasar.

Electricité

Le courant est de 220 volts. Les prises de courant sont de type européen standard, pas besoin d’adaptateur.

Monnaie

La monnaie nationale est la roupie indonésienne : 1 € = 15833 IDR // 1 IDR = 0,000063 € (en septembre 2020).

Hormis dans les zones les plus reculées, les distributeurs automatiques sont largement disponibles. Hôtels, boutiques et restaurants de bonne gamme acceptent les règlements par carte bancaire. Il n’est pas nécessaire d’emporter des dollars US, le change de l’euro se fait très bien partout.

Pourboires

Votre guide, votre chauffeur et toutes les personnes qui vous accueillent font toujours de leur mieux pour que votre voyage se passe dans les meilleures conditions. C’est pourquoi nous vous conseillons de donner :

Chauffeur : 2 à 2,5 € / jour / personne

Guide : 3 à 5 € / jour / personne

Le montant des pourboires reste bien sûr à votre bon vouloir et dépend de votre degré de satisfaction.

 

SANTÉ

Aucun vaccin n’est obligatoire. Dans tous les cas, une mise à jour de votre carnet de vaccination (DTPolio, Hépatite, Typhoïde…) est fortement recommandée comme pour tout voyage. Dans tous les cas, nous vous recommandons de vous rapprocher de votre médecin traitant.

Ordonnance : Si vous emmenez avec vous un traitement médical, il est impératif d’avoir l’ordonnance du médecin correspondante, en cas de contrôle par la douane. Ainsi qu’une version traduite en anglais. En cas de souci sur place, il faut impérativement ouvrir un dossier auprès de votre assurance de voyage. Que ce soit votre assurance de carte bancaire ou celle que vous avez souscrite par notre intermédiaire. Les documents justificatifs pourront attendre votre retour mais il est important de créer un dossier dès que le problème survient.

Nous conseillons aux voyageurs de boire uniquement de l’eau minérale ou du thé. Il est recommandé de ne pas boire d’eau du robinet, de ne pas manger de fruits non pelés et de prévoir du gel ou des lingettes antibactériennes humidifiées.

QUAND PARTIR AU JAPON ?

La meilleure saison pour visiter le Japon est au printemps, le climat y est doux. Il est chaud et humide en été, pluvieux à l’automne, et froid et sec en hiver.

 

PARMI LES LIEUX INCONTOURNABLES*…

TOKYO

Jusqu’en 1868, la ville s’appelait Edo et c’est en y transférant sa capitale que l’empereur Meiji lui donna le nom de Tokyo : « capitale de l’Est ». Tokyo, capitale et plus grande ville du Japon, est une vaste conurbation couvrant près de 600 km. C’est aussi l’une des villes les plus peuplées au monde, avec 50 millions d’habitants, périphérie incluse. La ville a été reconstruite à deux reprises, après le tremblement de terre de 1923, puis après la fin de la Seconde Guerre mondiale.

HAKONE & LE MONT FUJI

Le Mont Fuji est une montagne japonaise en forme de cône volcanique située sur l’île principale de Honshu, à cheval sur les préfectures de Shizuoka et Yamanashi, à 100 kilomètres au sud-ouest de Tokyo. Point culminant du Japon avec 3776 mètres d’altitude, le Fuji-san est également l’un des symboles majeurs de l’archipel. Situé non loin de Tokyo, il est une destination appréciée des voyageurs au Japon que ce soit pour en faire l’incroyable ascension (comme un pèlerinage accessible même aux randonneurs peu expérimentés) ou plus simplement profiter de ses paysages environnants.

KYOTO

Visiter Kyoto enivre aussi bien l’esthète, le gastronome que le voyageur en quête de spiritualité. Considérée comme la ville japonaise traditionnelle par excellence, elle attire des milliers de visiteurs tous les jours. Et pour cause, elle abrite de véritables joyaux de la culture japonaise, à l’image des temples Kinkaku-ji et Ginkaku-ji, le quartier ancien des geishas de Gion, le chemin de la Philosophie, le sanctuaire Fushimi Inari Taisha et ses torii, ou encore le Kiyomizu-dera. Découvrir Kyoto constitue une véritable expérience, dépaysante et fascinante.

HIROSHIMA

Passé le traumatisme de la guerre et de la bombe, aujourd’hui Hiroshima est sans conteste bouillonnante et fascinante, comme beaucoup de villes japonaises. Parfaitement reliée aux autres régions et villes de l’archipel grâce au shinkansen, elle est devenue très touristique et bon nombre de visiteurs s’y attardent. A visiter notamment : le parc du mémorial de la Paix et le dôme de Genbaku, lieu de commémoration et de réflexion. Le parc abrite différents monuments commémoratifs : le célèbre dôme, le Musée du mémorial de la Paix, le cénotaphe pour les victimes de la bombe, le monument de la paix des enfants, la flamme de la Paix, la cloche de la Paix…

MIYAJIMA

Miyajima, l’île sacrée, se trouve dans la mer intérieure de Seto, non loin d’Hiroshima dont elle complète agréablement la visite. L’île est largement recouverte de forêts et dominée par le petit mont Misen qui s’élève à 530 mètres de haut. Environ 2000 personnes et quelques centaines de cerfs peuplent l’île toute l’année. Alors que les côtes défilent sous les yeux des passagers, un petit point rouge se distingue : le portail du sanctuaire d’Itsukushima, icône du Japon. Rouge des pieds à la tête, cet immense torii laisse fièrement les vagues s’écraser contre ses inébranlables piliers.

OSAKA

Voyager à Osaka est l’occasion de découvrir la beauté de la ville, ainsi que son histoire et son patrimoine riche. Sur le delta de la Yodogawa, Osaka est surnommée la « ville les pieds dans l’eau« , car ouverte sur les flots marins et sillonnée par des canaux. Elle fut en grande partie dévastée en 1945 par les bombes américaines, avant de renaître rapidement de ses cendres. L’Exposition universelle de 1970 a révélé au monde sa vitalité et ses pôles de compétences chers aux investisseurs ainsi que ses atouts urbains. 

*Retrouvez ces sites et bien d’autres dans nos circuits.

 

FORMALITÉS

Passeport obligatoire, encore valable au retour (pas de minimum).

Pas de visa, pour les séjours inférieurs à 3 mois.

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Décalage horaire

En été + 7h00 : lorsqu’il est midi en France, il est 19h à Tokyo. 

En hiver + 8h00 : lorsqu’il est midi en France, il est 20h à Tokyo.

Electricité

Le courant électrique au Japon est de 100 volts en courant alternatif. Dans les grands hôtels des villes importantes, les chambres sont équipées de prises plates de 110 et 220 volts, ne fonctionnant qu’avec des prises à deux fiches. L’adaptateur pour la prise est donc indispensable.

Monnaie

La monnaie nationale est le Yen : 1 € = 122 JPY // 1 JPY = 0,0082 € (en septembre 2020).

La carte de paiement est aujourd’hui un moyen de paiement accepté dans la plupart des pays du monde. Mais le Japon reste un pays utilisant en priorité l’argent liquide. En cas de besoin, vous trouverez des distributeurs automatiques dans la plupart des aéroports et des grandes villes.

Néanmoins, le montant des retraits par carte bancaire est limité à une certaine somme par jour et par semaine. Pour changer des devises, le mieux ce sont la poste, City Banque, les bureaux de change et certains distributeurs de kombini.

Pourboires

La coutume du pourboire n’existe pas au Japon. Pire, un Japonais sera très mal à l’aise, voire vexé, si vous lui offrez un pourboire et lui donnera l’impression qu’il fait l’aumône. Le service est inclus dans l’addition, dans les bars comme dans les restaurants.

 

SANTÉ

Aucun vaccin n’est obligatoire. Dans tous les cas, une mise à jour de votre carnet de vaccination (DTPolio, Hépatite, Typhoïde…) est fortement recommandée comme pour tout voyage. Dans tous les cas, nous vous recommandons de vous rapprocher de votre médecin traitant.

Ordonnance : Si vous emmenez avec vous un traitement médical, il est impératif d’avoir l’ordonnance du médecin correspondante, en cas de contrôle par la douane. En cas de souci sur place, il faut impérativement ouvrir un dossier auprès de votre assurance de voyage. Que ce soit votre assurance de carte bancaire ou celle que vous avez souscrite par notre intermédiaire. Les documents justificatifs pourront attendre votre retour mais il est important de créer un dossier dès que le problème survient.

Nous conseillons aux voyageurs de boire uniquement de l’eau minérale ou du thé. Il est recommandé de ne pas boire d’eau du robinet, de ne pas manger de fruits non pelés et de prévoir du gel ou des lingettes antibactériennes humidifiées.

QUAND PARTIR EN JORDANIE ?

Le printemps commence en mars et se termine fin mai (c’est la haute saison). À cette époque, se méfier des fortes amplitudes thermiques entre la journée et la nuit !

L’été enchaîne jusqu’en septembre, l’automne s’étire jusqu’en novembre (encore la haute saison), puis l’hiver s’installe. Un climat similaire au nôtre, à peu de chose près, tempéré par la présence de la mer et du désert.

 

PARMI LES LIEUX INCONTOURNABLES*…

PETRA

Pétra, la pierre en grec ou sala en nabatéen, tient son nom du grès rose et tendre qui sert de matière aux centaines de tombeaux et temples creusés dans la roche par les Nabatéens. Petra, au carrefour des routes reliant l’Arabie, l’Egypte, la Syrie et la Palestine, devint un point de transit très important. Une journée suffira à apprécier toute la beauté des principaux  monuments et leurs magnifiques façades concentrées dans le Siq central et les montagnes environnantes. Les variations de la lumière, l’érosion combinée aux composantes naturelles de la roche engendrent de splendides combinaisons de couleurs qui contribuent à donner toute sa singularité à Pétra.

WADI RUM

Situé en Jordanie, le désert du Wadi Rum, « véritable cathédrale à ciel ouvert » selon l’expression de Lawrence d’Arabie qui y séjourna quelques temps, est une large vallée au sol sablonneux bordée de hautes falaises. Des aiguilles de grès rose, rouge et noir, façonne au rythme du vent l’un des plus beaux désert du monde. Ancienne route commerciale de la myrrhe, de l’encens et des parfums transportés par les caravanes nabatéennes depuis le Yémen vers la cité de Pétra, c’est aussi des pistes qu’empruntèrent très probablement les hébreux en chemin vers la Terre Promise...

AMMAN & LES CHÂTEAUX DU DÉSERT

Capitale de la Jordanie, une journée suffira pour vous permettre de découvrir la ville et ses principaux attraits, parmi lesquels : la citadelle, le musée archéologique, le théâtre romain…  sans oublier les châteaux du désert à l’extérieur de la ville, des résidences secondaires, des lieux de détente et de plaisir, à l’écart de l’agitation de la ville. L’usage de ces lieux s’apparente un peu aux châteaux français qui fleurirent aux XVIème et  XVIIème siècles.

AQABA

Située sur la mer rouge, l’un des meilleurs spots de plongée au monde, vous pourrez y pratiquer la plongée pour observer la faune et la flore aquatiques. Le climat tempéré et les courants chauds ont créé un environnement idéal pour la croissance des coraux et pour le développement de la vie sous-marine. Vous pourrez nager avec des tortues de mer, des dauphins, des poissons multicolores.

MER MORTE

Étendue d’eau de 900 km² célèbre pour sa teneur saline extrêmement élevée qui empêche toute vie aquatique végétale ou animale et qui provoque le phénomène de flottaison de tout corps émergé, se baigner dans la mer morte est une expérience unique. Impossible de s’y noyer, mais aussi de nager. On flotte…  

*Retrouvez ces sites et bien d’autres dans nos circuits.

 

FORMALITÉS

Passeport obligatoire, valable minimum 6 mois après la date de retour.

Visa obligatoire,  pour 30 jours sur place, obtenu soit à l’ambassade de Jordanie (obligatoire pour un visa multiples entrées), soit directement à la frontière (visa 1 entrée seulement, compter 40 JD, payable uniquement en dinars jordaniens ; pas besoin de photo).

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Décalage horaire

+ 1h00. Quand il est 12h à Paris, il est 13h à Amman.

La Jordanie passe à l’heure d’hiver, comme la France, la dernière semaine d’octobre et à l’heure d’été la dernière semaine de mars. La seule différence est que le changement d’heure se fait dans la nuit du jeudi et non du samedi.

Electricité

Le courant est de 220 volts. Les prises, à trois broches carrées, sont les mêmes qu’en Angleterre. La plupart des hôtels disposent d’adaptateurs mais n’hésitez pas à en prendre avec vous par précaution.

Monnaie

La monnaie est le Dinar Jordanien (JD) : 1 € = 0,80 JOD // 1 JOD = 1,25 € (en septembre 2020).

Toutes les banques sur place acceptent les euros. Changez votre argent à l’arrivée (mais le moins possible à l’aéroport), car aucune monnaie étrangère n’est acceptée dans les commerces.

De plus en plus d’hôtels (sauf les plus modestes), de restos (chics) et de commerces (pour touristes) acceptent les cartes Visa, American Express et MasterCard (ça dépend des villes), mais attention au taux de change, pas forcément très avantageux et aux commissions. Mais les commerçants préfèrent toujours le cash, car ils sont payés avec un délai qui peut atteindre plusieurs semaines. Aucun problème pour trouver un distributeur de billets dans les villes moyennes ou grandes, mais chaque retrait est commissionné.

Pourboires

Votre guide, votre chauffeur et toutes les personnes qui vous accueillent font toujours de leur mieux pour que votre voyage se passe dans les meilleures conditions. C’est pourquoi nous vous conseillons de donner :

Chauffeur : 2 à 2,5 € / jour / personne

Guide : 3 à 5 € / jour / personne

Le montant des pourboires reste bien sûr à votre bon vouloir et dépend de votre degré de satisfaction.

 

SANTÉ

Aucun vaccin n’est obligatoire. Dans tous les cas, une mise à jour de votre carnet de vaccination (DTPolio, Hépatite, Typhoïde…) est fortement recommandée comme pour tout voyage. Dans tous les cas, nous vous recommandons de vous rapprocher de votre médecin traitant.

Ordonnance : Si vous emmenez avec vous un traitement médical, il est impératif d’avoir l’ordonnance du médecin correspondante, en cas de contrôle par la douane. En cas de souci sur place, il faut impérativement ouvrir un dossier auprès de votre assurance de voyage. Que ce soit votre assurance de carte bancaire ou celle que vous avez souscrite par notre intermédiaire. Les documents justificatifs pourront attendre votre retour mais il est important de créer un dossier dès que le problème survient.

Nous conseillons aux voyageurs de boire uniquement de l’eau minérale ou du thé. Il est recommandé de ne pas boire d’eau du robinet, de ne pas manger de fruits non pelés et de prévoir du gel ou des lingettes antibactériennes humidifiées.

 

QUAND PARTIR AU LAOS ?

Le climat est tropical, chaud et humide avec une saison sèche de novembre à mai. La mousson dure de juin à octobre. La meilleure saison s’étale de novembre à mars.

 

PARMI LES LIEUX INCONTOURNABLES*…

NORD LAOS

Luang Prabang

Ancienne capitale royale, classée au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’Unesco, Luang Prabang, nichée au cœur d’un décor de moyenne montagne sur les rives du Mékong, constitue l’attraction touristique majeure du pays. Il faut absolument y séjourner quelques jours pour admirer son patrimoine architectural unique, découvrir une profonde richesse culturelle, façonnée au fil des siècles par l’intensité du sentiment religieux, et surtout s’imprégner d’une douceur de vivre intemporelle qui confère à la cité un charme exceptionnel réellement rare en Asie. Mieux que toute autre ville, Luang Prabang permet de ressentir cette très agréable sensation, fréquente au Laos, d’évoluer en lisière du fracas du monde, avec pour unique contrainte les rythmes paisibles de la nature toute proche.

Pakbeng

Pakbeng est un village étape pour les croisières sur le Mékong, qui débutent un peu plus au nord, à la frontière Thaïlandaise, à mi-chemin de Houey Xay et de Luang Prabang, où se mêlent minorités H’mong, Lue et Khamu.

Villages du nord

Les villages au nord vous permettront de découvrir le Laos authentique, ses minorités, ses villages à l’occasion de croisières mais aussi randonnées au cœur des rizières.

Vientiane

Vientiane ferait presque figure d’anomalie dans le contexte asiatique : là où toutes les grandes villes de cette partie du monde sont immanquablement bruyantes, grouillantes, la discrète capitale laotienne tranche par son caractère paisible, son rythme lent, son ambiance presque alanguie. Une oasis de calme dans un océan d’agitation, voilà l’image qui vient aussitôt à l’esprit de tous les voyageurs. Vientiane, en cela, constitue une parfaite introduction à l’atmosphère sereine et détendue qui imprègne tout le Laos, et c’est bien sûr l’un des éléments clés qui rendent la ville immédiatement attachante.

 

SUD LAOS

Temple Wat Phu Champassak

Temple pré-angkorien inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, à l’image du célèbre temple Angkor, le Wat Phu est impressionnant. Situé dans un cadre naturel totalement reculé, au pied de la montagne sacrée Phu Kao, ce site paraît mystérieux. Il s’agit incontestablement du site archéologique le plus incroyable du Laos. Berceau de la civilisation Khmer, les ruines datent du IXème au XIIème siècle, mais devinrent un lieu bouddhiste au XVIème siècle.

4000 îles

Situé à l’extrémité Sud du Laos, cet archipel est composé de petites îles paisibles perdues au cœur du Mékong, qui atteint 14 km de large pendant la saison des pluies. Les voyageurs apprécient particulièrement l’atmosphère détendue et hors du temps, les paysages naturels magnifiques et l’hospitalité des habitants vivant de la pêche, de la riziculture et de la culture maraîchère. Une pause détente idéale qui, dans un pays qui n’a pas d’accès à la mer, peut s’apparenter à un séjour balnéaire aux airs de robinsonnade.

Bolovens

Disposant d’un climat agréable et de terres très fertiles, les Boloven représentent la région productrice de café la plus importantes du Laos. Sur la route, des plantations d’hévéas, tecks, théiers, caféiers, bananiers, litchis… Tad Fan est l’une des plus hautes chutes d’eau jaillissant d’une gorge de 200 m de profondeur, dans la jungle de Dong Hua Sao.

*Retrouvez ces sites et bien d’autres dans nos circuits.

 

FORMALITÉS

Passeport obligatoire, valable au minimum 6 mois après la date de retour.

Visa obligatoire à l’arrivée ou avant le départ via le site : https://laoevisa.gov.la avec 1 photo d’identité et la copie du passeport.

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Décalage horaire

En été + 5h00 : lorsqu’il est midi en France, il est 17h à Vientiane. 

En hiver + 6h00 : lorsqu’il est midi en France, il est 18h à Vientiane.

Electricité

Le voltage est de 220 volts comme en Europe. Dans de nombreux hôtels il faut des adaptateurs pour les prises françaises et américaines.

Monnaie

La monnaie laotienne est le Kip (LAK) : 1 € = 10090 LAK // 1 LAK = 0,00001 € (en septembre 2020). Six coupures sont disponibles : 5000K, 2000K, 1000K, 500K, 100K et 50K.

Les baths et les US Dollars sont acceptés sur les marchés, dans les hôtels et les restaurants. Il vaut mieux avoir des dollars américains en petites coupures.

Les principales cartes de crédit sont acceptées dans les hôtels haut de gamme et les restaurants. L’acceptation des chèques de voyage est limitée. Pour éviter des frais de change supplémentaires, il est recommandé aux voyageurs de prendre des chèques de voyage en dollars américains ou en bahts thaïs. Les retraits doivent s’effectuer dans les banques.

Pourboires

Votre guide, votre chauffeur et toutes les personnes qui vous accueillent font toujours de leur mieux pour que votre voyage se passe dans les meilleures conditions. C’est pourquoi nous vous conseillons de donner :

Chauffeur : 2 à 2,5 € / jour / personne

Guide : 3 à 5 € / jour / personne

Le montant des pourboires reste bien sûr à votre bon vouloir et dépend de votre degré de satisfaction.

 

SANTÉ

Aucun vaccin n’est obligatoire. Dans tous les cas, une mise à jour de votre carnet de vaccination (DTPolio, Hépatite, Typhoïde…) est fortement recommandée comme pour tout voyage. Dans tous les cas, nous vous recommandons de vous rapprocher de votre médecin traitant.

Ordonnance : Si vous emmenez avec vous un traitement médical, il est impératif d’avoir l’ordonnance du médecin correspondante, en cas de contrôle par la douane. En cas de souci sur place, il faut impérativement ouvrir un dossier auprès de votre assurance de voyage. Que ce soit votre assurance de carte bancaire ou celle que vous avez souscrite par notre intermédiaire. Les documents justificatifs pourront attendre votre retour mais il est important de créer un dossier dès que le problème survient.

Nous conseillons aux voyageurs de boire uniquement de l’eau minérale ou du thé. Il est recommandé de ne pas boire d’eau du robinet, de ne pas manger de fruits non pelés et de prévoir du gel ou des lingettes antibactériennes humidifiées.

QUAND PARTIR EN MALAISIE ?

Le climat est tropical. Les températures sont toujours très élevées : de 22 à 32 °C toute l’année. La saison des pluies, la mousson, court d’une manière générale de juillet à décembre, mais tout dépend des régions. Cela n’est pas gênant sur la côte Ouest, car les averses sont douces et brèves. Les mois les plus pluvieux, à Kuala Lumpur, sont avril et novembre avec plus de 20 jours de pluies par mois, et octobre-novembre, à Penang, avec presque 20 jours de pluie par mois. Le taux d’humidité est très élevé dans tout le pays : plus de 70 % en moyenne toute l’année.

 

PARMI LES LIEUX INCONTOURNABLES*…

KUALA LUMPUR

Située à près de 35 km de la côte, la capitale Kuala Lumpur est une ville en pleine effervescence où modernisme et histoire trouvent également leur place. Avec ses 1,5 millions d’habitants, Kuala Lumpur apparaît aujourd’hui comme la ville aux plus beaux contrastes : charme des édifices coloniaux, petites boutiques d’avant-guerre et toits en cuivre en forme de dôme cohabitent avec le modernisme et la sophistication des nouveaux bâtiments qui reflètent son dynamisme actuel.

MALACCA

S’étendant entre les états de Negeri Sembilan et Johor sur la côte ouest de la péninsule de Malaisie, la ville historique de Malacca fut un poste de commerce important au début de l’histoire du pays et attira les commerçants asiatiques, chinois et indiens de la région. Son commerce d’épices, d’or, de soie, de thé, d’opium, de tabac et de parfums attira la convoitise des puissances coloniales de l’ouest et Malacca fut plus tard gouvernée tour à tour par les colons portugais, hollandais et anglais. 

PARC NATIONAL TAMAN NEGARA

Taman Negara, le parc national le plus populaire du pays, est une magnifique région de plateaux boisés, de sommets élevés et de vertes vallées où coulent des eaux limpides et claires ; il occupe une superficie de 4343 km². Le parc national s’étend dans des altitudes allant de 120 à 2150 mètres (point culminant : le Gunung Tahan, la montagne la plus haute de la péninsule de Malaisie).

CAMERON HIGHLANDS

L’endroit est composé par deux tiers de plantations de thé. Les Cameron Highlands sont à 1500 mètres au-dessus du niveau de la mer, c’est pourquoi elles bénéficient d’un climat doux, oscillant entre 10 et 25 degrés selon les heures de la journée. Ces montagnes tiennent leur nom de William Cameron, un colonisateur britannique. Il découvre l’endroit en 1885 durant une expédition exploratrice. Il décide alors d’y développer les cultures et notamment les plantations de thé. Il s’agit aujourd’hui de la plus grande région productrice de thé en Malaisie.

PENANG

Penang, souvent dénommée la Perle de l’Orient, est l’une des villes les plus pittoresques et les plus romantiques de la région est. Située sur la côte Nord-Ouest de la péninsule de Malaisie, son nom vient de Pinang, ou noix d’arec, communément trouvée dans l’île.

LES ÎLES BALNÉAIRES

La péninsule Malaise offre de superbes plages paradisiaques de sable fin aux eaux transparentes. Qu’il s’agisse d’un séjour balnéaire consacré au farniente ou à la plongée pour découvrir les superbes fonds marins, vous aurez le choix avec à l’Ouest : Langkawi et Pangkor, et à l’Est : Perhentian, Redang ou encore Tioman.

BORNÉO

Vaste île à la beauté sauvage située dans l’archipel malais, en Asie du Sud-Est, Bornéo est la quatrième plus grande île du monde. Les forêts tropicales et le climat de Bornéo concentrent les conditions idéales pour permettre à une grande variété d’espèces de prospérer. Au détour des marécages, des mangroves, des forêts de plaine et de montagne, plus de 15 000 plantes, dont 6 000 endémiques, peuvent être rencontrées. Parmi les espèces que l’île abrite figurent les orangs-outans et les éléphants de Bornéo ainsi que les plantes carnivores géantes à pièges passifs et les rafflésies.

*Retrouvez ces sites et bien d’autres dans nos circuits.

 

FORMALITÉS

Passeport obligatoire, valable au minimum 6 mois après la date de retour.

Pas de visa, pour les séjours inférieurs à 3 mois. Billet retour obligatoire.

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Décalage horaire

En été + 6h00 : Lorsqu’il est midi en France, il est 18h à Kuala Lumpur. 

En hiver + 7h00 : Lorsqu’il est midi en France, il est 19h à Kuala Lumpur.

Electricité

220 V. Un adaptateur n’est pas utile.

Monnaie

L’unité monétaire est le Ringgit (Rm) : 1 € = 4,80 MYR // 1 MYR = 0,21 € (en septembre 2020).

Préférez les bureaux de change plutôt que les banques, d’autant que toutes les banques (ou agences bancaires) ne font pas le change. On trouve ces money changers (autorisés) dans tous les endroits touristiques, et bien sûr à Kuala Lumpur (dans les quartiers chinois et indien notamment). La plupart sont ouverts tous les jours.

Pour le retrait d’espèces, vous trouverez partout des distributeurs automatiques acceptant les cartes de crédit internationales (Visa, MasterCard…), y compris dans les petites villes.

Pourboires

Votre guide, votre chauffeur et toutes les personnes qui vous accueillent font toujours de leur mieux pour que votre voyage se passe dans les meilleures conditions. C’est pourquoi nous vous conseillons de donner :

Chauffeur : 2 à 2,5 € / jour / personne

Guide : 3 à 5 € / jour / personne

Le montant des pourboires reste bien sûr à votre bon vouloir et dépend de votre degré de satisfaction.

 

SANTÉ

Aucun vaccin n’est obligatoire. Dans tous les cas, une mise à jour de votre carnet de vaccination (DTPolio, Hépatite, Typhoïde…) est fortement recommandée comme pour tout voyage. Dans tous les cas, nous vous recommandons de vous rapprocher de votre médecin traitant.

Ordonnance : Si vous emmenez avec vous un traitement médical, il est impératif d’avoir l’ordonnance du médecin correspondante, en cas de contrôle par la douane. En cas de souci sur place, il faut impérativement ouvrir un dossier auprès de votre assurance de voyage. Que ce soit votre assurance de carte bancaire ou celle que vous avez souscrite par notre intermédiaire. Les documents justificatifs pourront attendre votre retour mais il est important de créer un dossier dès que le problème survient.

Nous conseillons aux voyageurs de boire uniquement de l’eau minérale ou du thé. Il est recommandé de ne pas boire d’eau du robinet, de ne pas manger de fruits non pelés et de prévoir du gel ou des lingettes antibactériennes humidifiées.

QUAND PARTIR EN MONGOLIE ?

Le climat est continental par excellence, avec des saisons très marquées : été très chauds, hivers très froids (- 40 °C). Les saisons sont donc les mêmes qu’en France, mais beaucoup plus marquées. Oulan-Bator se situe à la même latitude que Brest et Laval. Juillet et août sont les meilleurs mois pour voyager en Mongolie.

 

PARMI LES LIEUX INCONTOURNABLES*…

OULAN BATOR

Passage obligé quand on arrive par avion, Oulan-Bator mérite que l’on s’y arrête quelques jours, le temps de découvrir son architecture soviétique, ses quartiers modernes, ses théâtres traditionnels et ses temples bouddhistes. Oulan-Bator ne doit pas être confondue avec Hohhot, capitale de la Mongolie-Intérieure, une région autonome du nord de la Chine.

STEPPES MONGOLES

Passé la capitale, les steppes mongoles s’étendent à l’infini. Ses paysages racontent un monde lointain nourri des souvenirs de Gengis Khan. Dans l’ancienne capitale, Karakorum, les vestiges de son palais témoignent encore de ses rêves de grandeur.

DÉSERT DE GOBI

S’étendant entre la Mongolie et le nord de la Chine, le désert de Gobi est le lieu de prédilection des voyageurs avides de liberté et de grands espaces. Si cette étendue de sable est connue pour sa beauté qui témoigne des merveilles de la nature, avec une superficie estimée à 1300000 km2, le désert de Gobi représente le plus grand de toute l’Asie.

KHOGNO KHAN

Couvrant un territoire de 47000 hectares, ce parc offre nombre de monuments historiques, de forêts épaisses de bouleaux et de peupliers, et de sources. L’écosystème de ce parc est particulièrement intéressant car c’est le point de rencontre entre la steppe et la taïga. On y trouve donc une faune et une flore caractéristiques de ces deux systèmes, ainsi que de magnifiques paysages, avec les formations granitiques de Khögnö Khan.

VALLÉE DE L’ORKHON

Située sur les contreforts de la chaîne du Khangai, ce site protégé par l’Unesco depuis 1992 couvre 121.967 hectares de prairie le long de la rivière du même nom. Une zone tampon de 61.044 hectares est également protégée. La vallée de l’Orkhon est aujourd’hui une grande terre de nomadisme où de nombreuses familles d’éleveurs installent leur campement (des nuits chez l’hbaitant sous des yourtes sont d’ailleurs fréquentes). Les paysages pittoresques des steppes entourées du massif du Khangai, la richesse de sa faune et de sa flore, en font la région idéale pour découvrir la Mongolie des nomades dans un cadre enchanteur. Il est également agréable d’y faire du cheval, et la vallée est le point de départ de nombreuses randonnées pédestres dans les montagnes environnantes.

MONASTÈRE ERDENE ZUU

Le Monastère d’Erdene Zuu, « Temple Joyau », est probablement le monastère bouddhiste de l’école Gelugpa du bouddhisme tibétain le plus ancien de Mongolie. Localisé dans la province de l’Ovorkhangai, environ 2 km au nord-est du centre de Karakorum, il fait partie de la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO dans la catégorie « paysage culturel de la vallée de l’Orkhon ».

*Retrouvez ces sites et bien d’autres dans nos circuits.

 

FORMALITÉS

Passeport obligatoire, valable au minimum 6 mois après la date de retour.

Visa obligatoire obtenu avant le départ.

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Décalage horaire

En été + 6h00 : lorsqu’il est midi en France, il est 18h à Oulan Bator. 

En hiver + 7h00 : lorsqu’il est midi en France, il est 19h à Oulan Bator. 

Electricité

Le courant est en 220 volts. Les prises sont à trois branches, mieux vaut donc se munir d’adaptateurs.

Monnaie

La monnaie chinoise est le Tugrik Mongol : 1 € = 3155 MNT // 1 MNT = 0,00031 € (en septembre 2020).

Il existe des distributeurs pour retirer de l’argent avec une CB à Oulan-Bator. Attention, ceux qui sont situés dans les magasins et les hôtels ne sont accessibles que pendant la journée. En province, la carte de crédit est inutilisable. Les cartes Visa et MasterCard sont acceptées à Oulan-Bator dans les hôtels et principaux points de vente de souvenirs.

Pourboires

Votre guide, votre chauffeur et toutes les personnes qui vous accueillent font toujours de leur mieux pour que votre voyage se passe dans les meilleures conditions. C’est pourquoi nous vous conseillons de donner :

Chauffeur : 2 à 2,5 € / jour / personne

Guide : 3 à 5 € / jour / personne

Le montant des pourboires reste bien sûr à votre bon vouloir et dépend de votre degré de satisfaction.

 

SANTÉ

Aucun vaccin n’est obligatoire. Dans tous les cas, une mise à jour de votre carnet de vaccination (DTPolio, Hépatite, Typhoïde…) est fortement recommandée comme pour tout voyage. Dans tous les cas, nous vous recommandons de vous rapprocher de votre médecin traitant.

Ordonnance : Si vous emmenez avec vous un traitement médical, il est impératif d’avoir l’ordonnance du médecin correspondante, en cas de contrôle par la douane. En cas de souci sur place, il faut impérativement ouvrir un dossier auprès de votre assurance de voyage. Que ce soit votre assurance de carte bancaire ou celle que vous avez souscrite par notre intermédiaire. Les documents justificatifs pourront attendre votre retour mais il est important de créer un dossier dès que le problème survient.

Nous conseillons aux voyageurs de boire uniquement de l’eau minérale ou du thé. Il est recommandé de ne pas boire d’eau du robinet, de ne pas manger de fruits non pelés et de prévoir du gel ou des lingettes antibactériennes humidifiées.

QUAND PARTIR AU NÉPAL ?

Le Népal offre un échantillon de climats très varié : chaleur tropicale des jungles du Téraï, climat tempéré des collines et de la vallée de Katmandou, froid extrême des hautes montagnes. On distingue trois saisons :

La saison froide, d’octobre à mars, est le meilleur moment pour voyager. Le ciel dégagé et ensoleillé permet de contempler les sommets de l’Himalaya. La température maximale est de 25°C dans la vallée de Katmandou et 11°C à Namche Bazar, dans le Khumbu.

La saison chaude s’étend d’avril à début juin. C’est l’époque des brumes de chaleur et des premiers orages. La masse nuageuse persiste jusqu’en octobre. Mai, est le mois le plus chaud (37°C dans le Téraï, 28 °C à Katmandou).

La saison de la mousson, de juin à fin septembre, les pluies diluviennes et la fonte des neiges provoquent de redoutables inondations. Le soleil est timide, le ciel, bas et chargé. Les températures oscillent autour de 30°C (15°C en haute montagne).

 

PARMI LES LIEUX INCONTOURNABLES*…

VALLÉE DE KATMANDOU

Katmandou

En flânant dans le dédale des ruelles de Katmandou, on imagine aisément ce que pouvait être une ville du Moyen-Age. Longtemps considérée comme la « Florence de l’Asie », elle recèle d’innombrables trésors d’architecture. Encerclée au nord par les hautes cimes himalayennes, la capitale népalaise sied à 1365 m d’altitude.

Patan

Patan, deuxième ville du Népal, située sur la rive gauche de la rivière Bagmati, offre un paysage typiquement népalais. Les temps forts seront le Palais Royal, la Porte d’Or, chef d’œuvre des orfèvres de Patan, le Krishna Mandir, un mélange de style indien et mongol, le temple de Narayan, le Vishnata, le Kumbheswar, l’un des rares temples à avoir conservé ses cinq étages de toits, le temple aux mille Bouddhas et le Temple d’Or, le Joyau de Patan…

Syawambunath

Fondée il y a plus de 2 500 ans, Swayambunath est l’un des plus anciens sanctuaires bouddhiques au monde, celui-ci domine la capitale népalaise. Les Népalais l’appellent le « Monkey Temple », temple des Singes. Juché en haut d’une colline que gravissent 300 marches, le stupa aurait été originellement bâti il y a plus de 2500 ans, ce qui en fait l’un des plus anciens au monde, bien qu’il ait été largement remanié depuis.

Pashupatinath

Pashupatinath est surnommée la Bénarès du Népal, l’un des plus célèbres pèlerinages hindous. Les fidèles viennent y adorer Shiva-Pashupati, « seigneur protecteur des animaux et maître du troupeau » et descendent dans la rivière Bagmati pour leurs ablutions rituelles.

Bodnath

Bodnath est l’un des principaux sanctuaires bouddhistes de la région de Katmandou au Népal. Son stupa du XIVème siècle qui domine l’horizon est l’un des plus grands au monde. Il a pris la place d’un stupa plus ancien attesté à l’époque licchavi. La base du stupa se compose de trois terrasses, représentant une mandala géante que les fidèles peuvent parcourir. On peut y voir 108 niches contenant chacune une statue de bouddha.

NAGARKOT

Ce petit bourg perché est de loin le site qui offre le plus époustouflant panorama sur les montagnes du fait de son exposition nord-est : 300 km de pics enneigés à perte de vue quand les conditions climatiques sont optimales ! Du Dhaulagiri (8167 m), au nord-est de Pokhara, au Kanchenjunga (8598 m), aux confins du Sikkim, la vue embrase l’Annapurna (8090 m), le Langtang (7246 m) et l’Everest.

POKHARA

Une montagne qui forme un triangle parfait, couronné de neige et battu par les vents de l’Himalaya, un lac paisible qui reflète les pics enneigés, une bourgade qui s’étire le long de ses rives, arpentée par d’innombrables voyageurs et vibrant au son des « om mani padme hum » qui s’échappent des centaines d’échoppes de drapeaux de prières, de tapis, de masques, de bols chantants… : vous êtes à Pokhara ! À 900 m d’altitude, Pokhara est située dans un site grandiose, au pied de la chaîne des Annapurna qui dresse des sommets hauts de 7 000 à 8 000 mètres. Dominant la vallée, on peut admirer le superbe Macchapuchare.

PARC NATIONAL DE CHITWAN

Le parc de Chitwan compte depuis longtemps parmi les trois principaux attraits du Népal, après le trekking et la vallée de Katmandou. Cette immense et splendide réserve naturelle protège 932 km² de forêts de sals, de marécages et de prairies ondulantes. Le parc national constitue l’un des derniers refuges du rhinocéros unicorne, menacé, et abrite un nombre appréciable de tigres, léopards et éléphants.

*Retrouvez ces sites et bien d’autres dans nos circuits.

 

FORMALITÉS

Passeport obligatoire, valable au minimum 6 mois après la date de retour.

Visa obligatoire, délivré à l’arrivée, prévoir 2 photos d’identité (30 $ pour 15 jours, 50 USD pour + de 15 jours).

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Décalage horaire

En été + 3h45 : lorsqu’il est midi en France, il est 16h à Katmandou. 

En hiver +4h45 : lorsqu’il est midi en France, il est 17h à Katmandou.

Electricité

220 V. Les coupures sont fréquentes (emportez une lampe de poche). Une grande partie du pays ne possède pas encore l’électricité. Prévoir un adaptateur au cas où…

Monnaie

La monnaie est la Roupie Népalaise : 1 € = 136 NPR // 1 NPR = 0,0073 € (en septembre 2020).

Les cartes bancaires courantes (Carte bleue Visa et American Express) sont acceptées dans les hôtels et les restaurants touristiques. On peut changer ses devises à l’aéroport, dans les banques et les bureaux de change (taux officiel publié chaque jour dans le « Rising Nepal »). Si vous partez en trekking, munissez-vous des devises nécessaires, en petites coupures.

Les banques sont ouvertes de 10 h à 16 h en hiver, jusqu’à 17 h en été. Elles sont fermées le samedi (jour de repos hebdomadaire) et souvent le dimanche.

Vous ne serez autorisé à changer vos roupies en Dollars ou en Euros mais pas plus de 10% de la somme totale de vos achats pendant le séjour, aussi, gardez vos reçus.

Pourboires

Votre guide, votre chauffeur et toutes les personnes qui vous accueillent font toujours de leur mieux pour que votre voyage se passe dans les meilleures conditions. C’est pourquoi nous vous conseillons de donner :

Chauffeur : 2 à 2,5 € / jour / personne

Guide : 3 à 5 € / jour / personne

Le montant des pourboires reste bien sûr à votre bon vouloir et dépend de votre degré de satisfaction.

 

SANTÉ

Aucun vaccin n’est obligatoire. Dans tous les cas, une mise à jour de votre carnet de vaccination (DTPolio, Hépatite, Typhoïde…) est fortement recommandée comme pour tout voyage. Dans tous les cas, nous vous recommandons de vous rapprocher de votre médecin traitant.

Ordonnance : Si vous emmenez avec vous un traitement médical, il est impératif d’avoir l’ordonnance du médecin correspondante, en cas de contrôle par la douane. En cas de souci sur place, il faut impérativement ouvrir un dossier auprès de votre assurance de voyage. Que ce soit votre assurance de carte bancaire ou celle que vous avez souscrite par notre intermédiaire. Les documents justificatifs pourront attendre votre retour mais il est important de créer un dossier dès que le problème survient.

Nous conseillons aux voyageurs de boire uniquement de l’eau minérale ou du thé. Il est recommandé de ne pas boire d’eau du robinet, de ne pas manger de fruits non pelés et de prévoir du gel ou des lingettes antibactériennes humidifiées.

Si vous prévoyez un trekking, un examen médical complet s’impose avant le départ. Ne sous-estimez pas l’utilité d’une visite préventive chez le dentiste (les maux de dents se réveillent avec l’altitude et peuvent gâcher votre voyage).

QUAND PARTIR EN NOUVELLE-ZÉLANDE ?

Dans l’hémisphère Sud, les saisons sont inversées par rapport à celles que nous connaissons. L’été s’étend donc de décembre à mars, l’hiver de juin à septembre. Le climat est largement déterminé par la latitude : semi-tropical à l’extrémité de l’île du Nord, où les températures sont toujours assez douces (13 °C en juillet, 23 °C en février), il est influencé, notamment sur la côte Ouest de l’île du Sud, par les vents parfois violents venus de l’Antarctique. Le Nord de l’île du Sud et l’Est de l’île du Nord sont les régions les plus ensoileillées. Mais la région la plus sèche du pays est la côte Est de l’île du Sud. À l’inverse, les pluies sont fréquentes à l’Ouest de l’île du Sud et dans le Fjorland National Park.

 

PARMI LES LIEUX INCONTOURNABLES*…

ÎLE DU NORD

Auckland

Auckland est la plus grande ville de Nouvelle-Zélande, située entre deux grandes baies, dotées de cratères de volcans éteints depuis bien longtemps, c’est aussi le carrefour de plusieurs cultures. Sous oublier évidemment ses All Blacks et l‘America’s cup ! Connue sous le nom de « city of the sails », (la citée des voiles), on ne peut manquer les centaines de voiliers glissant au gré du vent dans la magnifique baie !

Coromandel

Reconnue à travers le monde pour sa beauté naturelle, forêts mystérieuses et plages dorées aux eaux cristallines, Coromandel regorge de recoins paradisiaques.

Rotorua

Rotorua est un lieu de culture maorie fascinante, de sources chaudes et de bassins de boue bouillonnante. Cette ville, située sur le Plateau volcanique, est l’un des sites géothermiques les plus actifs au monde, et est bâtie directement sur la Ceinture de feu du Pacifique.

Rotorua est aussi la terre ancestrale des Te Arawa , un peuple arrivé ici il y a plus de 600 ans, et dont la présence offre de nombreuses expériences culturelles aux visiteurs.

Tongariro

Situé dans le centre de l’île du Nord et au nord-est du mont Ruapehu, le mont Tongariro est un volcan andésitique complexe formé d’une douzaine de cônes et de plusieurs cratères imbriqués, le South Crater, le Red Crater, le North Crater et le Central Crater, qui abritent plusieurs lacs comme les Emerald Lakes et le Blue Lake et des champs de fumerolles comme Soda Spings.  

Wellington

Wellington, tout au sud de l’île, est la capitale politique et culturelle de la Nouvelle Zélande. Le site de la baie, découvert depuis le jardin botanique, est splendide. Le port de Wellington est connu pour ses paysages, les collines vertes des environs recouvertes de maisons.

 

ÎLE DU SUD

Abel Tasman

Aucune route ne dessert le parc, pour découvrir Abel Tasman, l’idéal est de combiner marche et kayak. Au cœur du Parc national d’Abel Tasman, le célèbre sentier de randonnée « Coast Track » longe le littoral et serpente entre la forêt côtière luxuriante et la mer. Les paysages époustouflants des magnifiques plages au sable de couleur orangée, des lagunes baignées par les eaux turquoise, et des formations rocheuses laissent des images impérissables aux randonneurs.

Glaciers Fox et Franz Joseph

Situés sur la côte ouest de l’Île du Sud de la Nouvelle-Zélande, les Glaciers Fox et Franz Josef sont deux merveilles de la nature qui démontrent encore une fois de la variété de paysages présente dans le pays. Jamais ailleurs dans le monde vous ne verrez des glaciers aussi proches de l’océan, à seulement une quinzaine de kilomètres de la Mer de Tasman ! Fox et Franz Josef présentent également l’avantage d’être très faciles d’accès, à quelques dizaines de minutes de marche.

Queenstown

La ville, située sur la rive du Lac Wakatipu, à l’eau cristalline, est entourée de chaînes de montagnes spectaculaires. Le lac et les montagnes qui composent le paysage de Queenstown font de cette région le paradis de tous les aventuriers. Vous pouvez bien évidemment y skier en hiver, mais des activités telles que le saut à l’élastique, le canyon-swinging, le jetboating, les randonnées équestres et le rafting en rivière vous y attendent également tout au long de l’année

Parc national Fjordland

Patrimoine mondial de l’UNESCO, il est l’une des plus spectaculaires zones naturelles du monde. Les fiords creusés lors de l’ère glaciaire, sont un univers à part où eaux et végétaux semblent se livrer un combat permanent sur des pentes abruptes de roche noire. Les animaux marins y trouvent un havre de paix et nourriture en abondance.

Christchurch

Christchurch, connue pour son patrimoine anglais, est située sur la côte est de l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande. Les “punts”, embarcations à fond plat, naviguent sur la rivière Avon qui serpente à travers le centre-ville. Sur ses rives, se trouvent des pistes cyclables, le parc Hagley et des jardins botaniques.

*Retrouvez ces sites et bien d’autres dans nos circuits.

 

FORMALITÉS

Passeport valable six mois après la date de retour + billet d’avion retour.

Visa obligatoire (ETA + IVL : International Visitor Conservation and Tourism Levy) via le lien suivant : https://nzeta.immigration.govt.nz.

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Décalage horaire

Entre + 10h et + 12h de décalage horaire entre la Nouvelle Zélande et la France (à calculer en fonction des heures d’été et d’hiver dans chaque pays).

La Nouvelle-Zélande est en avance de 11h fin mars/début avril et en octobre, 10h d’avril à septembre ou 12h de novembre à mars sur la France. Le pays observe l’heure d’été (+ 1h) de fin octobre à début mars.

Electricité

230 volts, 50 hertz, comme en Europe. Il vous faudra un adaptateur, les prises étant à trois fiches plates. On en trouve pour quelques dollars dans les aéroports et magasins d’électronique.

Monnaie

L’unité monétaire est le dollar néo-zélandais : 1 € = 1,76 NZD // 1 NZD = 0,56 € (en septembre 2020).

Les billets, en polymère (plastifiés) comme en Australie, existent en coupures de 100, 50, 20, 10 et 5 NZ$. Il existe 5 pièces différentes : 10, 20 et 50 c, 1 et 2 NZ$.

La carte bancaire est le meilleur moyen de paiement à l’étranger. Les cartes Visa et MasterCard sont acceptées partout, contrairement à l’American Express.

Le change classique se fait essentiellement dans les banques et les bureaux de change (moins avantageux dans les aéroports que dans les centres villes.

Pourboires

La notion de pourboire ne fait pas vraiment partie de la culture Kiwi. Il y a quelques années, le pourboire était même considéré comme une insulte. La pratique s’est peu à peu répandue, surtout dans les zones touristiques populaires comme Auckland. Le geste n’est cependant pas obligatoire et reste à l’appréciation du client.

 

SANTÉ

Aucun vaccin n’est obligatoire. Dans tous les cas, une mise à jour de votre carnet de vaccination (DTPolio, Hépatite, Typhoïde…) est fortement recommandée comme pour tout voyage. Dans tous les cas, nous vous recommandons de vous rapprocher de votre médecin traitant.

Ordonnance : Si vous emmenez avec vous un traitement médical, il est impératif d’avoir l’ordonnance du médecin correspondante, en cas de contrôle par la douane. En cas de souci sur place, il faut impérativement ouvrir un dossier auprès de votre assurance de voyage. Que ce soit votre assurance de carte bancaire ou celle que vous avez souscrite par notre intermédiaire. Les documents justificatifs pourront attendre votre retour mais il est important de créer un dossier dès que le problème survient.

Nous conseillons aux voyageurs de boire uniquement de l’eau minérale ou du thé. Il est recommandé de ne pas boire d’eau du robinet, de ne pas manger de fruits non pelés et de prévoir du gel ou des lingettes antibactériennes humidifiées.

 

QUAND PARTIR EN OMAN ?

La meilleure période pour voyager se situe entre fin octobre-début novembre et fin mars-début avril, les températures se situant autour de 28-30 °C, tant dans le Nord que dans le Sud. Sur les côtes, la chaleur est tout à fait supportable, avec des nuits douces ou un peu fraîches.

Oman est divisé en deux zones climatiques : au Nord et à l’Est, le climat est de type méditerranéen, tandis que le Sud et l’Ouest bénéficient d’une influence tropicale avec l’arrivée des queues de mousson entre juin et septembre. Pour la plongée, c’est en avril et en octobre que les plongeurs trouveront une meilleure visibilité. Entre décembre et février, la mer peut être un peu agitée et troublée.

 

PARMI LES LIEUX INCONTOURNABLES*…

MASCATE

Mascate,  la capitale du Sultanat d’Oman, est une ville étonnante, nichée entre des montagnes arides et les eaux limpides du Golfe d’Oman. Combinaison unique d’ancien et de moderne, Mascate a énormément changé en l’espace de 40 ans mais n’a jamais perdu son attachement à la tradition et à la culture omanaises. A découvrir notamment la mosquée Qaboos, l’une des plus grandes au monde, pouvant accueillir jusqu’à 20 000 fidèles.

MISFAH AL ABREEN

Ce village situé à 900 m d’altitude, est incrusté dans les montagnes où les constructions saisissent par leur architecture à l’influence yéménite. Vous pourrez y découvrir la diversité de ses cultures et son système de « falaj ».

WADI BANI KHALED

Au milieu d’immenses canyons de roches dénudées se dissimule une oasis aux plantations verdoyantes irriguées par le système de « falaj ». Des bassins naturels d’eau couleur émeraude sont autant d’invitations à se baigner (par respect pour la population locale, il est obligatoire de se couvrir).

WADI BANI AWF

Un paysage tout en fraîcheur où vous découvrez des palmeraies, des jardins éparpillés, des villages parfois nichés dans des endroits insolites…

WAHIBA SANDS

Un désert de sable, véritable petite enclave de 180km de long sur 80 km de large, d’un Rub-Al-Khali incommensurable, le Wahiba a cependant tout d’un grand désert : des mirages, des dunes magistrales, des immensités sans ligne d’horizon… un océan de couleurs : d’ocre jusqu’aux dégradés d’orange/rouge. Cet océan de dunes ocre vous ravira par sa beauté exceptionnelle. Quelques bédouins, nomades du désert, vivent toujours sur ces terres arides et inhospitalières et élèvent des dromadaires.

JEBEL AKHDAR

Jebel Akhdar “la montagne verte” est une région réputée pour ses températures agréables, ses rosiers et ses arbres fruitiers que l’on ne trouve nulle part ailleurs à Oman… Le paysage et la vue depuis le pic sont sans pareil !

NIZWA

Deuxième ville la plus visitée du pays et qui fût autrefois la capitale d’Oman, de nombreux sites culturels vous permettent d’en découvrir davantage sur le passé historique de la destination. Explorez l’impressionnant fort de Nizwa, son souk ou encore son marché aux bestiaux… Dans la même région, les amoureux de nature et amateurs de randonnée pourront s’en donner à cœur joie sur les massifs de montagnes de Jebel Akhdar et Jebel Shams !

SUR

Sur est réputée aujourd’hui pour ses propriétés et leurs imposantes portes en bois sculpté ou en fer forgé. C’est également ici que se construisent toujours les célèbres « dhows » boutres traditionnels.

RAS AL HADD

Village côtier du Sultanat d’Oman situé dans le district de Ach-Charqiya, il est considéré comme le point le plus oriental du sultanat et est un cap positionné à la conjonction du golfe d’Oman et de la mer d’Arabie. C’est également le premier endroit où le soleil se lève dans le monde arabe.

RAS AL JINZ

Ras al Jinz est l’une de ces merveilles naturelles d’Oman. Au-delà d’être une des plus belles plages du sultanat, c’est aussi un site majeur de nidification pour les tortues.

PENSINULE MUSANDAM

Musandam est une enclave du Sultanat d’Oman située à la pointe septentrionale des Émirats et séparée de quelques kilomètres des côtes iraniennes par le détroit d’Ormuz. Ce petit bijou de la nature coincé entre mer et montagne est une des destinations incontournables à faire au moins une fois quand on habite les EAU. À bord d’un des traditionnels boutres (ou dhow) omanais, vous découvrirez un spectacle éblouissant et hors du temps, loin de l’agitation de la métropole dubaïote.

*Retrouvez ces sites et bien d’autres dans nos circuits.

 

FORMALITÉS

Passeport obligatoire, valable minimum 6 mois après la date de retour.

Evisa obligatoire, avec obtention en ligne via le site : https://evisa.rop.gov.om/visa-eligibility.

  • Pour un séjour de 1 à 10 jours = 5 rials (environ 12 €)
  • Pour un séjour jusqu’à 30 jours = 20 rials (environ 47 €). 

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Décalage horaire

+ 2h00 en été, quand il est midi à Paris, il est 14h à Mascate.

+ 3h00 en hiver, quand il est midi à Paris, il est 15h à Mascate.

Electricité

Le courant est de 220-240 volts. Prenez un adaptateur avec vous par précaution.

Monnaie

La monnaie est le Rial Omanais (OMR) : 1 € = 0,43 OMR // 1 OMR = 2,32 € (en septembre 2020).

Les bureaux de change, que l’on trouve en centre-ville, dans les hôtels internationaux et à l’intérieur des souks, affichent des taux plus avantageux que les banques.

Très bon réseau bancaire, beaucoup de distributeurs automatiques acceptant les principales cartes internationales. Le paiement par carte de crédit est courant dans les hôtels et restaurants de Mascate et des grandes villes, ainsi que dans les boutiques des centres commerciaux. Elles sont également acceptées chez la plupart des vendeurs dans les souks. Si l’on veut payer en devises, on aura plus de facilités à payer en dollars américains qu’en euros.

Pourboires

Votre guide, votre chauffeur et toutes les personnes qui vous accueillent font toujours de leur mieux pour que votre voyage se passe dans les meilleures conditions. C’est pourquoi nous vous conseillons de donner :

Chauffeur : 1 à 1,5 € / jour / personne

Guide : 2,5 à 4 € / jour / personne

Le montant des pourboires reste bien sûr à votre bon vouloir et dépend de votre degré de satisfaction.

 

SANTÉ

Aucun vaccin n’est obligatoire. Dans tous les cas, une mise à jour de votre carnet de vaccination (DTPolio, Hépatite, Typhoïde…) est fortement recommandée comme pour tout voyage. Dans tous les cas, nous vous recommandons de vous rapprocher de votre médecin traitant.

Ordonnance : Si vous emmenez avec vous un traitement médical, il est impératif d’avoir l’ordonnance du médecin correspondante, en cas de contrôle par la douane. En cas de souci sur place, il faut impérativement ouvrir un dossier auprès de votre assurance de voyage. Que ce soit votre assurance de carte bancaire ou celle que vous avez souscrite par notre intermédiaire. Les documents justificatifs pourront attendre votre retour mais il est important de créer un dossier dès que le problème survient.

Nous conseillons aux voyageurs de boire uniquement de l’eau minérale ou du thé. Il est recommandé de ne pas boire d’eau du robinet, de ne pas manger de fruits non pelés et de prévoir du gel ou des lingettes antibactériennes humidifiées.

QUAND PARTIR EN OUZBÉKISTAN ?

Le printemps (avril-mai) et l’automne (septembre-octobre) sont les saisons les plus douces et les plus clémentes. Les nuits commencent alors à se faire froides en plein désert, alors qu’à Tachkent on peut encore se promener en manches courtes. L’automne est aussi le temps des moissons et des marchés de fruits frais.

 

PARMI LES LIEUX INCONTOURNABLES*…

TACHKENT

Tachkent, capitale de l’Ouzbékistan, est une belle ville moderne remplie de parcs et de fontaines. A elle seule, elle constitue en quelque sorte un musée de l’architecture moderne orientale. La ville fut ainsi reconstruite selon un plan d’ensemble très homogène.

KHIVA

Derrière ses puissantes murailles, il est indispensable de découvrir la ville intérieure l’Itchan-Kala, la cité jadis prospère de l’ancien royaume de Khorezm. En suivant des petites ruelles se trouvent plusieurs trésors architecturaux de ce véritable musée en plein-air : Kounya Ark, la «vieille forteresse », qui fut conquise par Tamerlan puis par les ouzbeks, la madrasa du Khan Moukhammad Amin, et Kalta Minor, le mausolée de Said Allaoudin, l’un des plus anciens monuments de la ville, la Mosquée Djouma avec ses 212 colonnes en bois sculpté, le palais du Khan Tachkhaouli, la deuxième résidence des khans de Khiva, le mausolée de Pakhlavan-Mahmoud…

BOUKHARA

Très attachante par son authenticité, la vitalité et de la bonne humeur de ses habitants, la « Perle de l’Orient » restera une étape inoubliable de votre voyage. Située sur la Route de la soie, Boukhara a plus de 2 000 ans. C’est l’exemple le plus complet d’une ville médiévale d’Asie centrale dont le tissu urbain est resté majoritairement intact, avec de nombreux monuments dont la célèbre tombe d’Ismaël Samani, chef-d’œuvre de l’architecture musulmane et de nombreuses medersas.

LAC AYDARKOUL

Le lac Aydar ou lac Aydarkoul est un lac salé dans le sud-est de Kyzyl Koum, faisant partie du système de lac avec le lac Arnasay et le lac Tuzkon. De nombreuses escapades y sont organisées, de même que des nuits en yourtes.

SAMARKAND

Samarkand est l’une des plus vieilles cités du monde. Ancienne étape de la Route de la Soie, ville-phare de l’Orient à l’époque où Tamerlan en était le maître, autour de son nom s’étendent encore les raies du mystère et du rêve. Elle n’est plus « le visage de la terre », ni même « la précieuse perle du monde islamique », et pourtant, à la vue de ses monuments, ses médersas, ses minarets, ses mosquées (aujourd’hui restaurées) il semble que se révèlent à la fois les monuments d’une civilisation prestigieuse et l’expression d’un art arrivé à ses sommets. 

VALLÉE DE FERGANA

La vallée de Fergana est le cœur de l’Ouzbékistan, la région la plus peuplée avec presque un tiers de sa population totale. Baignée de jardins en fleurs, la vallée est un « berceau de la civilisation ». La richesse de la vallée est historique, les traditions des maîtres tisserands, la production de céramiques, la sculpture sur bois, ainsi qu’une grande quantité d’autres arts anciens reflètent le mode de vie des habitants de la vallée de Fergana.

*Retrouvez ces sites et bien d’autres dans nos circuits.

 

FORMALITÉS

Passeport obligatoire, valable minimum 3 mois après la date de retour.

Pas de visa pour un séjour de moins de 30 jours.

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Décalage horaire

Eté : + 3h00, quand il est 12h à Paris, il est 15h à Tashkent.

Hiver : + 4h00, quand il est 12h à Paris, il est 16h à Tashkent.

Electricité

Le courant est de 220 volts. Les prises sont très souvent petites, bipolaires, et sans prise de terre. L’adaptateur ne sera pas nécessaire.

Monnaie

La monnaie est le Soum Ouzbek (UZS) : 1 € = 11360 UZS // 1 UZS = 0,000088 € (en septembre 2020).

Tous les bureaux de change et banques acceptent les cartes de paiement et les chèques de voyage, mais ne délivrent que de la monnaie locale.

Concernant les cartes de paiement, leur usage est limité aux hôtels de luxe et à quelques très rares magasins de luxe. On ne trouve des distributeurs automatiques que dans les halls d’accueil de ces mêmes hôtels, et uniquement à Tachkent.

Pourboires

Votre guide, votre chauffeur et toutes les personnes qui vous accueillent font toujours de leur mieux pour que votre voyage se passe dans les meilleures conditions. C’est pourquoi nous vous conseillons de donner :

Chauffeur : 2 à 2,5 € / jour / personne

Guide : 3 à 5 € / jour / personne

Le montant des pourboires reste bien sûr à votre bon vouloir et dépend de votre degré de satisfaction.

 

SANTÉ

Aucun vaccin n’est obligatoire. Dans tous les cas, une mise à jour de votre carnet de vaccination (DTPolio, Hépatite, Typhoïde…) est fortement recommandée comme pour tout voyage. Dans tous les cas, nous vous recommandons de vous rapprocher de votre médecin traitant.

Ordonnance : Si vous emmenez avec vous un traitement médical, il est impératif d’avoir l’ordonnance du médecin correspondante, en cas de contrôle par la douane. En cas de souci sur place, il faut impérativement ouvrir un dossier auprès de votre assurance de voyage. Que ce soit votre assurance de carte bancaire ou celle que vous avez souscrite par notre intermédiaire. Les documents justificatifs pourront attendre votre retour mais il est important de créer un dossier dès que le problème survient.

Nous conseillons aux voyageurs de boire uniquement de l’eau minérale ou du thé. Il est recommandé de ne pas boire d’eau du robinet, de ne pas manger de fruits non pelés et de prévoir du gel ou des lingettes antibactériennes humidifiées.

QUAND PARTIR AUX PHILIPPINES ?

Les Philippines connaissent généralement 2 saisons :

  • La saison sèche, ou l’été, de décembre à mai.
  • La saison des pluies, de juin (ou juillet) à octobre-novembre.

Situées sur la trajectoire des typhons de l’Asie, les Philippines sont traversées par une vingtaine de cyclones chaque année de mi-août à mi-septembre. Ces typhons causent beaucoup de dégâts.

 

PARMI LES LIEUX INCONTOURNABLES*…

LUZON

Manille

A l’origine, Manille était occupée par une petite colonie tribale implantée sur les rives de sa baie. La ville devient un lieu d’échange et de trafics en tout genre (soie, porcelaines, perles, fer, plomb, cuivre…) de négociants venant de différents pays comme les pays arabes, Chine, Inde, Japon, Bornéo, Java ou Sumatra…

Rizières de Banaue

Vieilles de 2000 ans, ces rizières, tenues pour la huitième merveille du monde se dressent telles des marches vers le ciel et les divinités. Elles s’élèvent jusqu’à 1500 m et constituent le meilleur exemple d’une technique séculaire de culture à flanc de montagne. Ruisseaux et cascades furent captés dans les canaux d’irrigation qui parcourent les rizières jusqu’au pied de la montagne. Le village de Banaue se situe à 1200m d’altitude, d’où une température toujours fraîche particulièrement en soirée. Banaue conserve nombre de ses anciennes pratiques et coutumes. On y trouve des boutiques d’artisanat où se vendent paniers, sculptures et tissages. Les terrasses s’étendent largement autour et offrent l’opportunité de découvrir d’autres villages qui méritent le détour comme Batad. 

Volcan Pinatubo

Le Pinatubo est un stratovolcan actif situé dans l’ouest de l’île de Luçon aux Philippines, à 100 km au nord-ouest de Manille. La colère du Mont Pinatubo continue à ravager sur la vie des villageois, chaque année quand la mousson ramène les « lahars » sortant des entrailles du Mont Pinatubo. Les habitants se sont adaptés à la colère de la nature en construisant des maisons sur pilotis, de plusieurs mètres de haut.

VISAYAS

Bohol & Panglao

Au cœur des Visayas, Bohol regorge de mystères et de curiosités. Par son charme, l’île est devenue un incontournable en raison de deux étrangetés de la nature :

– Les collines de chocolat, inscrites au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, sont plus de 1200 cônes parfaits de 80 à 120 mètres de haut. Ces formations sont recouvertes de forêts épaisses et très vertes. A la fin de la saison sèche, entre mars à mai, une végétation de couleur brune vient les recouvrir (d’où l’appellation « chocolat »).

– Les tarsiers, les plus petits primates du monde, endémiques à cette région. Malheureusement en voie de disparition, ces mammifères ressemblent à des gremlins. On dit également qu’ils auraient été la source d’inspiration du personnage d’ET, crée par Steven Spielberg.  

Les curieux et les sportifs préfèreront séjourner sur la petite île de Panglao, reliée à Bohol par deux ponts. Nombreuses plages, points de restauration et  activités nautiques sont les points forts de Panglao. 

Cebu

Cebu est un lieu de passage souvent emprunté si votre voyage vous emmène dans plusieurs îles des Visayas. Vous y ferez aussi étape si votre vol international arrive à Cebu plutôt qu’à Manille (dans ce cas, après 15 à 18 heures de vol, nous vous conseillons volontiers de vous arrêter une nuit à Cebu plutôt que d’enchaîner le voyage en avion avec une traversée en ferry ou trois heures de route…). On découvrira sur l’île de Cebu de magnifiques paysages de cultures exotiques, de très beaux sites de plongée et des paysages naturels inexplorés

Siquijor

Petite île de seulement 15 km de diamètre, Siquijor est sans doute l’une des plus mystérieuses des îles des Philippines. A l’évocation de son nom, les Philippins inquiètent souvent les voyageurs car on y parle de « sorciers ». Ces sorciers ne sont en fait que des guérisseurs traditionnels qui pratiquent une médecine à base de plantes toute à fait inoffensive… 

PALAWAN

Coron

C’est l’une des meilleures destinations de plongée épave au monde. En 1944, plusieurs navires de guerre et de réapprovisionnement ont été bombardés et coulés par un raid aérien américain durant la Seconde Guerre Mondiale. L’île de Coron est vraiment magnifique avec des plages de sable fin et de superbes paysages entourés de falaises de calcaire. Cette destination n’est populaire que parmi les plongeurs donc est très tranquille, parfaite si vous voulez éviter les régions bien connues (et bondées !).

El Nido

El Nido, et l’archipel de Bacuit qui lui fait face, est l’une des meilleures destinations au monde pour en prendre plein la vue au-dessus, mais aussi en dessous, du niveau de la mer. Ouvrez grand vos yeux, vous aurez du mal a croire tout ce que vous allez voir ici. Les écoles de plongée ne manquant pas, plus que de simples plongées, vous pourriez profiter de votre voyage en Asie pour apprendre la plongée sous-marine et passer votre PADI.

Parc national de la rivière souterraine de Puerto Princesa

Ce parc offre un paysage karstique spectaculaire avec sa rivière souterraine qui se jette dans la mer et subit l’influence des marées. Le site est un habitat important pour la conservation de la diversité biologique. Il comprend un écosystème « montagne-mer » complet et abrite des forêts parmi les plus significatives de l’Asie.

*Retrouvez ces sites et bien d’autres dans nos circuits.

 

FORMALITÉS

Passeport obligatoire, valable minimum 6 mois après la date de retour.

Pas de visa, pour les séjours inférieurs à 30 jours. Billets aller-retour obligatoire.

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Décalage horaire

En été + 6h00 : lorsqu’il est midi en France, il est 18h à Manille.

En hiver + 7h00 : lorsqu’il est midi en France, il est 19h à Manille.

Electricité

Le courant est de 220 volts. Il est fortement conseillé de vous munir d’un adaptateur de prises américaines.

Monnaie

La monnaie philippine est le Peso : 1 € = 56 PHP // 1 PHP = 0,018 € (en septembre 2020).

Hormis dans les zones les plus reculées, les distributeurs automatiques sont largement disponibles. Le paiement par carte de crédit est de plus en plus courant dans les hôtels et restaurants des grandes villes. Nous vous conseillons cependant de prévoir du liquide (pesos) si vous vous éloignez de la capitale et des zones touristiques. Le change d’euros ou de dollars est possible dans les banques, aéroports et hôtels des grandes villes.

Pourboires

Votre guide, votre chauffeur et toutes les personnes qui vous accueillent font toujours de leur mieux pour que votre voyage se passe dans les meilleures conditions. C’est pourquoi nous vous conseillons de donner :

Chauffeur : 2 à 2,5 € / jour / personne

Guide : 3 à 5 € / jour / personne

Le montant des pourboires reste bien sûr à votre bon vouloir et dépend de votre degré de satisfaction.

 

SANTÉ

Aucun vaccin n’est obligatoire. Dans tous les cas, une mise à jour de votre carnet de vaccination (DTPolio, Hépatite, Typhoïde…) est fortement recommandée comme pour tout voyage. Dans tous les cas, nous vous recommandons de vous rapprocher de votre médecin traitant.

Ordonnance : Si vous emmenez avec vous un traitement médical, il est impératif d’avoir l’ordonnance du médecin correspondante, en cas de contrôle par la douane. En cas de souci sur place, il faut impérativement ouvrir un dossier auprès de votre assurance de voyage. Que ce soit votre assurance de carte bancaire ou celle que vous avez souscrite par notre intermédiaire. Les documents justificatifs pourront attendre votre retour mais il est important de créer un dossier dès que le problème survient.

Nous conseillons aux voyageurs de boire uniquement de l’eau minérale ou du thé. Il est recommandé de ne pas boire d’eau du robinet, de ne pas manger de fruits non pelés et de prévoir du gel ou des lingettes antibactériennes humidifiées.

QUAND PARTIR A LA RÉUNION ?

Globalement, le soleil brille toute l’année mais avec 2 saisons distinctes :

L’été austral

De novembre à avril, avec des températures diurnes supérieures à 30°C sur les côtes. Les précipitations peuvent être importantes, bien que concentrées sur de courtes périodes. C’est également la saison des cyclones tropicaux, une ou deux fois par an en moyenne et durent une journée.

L’hiver austral

De mai à octobre, c’est la saison sèche. Les températures sont un peu plus fraîches, de 25 à 27°C sur les rivages de l’océan Indien. Même la nuit, le thermomètre descend rarement en-dessous les 20°C. L’eau du lagon, quant à elle, avoisine les 22°C.

 

PARMI LES LIEUX INCONTOURNABLES*…

LES PLAGES & LAGONS

L’île de La Réunion compte 200 kilomètres de littoral pour seulement 30 kilomètres de plages de sable (blanc ou noir) et plus de 20 kilomètres de lagons, essentiellement au nord-ouest de l’île La Saline les Bains, Saint Gilles les Bains, l’Ermitage, Boucan Canot… En surface ou sous l’eau, les lagons de La Réunion sont un véritable paradis pour la baignade et les activités nautiques.

LES CIRQUES

Mafate  

Cœur de volcan délabré, le cirque de Mafate est un lieu privilégié pour la randonnée à La Réunion. Il est un écrin géologique dessiné par des remparts abrupts qu’une vue plongeante depuis quelques crêtes environnantes (Maïdo, Roche Ecrite, Cap Noir…) laisse deviner qu’il est inaccessible.
Seule la marche à pied permet d’y accéder par des petits sentiers de montagne ou en hélicoptère.

Salazie

Le cirque Inscrit dans son intégralité au patrimoine mondial par l’Unesco, est dominé par le « voile de la mariée », l’une des plus belles cascades de l’île et d’autres chutes vertigineuses et immanquables.

LA PLAINE DES CAFRES

La Plaine des Cafres est un village situé dans les hauteurs de La Réunion, au cœur d’un paysage de pâturages, sur un plateau calé entre le massif du Piton des Neiges et celui du Piton de la Fournaise. Ce plateau est séparé de celui de la Plaine des Palmistes par le Col de Bellevue dont l’attitude atteint 1606 mètres.

LE PITON DE LA FOURNAISE

Situé au Sud-Est de La Réunion, le Piton de la Fournaise est très certainement le site le plus remarquable de l’île et une attraction touristique majeure tout au long de l’année. Le Piton de la Fournaise est également un des volcans les plus actifs du monde avec une moyenne d’une éruption tous les 9 mois sur les 10 dernières années. Particulièrement fréquentes ces deux dernières années, elles offrent à chaque fois un spectacle exceptionnel et d’une beauté époustouflante, témoignant de la puissance incontestable de la nature.

MAÏDO

Le Piton Maïdo, situé sur les hauteurs de Saint-Paul, offre un point de vue panoramique spectaculaire sur le cirque de Mafate, d’où l’on peut admirer la nature préservée. Ce site naturel, accessible en voiture, est un balcon sur La Réunion. Il offre un panorama remarquable sur le cirque de Mafate et la côte Ouest de l’île, ourlée de magnifiques plages.

SAINT PHILIPPE & LA CÔTE SUD

La côte Sud, la plus tropicale, est marquée par de nombreuses coulées de lave et l’omniprésence de Vulcain, le long de panoramas saisissants. Parsemée de petites maisons typiques aux jardins colorés, la route côtière laisse découvrir des paysages aux teintes intenses et contrastées, sur fond de bleu profond. La végétation recèle de nombreuses plantes endémiques, parmi les plus belles et les plus intéressantes de l’île. Rendez-vous passionnant au jardin des épices.

*Retrouvez ces sites et bien d’autres dans nos circuits.

 

FORMALITÉS

Carte d’identité en cours de validité. Passeport en cours de validité nécessaire pour les îles voisines.

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Décalage horaire

En été +2h : lorsqu’il est 13h en France, il est 15h sur l’île de la Réunion.

En hiver + 3h : lorsqu’il est 13h en France, il est 16h sur l’île de la Réunion.

Il fait nuit de bonne heure et qu’il y a peu de choses à faire après 20h (sinon la fête, bien sûr !). Vivez au rythme créole : levez-vous et couchez-vous avec le soleil.

Electricité

Le voltage et la fréquence en Réunion sont les mêmes qu’en métropole (230 V, 50 Hz). Vous pourrez donc utiliser tous vos appareils.

Monnaie

La monnaie locale est bien sûr l’euro.

Les guichets automatiques bancaires s’appellent des gabiers. Ceux de la Banque de La Réunion (BR) sont traduits en créole.

Les cartes de paiement ne sont pas acceptées dans la plupart des chambres et tables d’hôtes ainsi que dans les gîtes de randonnée, mais on peut retirer du liquide dans les mêmes conditions qu’en métropole, sauf dans le cirque de Mafate.

Les chèques-vacances et tickets-restaurant sont bien répandus.

Pourboires

Le pourboire n’est pas obligatoire puisque les factures s’entendent service compris mais, comme en métropole, il est d’usage d’en laisser lorsqu’on est satisfait du service.

 

SANTÉ

Il n’y a pas de danger d’un point de vue sanitaire. Aucun vaccin n’est exigé pour entrer sur le territoire, mais mieux vaut être à jour de ses vaccinations universelles (diphtérie, tétanos, coqueluche, poliomyélite). Bénéficiant des moyens d’un département français, les hôpitaux de l’île sont les mieux équipés de l’océan Indien, le CHR de Saint-Denis fait même figure de référence à tous niveaux. Eau potable partout, mais il est préférable, si l’on compte randonner (comme dans le cirque de Mafate), de prévoir sa propre eau en quantité suffisante.

QUAND PARTIR AU SRI LANKA ?

La saison sèche, est de novembre à mars/avril sur la côte Ouest et le Sud de l’île.

La saison des pluies, est de mai à septembre, tandis que le climat est agréable sur la côte Est (Trincomalee).

 

PARMI LES LIEUX INCONTOURNABLES*…

LES SITES ARCHÉOLOGIQUES

Sigiriya

C’est l’un des sites les plus surprenants de Ceylan, considéré comme étant la 8ème merveille du monde. C’est un colossal rocher de pierres rouges dominant la forêt épaisse qu’il surplombe de près de 150 m. Sur ce roc inaccessible subsistent pourtant les ruines d’un palais grandiose, construit au Ve siècle, par le roi Kashyapa. L’une des plus grandes curiosités du rocher sont les peintures des « Demoiselles de Sigiriya », splendides et parfaitement conservées, dans une anfractuosité de rocher : 18 femmes sont représentées sur ces fresques, mais personne ne sait qui sont ces séduisantes créatures.

Anuradhapura

Site archéologique, Anuradhapura fut la première capitale de l’île, dont l’ensemble a été inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco en 1982. Ville sainte, Anuradhapura est dépositaire de l’arbre Bo, sous lequel le Bouddha connut l’Illumination. Leurs grands dômes de briques font de nos jours l’objet de la dévotion de bouddhistes venus du monde entier : le Thuparama, ancêtre de tous les dagoba de l’île, le Ruvanveliseya immaculé, le plus vénéré, et deux géants, nommés Jetavanarama et Abhayagiriya.

Polonnaruwa

Cette capitale médiévale, fortifiée par l’immense lac de Parakrama et d’une plaine verdure peuplée de singes, abrite plusieurs sculptures appartenant à l’art médiéval. Le site est notamment constitué de la citadelle royale avec la salle du conseil, ornée de très belles frises d’inspiration hindoue, Lankatilaka, temple abritant une immense statue de Bouddha de 18 mètres de haut, le Kalu Gal Vihara ou encore la terrasse de la relique de la dent.   

KANDY

Kandy est magnifiquement située à 350m d’altitude et bordée de collines, naturellement ordonnées autour du lac. Nichée dans une vallée verdoyante (entre les dernières rizières et les premières plantations de thé), entourée de basses collines et bouclée par le Mahaweli, la plus grande rivière du Sri Lanka, Kandy reste un centre d’artisanat, de musique et de danse. Charme, splendeur du passé et sérénité décrivent la ville en quelques mots.

Temple de la Dent

Le temple, édifice rose entouré d’un fossé, bien en vue et presque solitaire, se situe sur le bord du lac. Depuis que fut apportée, au IVème siècle après J.-C., la dent du Bouddha, dans la chevelure d’une princesse de l’Orissa, pour la protéger contre des mains sacrilèges, la relique est devenue un objet de piété renommé et sacré. Elle est devenue non seulement le trésor le plus prisé de Sri Lanka, mais aussi le sceau de la souveraineté.

Millenium Elephant Foundation

Il s’agit d’un refuge pour éléphants où il est possible d’assister au repas des plus petits, d’en apprendre plus sur le programme d’adoption des éléphants et de découvrir l’unité de vétérinaires mobiles. Le Millennium Elephant Foundation a été créé en août 1999 avec l’aide du WSPA (World Society for the Protection of Animals). Ici, pas de balade à dos d’éléphant et le nombre de visiteurs est limité par jour.

LES PLANTATIONS DE THÉ DE NUWARA ELIYA À LIPTON SEAT

Les amateurs savent que la saveur et la qualité du thé dépendent de l’altitude où la plante a été cultivée. La récolte est toujours effectuée par des femmes. Les cueilleuses, vêtues de « longhis » aux couleurs vives, vont d’arbuste en arbuste, dénudant d’une main habile les jeunes bourgeons et les feuilles tendres puis, d’un geste rapide, les lancent dans la hotte attachée à leurs épaules.

LES PARCS NATIONAUX

Uda Walawe

Réputé pour la richesse et la variété de ses espèces d’oiseaux, le parc national d’Uda Walawe est l’une des dernières réserves à avoir vu le jour au Sri Lanka, inauguré en 1980. Construit sur une zone naturelle d’habitat des éléphants, il vous invite à découvrir, tous les jours, de 6h à 18h, le monde merveilleux des cerfs mouchetés et des sangliers. Un plan d’eau artificiel a été créé sur la rivière Walawe pour que les éléphants puissent venir y boire et se baigner.

Yala

Le parc national de Yala comporte des plantes et des espèces animales rares et observer une famille de léopards est la récompense ultime que vous pourriez espérer. Le parc abrite des sambars, ours, cerfs tachetés, crocodiles, singes, sangliers sauvages ainsi que des porcs-épics. Plusieurs sites archéologiques peuvent également être retrouvés ici, comme les ruines Magul Maha Vihara qui remontent au 1er siècle avant JC.

LES PLAGES

Sud-Ouest

D’Unawatuna à Mirissa, en passant par Hikkaduwa ou encore Tangalle, les plages du Sud-Ouest sauront ravir les amateurs de surf, de farniente et recherchant la détente sur ses plages de sable blond ornées de cocotiers.

Est

A l’Est, vous retrouverez les plages de Passikudah et Trincomalee aux eaux turquoises, à privilégier de mai à octobre, contrairement à celles du Sud-Ouest.

*Retrouvez ces sites et bien d’autres dans nos circuits.

 

FORMALITÉS

Passeport obligatoire, valable minimum 6 mois après la date de retour.

Visa ETA (Electronic Travel Authorisation) à obtenir avant le départ en remplissant un formulaire via ce lien : https://www.eta.gov.lk/.

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Décalage horaire

En été + 03h30 : lorsqu’il est midi en France, il est 15h30 à Colombo.

En hiver + 04h30 : lorsqu’il est midi en France, il est 16h30 à colombo.

Electricité

Le courant est de 20-240 volts. Il est fortement indispensable de vous munir d’un adaptateur de prises américaines.

Monnaie

La monnaie est la Roupie Sri Lankaise : 1 € = 208 LKR / 1 LKR = 0,0048 € (en septembre 2020).

De nombreuses banques ont des distributeurs automatiques (ATM) à Colombo, à Kandy, et désormais partout dans le pays (même dans les petites stations balnéaires). Vérifiez bien que le distributeur accepte votre carte. La People’s Bank, très répandue, ne prend généralement que la carte Visa. Le change dans les banques ou bureaux de change est possible dans toutes les grandes et petites villes.

Pourboires

Votre guide, votre chauffeur et toutes les personnes qui vous accueillent font toujours de leur mieux pour que votre voyage se passe dans les meilleures conditions. C’est pourquoi nous vous conseillons de donner :

Chauffeur : 2 à 2,5 € / jour / personne

Guide : 3 à 5 € / jour / personne

Le montant des pourboires reste bien sûr à votre bon vouloir et dépend de votre degré de satisfaction.

 

SANTÉ

Aucun vaccin n’est obligatoire. Dans tous les cas, une mise à jour de votre carnet de vaccination (DTPolio, Hépatite, Typhoïde…) est fortement recommandée comme pour tout voyage. Dans tous les cas, nous vous recommandons de vous rapprocher de votre médecin traitant.

Ordonnance : Si vous emmenez avec vous un traitement médical, il est impératif d’avoir l’ordonnance du médecin correspondante, en cas de contrôle par la douane. En cas de souci sur place, il faut impérativement ouvrir un dossier auprès de votre assurance de voyage. Que ce soit votre assurance de carte bancaire ou celle que vous avez souscrite par notre intermédiaire. Les documents justificatifs pourront attendre votre retour mais il est important de créer un dossier dès que le problème survient.

Nous conseillons aux voyageurs de boire uniquement de l’eau minérale ou du thé. Il est recommandé de ne pas boire d’eau du robinet, de ne pas manger de fruits non pelés et de prévoir du gel ou des lingettes antibactériennes humidifiées.

QUAND PARTIR EN POLYNÉSIE ?

Globalement, le soleil brille toute l’année avec des pluies un peu plus présentes en novembre, décembre et janvier. 2 saisons distinctes :

L’été austral

De novembre à avril, c’est la saison humide. Les averses sont régulières et fortes, le taux d’humidité est donc maximal. Il pleut particulièrement en décembre et janvier. Température moyenne de l’air : 27°C ; température moyenne de l’eau des lagons : 26°C…

L’hiver austral

De mi-avril à mi-octobre, c’est la saison sèche. Août et septembre sont de très bons moments pour partir en Polynésie française. L’humidité est un peu plus supportable que durant l’été austral en raison des alizés. La chaleur est tempérée, les averses sont passagères.

 

PARMI LES LIEUX INCONTOURNABLES*…

ÎLES DE LA SOCIÉTÉ

Les Îles de la Société, au cœur du Pacifique, se composent de deux groupements d’îles aux noms poétiques et prometteurs : les Îles du Vent et les Îles sous le Vent. Sur les traces du navigateur James Cook vous découvrirez Maupiti, atoll corallien formé autour d’un volcan, ou Tahiti qui n’en finit pas de faire rêver, tout comme les plages de Bora-Bora…

Tahiti

Passage obligatoire pour tout visiteur arrivant par les airs, Tahiti est le centre névralgique de la Polynésie Française. Point de départ des escapades vers les autres îles de l’archipel, Tahiti est également la plus grande, la plus animée et la plus peuplée des îles polynésiennes. Réputée pour son sens de l’accueil, son atmosphère détendue et la gentillesse de ses habitants, Tahiti, qui vit au rythme de la musique, de la danse traditionnelle et de la culture, révèle à ses visiteurs une multitude de facettes.

Moorea

Proche de Tahiti, à 30 minutes en ferry, Moorea est l’un des endroits les plus mémorables de la Polynésie Française. Des paysages somptueux, villages, légendes, sites archéologiques, cascades, randonnées, sports nautiques… Le lagon bleu étincelant de Moorea vous fera vivre l’idylle promise par les mers du Sud et à la hauteur de vos rêves les plus fous.

Bora Bora

Bora Bora, surnommée « la perle du pacifique », avec ses magnifiques plages, ses paysages d’une beauté époustouflante et son merveilleux bleu du lagon, est un véritable bijou qui fait tourner la tête des touristes du monde entier. 

Huahine

Détente sur les plages de sable blanc, promenade sur le lagon turquoise, exploration des fonds marins et des jardins de coraux, découverte des sites archéologiques, croisières au coucher du soleil, surf, pêche, randonnées…, les possibilités sont multiples à Huahine.

Raiatea

Reconnue comme l’île la plus sacrée de la région, les montagnes tapissées de verdure s’élèvent vers les nuages d’où émerge le célèbre Mont Temehani. Son gigantesque lagon (le plus grand de l’archipel des îles de la Société), et son port de plaisance font de Raiatea le départ idéal pour les croisières en voilier.

ÎLES MARQUISES

Ce paradis de la Polynésie française regorge de surprises. Avec une faune et flore développée, dont 80 pour cent d’oiseaux et un espace naturel où les plantes ont une place importante. Les amoureux de nature pourront profiter de tous les atouts de ce lieu paradisiaque. Des îles luxuriantes et hautes émergent de l’océan Pacifique, c’est une terre d’histoires et de légendes, aussi fascinante qu’inoubliable.

ÎLES AUSTRALES

Des paysages à couper le souffle, des montagnes abruptes aux vallées et aux hauts plateaux, ces îles sont célèbres pour leurs activités agricoles. Quelques vestiges archéologiques se cachent sur chaque île, témoignant d’une communauté bien organisée autour de pratiques culturelles et religieuses très riches. Quatre de ses sept îles sont en fait des volcans, tous éteints. C’est dans les îles Australes que vous verrez les plus belles créations de tressage de feuilles de bananier, de rosier ou de cocotier.

ARCHIPEL DES TUAMOTU

Les Tuamotu, situées au nord-est de Tahiti, sont composées d’un vaste éventail d’îles et d’atolls tous plus étonnants les uns que les autres. En particulier, les atolls de Rangiroa, Manihi, Tikehau et Fakarava offrent une palette d’activités passionnantes, comme de la plongée sous-marine de classe mondiale, l’équitation et la pêche en haute mer. Berceau des perles noires, les visiteurs peuvent également vivre la magie des fermes perlées cultivées dans les eaux de la Polynésie Française.

*Retrouvez ces sites et bien d’autres dans nos circuits.

 

FORMALITÉS

Passeport valide 6 mois après la date retour. Pour un séjour de plus de 3 mois, un visa est obligatoire.

Attention : en cas d’escale aux États-Unis, il est nécessaire de remplir les formalités propres à ce pays, à savoir un passeport biométrique ou électronique en cours de validité et une autorisation électronique de voyage ESTA.

En cas d’escale au Canada, il faudra voyager avec un AVE (autorisation de voyage électronique).

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Décalage horaire

La Polynésie française est en retard sur l’Europe de l’Ouest continentale.

En été – 12h : lorsqu’il est 13h en France, il est 1h du matin à Papeete.

En hiver – 11h : lorsqu’il est 13h en France, il est 2h du matin à Papeete.

Electricité

Tension électrique : le plus souvent 220 V, 60 Hertz (à la différence de la métropole), mais parfois 110 V comme aux États-Unis, alors vérifiez bien avant de brancher quoi que ce soit ! Les prises répondent à l’une ou l’autre norme.

Monnaie

La monnaie locale est le franc pacifique (franc CFP pour « Communauté française du Pacifique ») : 1 € = 119,33 CFP et 1 000 CFP = 8,38 €.

Vous ne trouverez pas de francs pacifiques en métropole, sauf à la Banque de France. Inutile de vous compliquer la vie : retirez du liquide dans les distributeurs en arrivant à Tahiti.

Le change se fait essentiellement dans les banques, à l’aéroport et à Papeete. Vous trouverez des distributeurs à Tahiti, Moorea, Raiatea, Huahine et Bora-Bora. Attention, ils sont souvent situés à l’intérieur des agences bancaires, impossible de retirer la nuit !

Les cartes bancaires Visa et MasterCard sont souvent acceptées à Tahiti et dans les îles les plus touristiques, comme Moorea ou Bora-Bora, mais il est préférable d’avoir des espèces. En revanche, les cartes American Express ou Diner’s Club sont plus difficilement acceptées.

Taxe de séjour

Une taxe de séjour est à régler sur place lors de votre départ de chaque hôtel

  • dans les hôtels classés, 150 CFP (1,26 €) par nuit et par personne ; 200 CFP (1,67 €) par nuit et par personne à Bora-Bora ;
  • dans les hôtels non classés, 50 CFP (0,42 €) par nuit et par personne.

Pourboires

En Polynésie, le pourboire n’est pas obligatoire puisque les factures s’entendent service compris mais, comme en métropole, il est d’usage d’en laisser lorsqu’on est satisfait du service.

 

SANTÉ

Il n’y a pas de danger d’un point de vue sanitaire en Polynésie française. Aucun vaccin n’est exigé pour entrer sur le territoire, mais mieux vaut être à jour de ses vaccinations universelles (diphtérie, tétanos, coqueluche, poliomyélite). D’autres vaccins peuvent être conseillés : hépatites A et B, typhoïde, éventuellement rage.

QUAND PARTIR A TAIWAN ?

Situé sur le tropique du Cancer, Taiwan présente un climat subtropical au Nord et tropical au Sud. La moyenne des précipitations annuelles est de 2500 mm. Les pluies sont fréquentes mais concentrées surtout en été. Les étés sont très chauds et les hivers doux.

La belle saison : les deux périodes idéales pour découvrir Taiwan sont de janvier à avril et de septembre à novembre, les températures sont alors douces. 

 

PARMI LES LIEUX INCONTOURNABLES*…

TAIPEI

Taipei est une ville turbulente et onéreuse… et elle ne s’en cache pas. La capitale taïwanaise et ses environs rassemblent près de 6 millions d’habitants, attirés là par l’extraordinaire animation de cette ville qui ne dort jamais. La foule, les voitures et le smog font de la capitale taïwanaise un exemple parfait du célèbre renao chinois. Certes, Taipei n’est pas l’endroit approprié pour une pause relaxante, mais la cuisine y est excellente, la populaire chaleureuse et la ville offre par endroits des vues magnifiques.

SUN MOON LAKE

Vu du ciel, la ressemblance n’est pas frappante, pourtant l’imagerie populaire a tranché : l’extrémité nord du lac rappelle un soleil, la pointe sud forme un croissant de lune, on l’appelle donc le lac du soleil et de la lune… Une appellation qui colle à merveille avec le carde : une vaste étendue de jade cerclée par des collines et des montagnes verdoyantes (entre 600 et 2 000 m).  Un lieu enchanteur au point d’être aujourd’hui le plus convoité par les jeunes mariés à l’occasion de leur lune de miel. Ce magnifique lac se trouve au centre de Taïwan, c’est la seule région de l’île n’ayant aucun accès à la mer. La partie Nord du lac est ronde comme le soleil, et le côté Sud forme un croissant de lune, d’où le nom « Lac du Soleil et de la Lune ». Son eau vert émeraude reflète les paysages de montagnes qui entourent le lac et sa brume matinale rend l’endroit mystérieux et paisible. Sa beauté naturelle donne l’impression d’avoir une peinture chinoise devant soi.

ALISHAN

Le Mont Ali est célèbre pour sa beauté et son mystère. Le lieu dégage une atmosphère de paix et de sérénité. A l’origine, le lieu d’habitation des Thou, un des groupes aborigènes de Taiwan, Alishan est devenu une exploitation forestière japonaise dans les années 1900. C’est aussi à cette époque-là que le « sakura », le célèbre cerisier en fleur, qui fleuri de Mars à Mai a été importé par les japonais.

TAINAN

Tainan est à la fois la plus ancienne et la quatrième plus grande ville de Taïwan. Malgré tous ses aspects modernes, le passé est ici encore très présent : les portes, les arches commémoratives et les vestiges de plus de 300 ans d’anciennes forteresses et de temples témoignent de l’histoire, de l’héritage et du lien intime de Taïwan avec des milliers d’années de culture chinoise. 

Monastère de Fo Guang Shan

Littéralement la « montagne de la lumière de Bouddha », il s’agit du plus grand monastère bouddhiste de Taiwan et parmi les trois plus importants du monde. Il a été créé le 16 mai 1967 au village Dashu sur une colline qui était à l’origine un espace sauvage rempli de ronces et de bambous. Depuis plus de quarante ans, sous la direction de son fondateur, le vénérable maître Hsing-Yun et grâce aux contributions des disciples monastiques et laïcs, Fo Guang Shan est devenu le plus grand monastère bouddhiste au monde et une Terre sainte bouddhiste mondialement reconnue.

KAOHSIUNG

Kaoshiung est non seulement le premier port taiwanais mais aussi le troisième plus grand port de conteneurs du monde. La ville est le symbole de la réussite économique de l’île grâce à sa croissance très importante de ces dernières années. C’est aussi une ville balnéaire avec ses nombreuses plages qui font le bonheur des surfeurs en toute saison.

GORGES DE TAROKO

De nombreux sentiers de randonnées aménagés pour vous balader au cœur des gorges raviront les amoureux de la nature. Les gorges de Taroko offrent sans doute le plus beau paysage naturel de toute l’île. Longues de 19 km, elles sont entourées de nombreuses chutes d’eau se jetant dans une rivière aux eaux claires. À cheval sur une de ces cascades juste au-dessus de l’entrée des gorges, le temple de la source éternelle fut bâti en hommage aux 450 ouvriers qui périrent lors de la construction de l’autoroute de Taroko entre 1956 et 1960.      

KENTING

Avec ses paysages paradisiaques sous le soleil des tropiques, ce n’est pas pour rien que ses symboles sont le ciel bleu, les nuages blancs, les montagnes et l’océan. Ceux-ci signifient que cette zone couvre à la fois l’océan et la terre, et que la météo est chaude toute l’année. Ici, dans cette petite région toute au sud de Kenting, vous prenez l’air. Un air sain qui vous détend jusqu’au bout des orteils.

HUALIEN

La petite ville de Hualien, l’un des cinq ports internationaux de Taïwan, est le point de départ idéal des randonnées dans les gorges Taroko. Hualien est bien plus qu’un simple point de rassemblement. Les artisans d’art profitent des immenses gisements de marbre de cette région pour créer une multitude d’objets, à commencer par des figurines d’animaux ou de jeux d’échecs réalisées à la main jusqu’à des ustensiles de cuisine ou des meubles, vendus ensuite dans des centaines de magasins de la ville.

*Retrouvez ces sites et bien d’autres dans nos circuits.

 

FORMALITÉS

Passeport obligatoire, valable minimum 6 mois après la date de retour.

Pas de visa, pour les séjours inférieurs à 90 jours. Billet retour obligatoire.

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Décalage horaire

En été + 6h00 : lorsqu’il est midi en France, il est 18h à Taipei. 

En hiver + 7h00 : lorsqu’il est midi en France, il est 19h à Taipei.

Electricité

Prévoir un adaptateur avec deux fiches plates (des adaptateurs sont parfois disponibles à la réception des hôtels) : 110 Volts.

Monnaie

La monnaie taiwanaise est le New Taiwan Dollar (NT$) : 1 € = 33,55 TWD // 1 TWD = 0,03 € (en septembre 2020).

Le change d’Euros est possible dans les hôtels, les banques et les aéroports. 

Les cartes de crédits internationales (surtout Visa, MasterCard et American Express…) vous seront très utiles pour régler certains achats et surtout pour retirer de l’argent liquide 24 h / 24h. Il n’y a aucun problème pour changer des euros, et encore moins les dollars américains. Les chèques de voyage posent un peu plus de difficultés : on ne les change que dans les aéroports internationaux et les grandes banques. Attention : sur la côte est et dans l’intérieur du pays, mieux vaut prévoir du liquide, les distributeurs de billets étant moins fréquents.

Pourboires

La pratique du pourboire est peu fréquente à Taïwan mais elle est appréciée par les guides et chauffeurs ainsi que dans les hôtels. Elle ne doit pas être vécue comme une contrainte, mais comme une gratification pour un service rendu. Son attribution et son montant sont laissés à votre discrétion. Nous vous recommandons cependant de prévoir 100 TWD à 200 TWD par jour et par personne pour le guide, et 100 TWD à 200 TWD par jour et par personne pour le chauffeur.

 

SANTÉ

Aucun vaccin n’est obligatoire. Dans tous les cas, une mise à jour de votre carnet de vaccination (DTPolio, Hépatite, Typhoïde…) est fortement recommandée comme pour tout voyage. Dans tous les cas, nous vous recommandons de vous rapprocher de votre médecin traitant.

Pour aller à Taiwan il n’y a pas de vaccin obligatoire. Une mise à jour des vaccins est toujours utile. Éventuellement, méningites à méningocoques A et C et fièvre typhoïde.

D’autres précautions élémentaires s’imposent :

  • Emportez de l’Imodium et de l’Intetrix.
  • Pensez aux habituelles précautions alimentaires : eau minérale capsulée ; fruits lavés et pelés…

Ordonnance : Si vous emmenez avec vous un traitement médical, il est impératif d’avoir l’ordonnance du médecin correspondante, en cas de contrôle par la douane. En cas de souci sur place, il faut impérativement ouvrir un dossier auprès de votre assurance de voyage. Que ce soit votre assurance de carte bancaire ou celle que vous avez souscrite par notre intermédiaire. Les documents justificatifs pourront attendre votre retour mais il est important de créer un dossier dès que le problème survient.

Nous conseillons aux voyageurs de boire uniquement de l’eau minérale ou du thé. Il est recommandé de ne pas boire d’eau du robinet, de ne pas manger de fruits non pelés et de prévoir du gel ou des lingettes antibactériennes humidifiées.

QUAND PARTIR EN THAILANDE ?

Saison sèche : de nombre à avril.

Saison des pluies : de mai à octobre.

Dans les montagnes du Nord, de novembre à février, le contraste des températures entre le jour et la nuit est souvent saisissant (il peut même faire froid la nuit, avec des pointes vers 3-8 °C). Prévoir des vêtements chauds, surtout si vous partez en trekking.

 

PARMI LES LIEUX INCONTOURNABLES*…

BANGKOK 

Bangkok, avec ses palais, ses temples, ses monuments, sa vie nocturne, sa frénésie d’activités, ses boutiques et ses marchés, ses fracas, ses lumières, mais aussi ses recoins tranquilles et sa part d’ombre, est une des villes les plus authentiques d’Asie. Immense métropole, Bangkok est une ville chaotique et fascinante. Ces nombreux monuments, son animation et sa vie nocturne trépidante constituent autant d’attraits qui attirent les voyageurs.

Palais royal & Wat Phra Keo, temple du Bouddha d’émeraude

Avec ses remparts crénelés blanchis à la chaux, ses bâtiments de facture occidentale néoclassique aux toits orientaux, ses tuiles vernissées multicolores, ses enchevêtrements de cours et de passages, d’escaliers et de pavillons gardés par d’impressionnants guerriers de stuc, le Grand Palais mêle harmonieusement les genres.

Temple Wat Arun, temple de l’Aube

Le Wat Arun est un temple royal parmi les plus célèbres de Thaïlande, situé dans le quartier du Thonburi. Il doit sa notoriété à l’arrivée du roi Taksin à Bangkok en 1767, alors qu’il fuyait Ayutthaya, ancienne capitale du royaume envahie par les Birmans. C’est lui qui transforma le petit temple alors érigé sur la rive ouest du fleuve Chao Phraya en une véritable chapelle royale. Il est possible d’accéder au temple par bateau, qui assure la liaison entre les deux rives du fleuve.

Marché flottant de Damnoen Saduak

Située au sud-ouest de Bangkok, près de Ratchaburi, Damnoen Saduak est le nom d’un petit village devenu incontournable dans le royaume, grâce à son réseau de klongs étroits et à son fameux marché flottant. Essentiellement joué par des femmes en costumes traditionnels, le ballet des pirogues débute dès le matin, vers 6 heures. Surchargées de produits locaux, alimentation, épices, produits de fabrication artisanale…, les pirogues vont et viennent ainsi sur les canaux, jusqu’à la mi-journée.

KANCHANABURI & LE PONT DE LA RIVIÈRE KWAI

Le pont a été construit au début de la 2nde guerre mondiale, englobé dans un vaste projet de chemin de fer reliant la Thaïlande à la Birmanie par le col des 3 pagodes. A l’initiative des Japonais, qui ont occupé la Thaïlande en 1942 et 1943, l’objectif était de faciliter l’acheminement des renforts et du matériel de guerre vers les troupes japonaises basées en Birmanie. Cela a donné naissance au tristement célèbre « chemin de fer de la mort ».

LES ANCIENNES CAPITALES

Ayutthaya

La cité historique d’Ayutthaya, désignée à l’époque sous le nom de Phra Nakhon Si Ayutthaya, fut la capitale des thaïlandais pendant 417 ans et reste aujourd’hui une des principales attractions touristiques du pays. Nombreux monuments et vestiges de l’époque peuvent être visités dans cette cité fondée en 1350 par le Roi Uthong lorsque les thaïlandais durent migrer vers le sud sous la pression de leurs voisins du nord. Lorsqu’Ayutthaya était la capitale, 33 rois et plusieurs dynasties se succédèrent jusqu’à ce que la cité scintillante, saccagée par les birmans en 1767, tombe en ruine et soit abandonnée. L’étendue des ruines ainsi que les documents d’archives démontrent qu’Ayutthaya fut une des cités d’Asie du sud-est les plus prospères.

Sukhothai

Le parc historique, à 12 kms de la cité moderne, est un des hauts lieux de la Thaïlande. Le site magnifique de l’ancienne capitale du Siam est situé sur une large plaine entourée de collines où serpente la rivière Yom. Les fouilles et la conservation de plus d’une centaine de monuments et de sanctuaires ont été réalisées avec l’aide de l’Unesco.

LE NORD

Le Nord de la Thaïlande s’appuie sur sa principale ville Chiang Mai mais est aussi une excellente région pour découvrir la végétation luxuriante à l’occasion notamment de nombreuses randonnées possibles autour de Mae Rim, Mae Hong Son, Pai, le Doi Inthanon et autres villages de tribus locales Karen entre autres.

Chiang Mai

Deuxième ville de la Thaïlande, Chiang Mai ne ressemble en rien à Bangkok. Située dans les contreforts du Nord et blottie contre le Doi Suthep, elle possède des centaines de temples sacrés, avec des chédi et des toits à plusieurs niveaux qui s’élancent vers le ciel et se recourbent en plongeant vers le sol. Les caractéristiques lanna de la cité sont flagrantes dans ces sanctuaires vénérés, ainsi que dans la vieille ville entourée de douves. Les montagnes alentours, aux légendaires attributs mystiques, veillent sur la ville.

Monastère Doi Suthep

Ce sanctuaire bouddhiste est le plus important de la Chiang Mai et domine la ville depuis le sommet de sa montagne boisée du Doi Suthep. Le complexe du temple offre une vue panoramique sur les forêts du parc national de Doi Suthep-Doi Pui. On peut se rendre au temple en gravissant un escalier escarpé de 290 marches ou en empruntant un funiculaire ! La pagode dorée de ce temple renferme une relique sacrée du Bouddha et attire beaucoup de pèlerins bouddhistes venus du monde entier.

LES ELEPHANTS (Elephant Nature Park & Baan Muang Kud)

Ces parcs proposent des rencontres entre touristes et éléphants dans un cadre responsable, qui privilégie avant tout le bien être de l’animal. Les revenus sont basés sur la participation des visiteurs et les dons, et sont intégralement réutilisés pour rendre la vie des éléphants la plus agréable possible. Les parcs invitent les visiteurs à ne pas être de simples spectateurs, mais vraiment des acteurs de leur journée, en prenant soin des éléphants. Le programme mis en place a pour but de développer les connaissances des participants et de les faire interagir avec l’éléphant comme s’ils étaient leur Mahout (guide et soigneur).

LES PLAGES DU SUD

Plages de sable blanc baignées d’une eau turquoise, fonds marins incroyables, chapelets de petites îles aux reliefs sculptés par la mer et surtout pitons karstiques qui offrent un spectacle impressionnant  résument parfaitement les paysages de la côte Ouest du Sud de la Thaïlande, de Phuket à Krabi en passant par Koh Lanta ou encore Koh Phi Phi. De la baie de Phang Nga à Trang, les nombreuses grottes et cavernes se visitent à pied ou en kayak, à la rencontre des stalagmites, stalactites, chauves-souris, et parfois d’un Bouddha étincelant. Dans le Golfe de Thaïlande, au Sud-Est se trouvent les îles de Koh Samui, Koh Tao et Koh Phangan (ces deux dernières étant réputées pour leurs spots de plongée) ou encore Koh Chang.

*Retrouvez ces sites et bien d’autres dans nos circuits.

 

FORMALITÉS

Passeport obligatoire, valable minimum 6 mois après la date de retour.

Pas de visa, pour les séjours inférieurs à 30 jours.

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Décalage horaire

En été + 5h00 : lorsqu’il est midi en France, il est 17h à Bangkok. 

En hiver + 6h00 : lorsqu’il est midi en France, il est 18h à Bangkok.

Electricité

Le courant est de 220 volts. Il est fortement conseillé de vous munir d’un adaptateur de prises américaines.

Monnaie

La monnaie officielle est le baht thaïlandais (THB) : 1 € = 35 THB // 1 THB = 0,028 € (en septembre 2020).

L’euro comme le dollar se changent très facilement dans les nombreux bureaux de change et les banques. Les retraits par cartes visa, EuroCard, MasterCard… internationales sont possibles dans tout le pays où les distributeurs automatiques sont très nombreux.

Pourboires

Votre guide, votre chauffeur et toutes les personnes qui vous accueillent font toujours de leur mieux pour que votre voyage se passe dans les meilleures conditions. C’est pourquoi nous vous conseillons de donner :

Chauffeur : 2 à 2,5 € / jour / personne

Guide : 3 à 5 € / jour / personne

Le montant des pourboires reste bien sûr à votre bon vouloir et dépend de votre degré de satisfaction.

 

SANTÉ

Aucun vaccin n’est obligatoire. Dans tous les cas, une mise à jour de votre carnet de vaccination (DTPolio, Hépatite, Typhoïde…) est fortement recommandée comme pour tout voyage. Dans tous les cas, nous vous recommandons de vous rapprocher de votre médecin traitant.

Ordonnance : Si vous emmenez avec vous un traitement médical, il est impératif d’avoir l’ordonnance du médecin correspondante, en cas de contrôle par la douane. En cas de souci sur place, il faut impérativement ouvrir un dossier auprès de votre assurance de voyage. Que ce soit votre assurance de carte bancaire ou celle que vous avez souscrite par notre intermédiaire. Les documents justificatifs pourront attendre votre retour mais il est important de créer un dossier dès que le problème survient.

Nous conseillons aux voyageurs de boire uniquement de l’eau minérale ou du thé. Il est recommandé de ne pas boire d’eau du robinet, de ne pas manger de fruits non pelés et de prévoir du gel ou des lingettes antibactériennes humidifiées.

QUAND PARTIR AU VIETNAM ?

Au Nord au Vietnam, de novembre à fin avril-début mai : c’est l’hiver vietnamien. L’avantage est qu’il ne fait jamais trop chaud à Hanoi et dans sa région (delta du fleuve Rouge) : 15 à 20 °C en journée, il peut même faire un peu frais (parfois moins de 10 °C la nuit).

Dans le Sud, de décembre à avril, c’est la période sèche et ensoleillée. Février est le mois où il pleut le moins de l’année. Mars et avril sont les mois les plus chauds, avec une moyenne de 34 à 35 °C.

 

PARMI LES LIEUX INCONTOURNABLES*…

NORD                            

Hanoï

Du lac de l’épée restituée au temple de la littérature, en passant par le mausolée d’Ho Chi Minh, la pagode au pilier unique ou encore l’ancienne concession française, vous êtes bien dans la capitale Vietnamienne célèbre pour son architecture pluri-centenaire et pour la richesse de sa culture, mélange d’influences d’Asie du Sud-Est, de Chine et de France.

Baie d’Halong

Halong signifie « là où le dragon descend dans la mer ». La légende veut qu’un énorme dragon ait vécu dans la montagne. Courant un jour vers la mer, il créa, avec les battements de sa queue, les vallées et les crevasses de la région. Lorsqu’il plongea dans l’eau, les trous qu’il avait creusés s’emplirent d’eau, ne laissant derrière lui que quelques terres émergées. Fougueuse, magnifique, sertie de 3000 îlots granitiques, sculptés par les vents et les marées, la baie d’Halong est sans conteste l’un des paysages les plus émouvants et les plus visités du pays. Les îles, projetées hors d’une mer émeraude, forment un éblouissant tableau dont les teintes changent selon l’humeur de Neptune.

Baie d’Halong Terrestre

Les Vietnamiens l’appellent “la baie d’Halong terrestre” du fait qu’elle est dans les terres. En effet, c’est le vert des rizières qui domine. De nombreuses rivières coulent sous les montagnes et forment ainsi des grottes que l’on peut visiter en barque.

Rizières de Sapa et villages alentours

Sapa fait probablement partie des sites touristiques incontournables du Vietnam avec la baie d’Halong. Ce n’est pas tant le village en lui-même qui attire les curieux, mais plutôt le cadre absolument incroyable et les villages alentours. Niché à près de 1500m d’altitude, Sapa surplombe toute une région de culture de riz en terrasses.

CENTRE

Hué

Située au centre du Vietnam, à moins de 20 km de la mer, Hue, qui s’étend au bord d’une large rivière appelée « la rivière des parfums », occupe une place à part dans le paysage vietnamien. Sa citadelle inspirée de la Cité Interdite et les fastueux tombeaux royaux, disséminés dans la campagne alentour entre rizières et collines, lui ont valu d’être inscrite au Patrimoine mondial de l’humanité de l’Unesco.

Hoian

Hoian constitue un exemple exceptionnellement bien préservé d’une cité qui fut un port marchand d’Asie du Sud-Est. Ses bâtiments et la disposition de ses rues reflètent les traditions autochtones aussi bien que les influences étrangères, qui ont donné naissance à ce vestige unique.

Danang

Après avoir passé le célèbre col des nuages, entre Hué et Hoian se trouve la ville de Danang, qui abrite notamment un musée unique sur la civilisation Cham.

My Son

Reconnu comme site du Patrimoine mondial de l’Unesco, My Son est l’un des plus importants lieux archéologiques d’Asie du Sud-Est. Il présente la quintessence de l’art Cham et fait écho aux sites de civilisations hindouistes.

SUD

Dalat et ses hauts plateaux

Dalat, appelée « le Petit Paris » par son climat tempéré, offre de nombreux lacs et chutes d’eau, vergers, jardins maraîchers et pinèdes. Cette ville de villégiature des français à l’époque coloniale est située à 1475 m d’altitude sur les haut-plateaux. 

Saigon

Centre économique du Vietnam, la ville est située au cœur de la Cochinchine dans le Delta du Mékong. A la belle époque, Saigon était surnommée « le Paris ou la Perle de l’Extrême Orient ». Depuis, la ville n’a rien perdu de son charme colonial, avec ses belles artères arborées, ses cyclo-pousses, ses petits marchands ambulants. 

Delta du Mékong

À l’extrémité sud du pays, entre l’agglomération de Hồ Chí Minh-Ville, la frontière du Cambodge, la mer de Chine et le golfe du Siam, se déploie le delta du Mékong, région la plus fertile du Vietnam, formé par les alluvions et les sédiments déposés par le fleuve. Il est quadrillé par une multitude de canaux et d’arroyos verdoyants, de rizières et de jardins fruitiers, d’îles et de villages qui vivent au rythme des pulsations du fleuve et de la mer.

Phu Quoc

Située dans le golfe du Siam, l’île de Phu Quoc est la plus grande île du Vietnam, surnommée l’île d’Émeraude, ou encore « la perle de l’Asie ». Des eaux ultra transparentes, des forets primitives verdoyantes, des sources paisibles et aussi des fruits de mer excellents, font tout son charme.

*Retrouvez ces sites et bien d’autres dans nos circuits.

 

FORMALITÉS

Passeport obligatoire, valable minimum 6 mois après la date de retour.

Visa obligatoire. La demande de visa se fait en ligne via https://evisa.xuatnhapcanh.gov.vn, vous aurez besoin d’une copie couleur du passeport et une photo d’identité couleur et récente. Le visa électronique est valable 30 jours et coûte environ 25 US$.

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Décalage horaire

En été + 5h00 : lorsqu’il est midi en France, il est 17h à Hanoï. 

En hiver + 6h00 : lorsqu’il est midi en France, il est 18h à Hanoï.

Electricité

Le courant est de 220 volts. Les prises sont identiques aux prises françaises d’avant la normalisation européenne, sauf dans le Sud où l’on trouve dans les chambres à la fois des prises américaines et des prises européennes. Par sécurité, prévoyez un adaptateur.

Monnaie

La monnaie nationale est le Dong (Dg) : 1 € = 26200 VND // 1 VND = 0,000038 € (en septembre 2020).

Le change est possible dans les hôtels, les banques, les aéroports et dans les grandes villes. Les cartes de crédits internationales (surtout Visa et Mastercard…) vous seront très utiles pour régler certains achats dans les hôtels et les magasins. Possibilité de retrait d’argent liquide dans les banques. Evitez les grosses coupures à cause de la monnaie.

Important : le dong n’est pas convertible en euros à l’extérieur du pays.

Pourboires

Votre guide, votre chauffeur et toutes les personnes qui vous accueillent font toujours de leur mieux pour que votre voyage se passe dans les meilleures conditions. C’est pourquoi nous vous conseillons de donner :

Chauffeur : 2 à 2,5 € / jour / personne

Guide : 3 à 5 € / jour / personne

Le montant des pourboires reste bien sûr à votre bon vouloir et dépend de votre degré de satisfaction.

 

SANTÉ

Aucun vaccin n’est obligatoire. Dans tous les cas, une mise à jour de votre carnet de vaccination (DTPolio, Hépatite, Typhoïde…) est fortement recommandée comme pour tout voyage. Dans tous les cas, nous vous recommandons de vous rapprocher de votre médecin traitant.

Ordonnance : Si vous emmenez avec vous un traitement médical, il est impératif d’avoir l’ordonnance du médecin correspondante, en cas de contrôle par la douane. En cas de souci sur place, il faut impérativement ouvrir un dossier auprès de votre assurance de voyage. Que ce soit votre assurance de carte bancaire ou celle que vous avez souscrite par notre intermédiaire. Les documents justificatifs pourront attendre votre retour mais il est important de créer un dossier dès que le problème survient.

Nous conseillons aux voyageurs de boire uniquement de l’eau minérale ou du thé. Il est recommandé de ne pas boire d’eau du robinet, de ne pas manger de fruits non pelés et de prévoir du gel ou des lingettes antibactériennes humidifiées.

En cliquant sur « Accepter », vous autorisez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, de personnalisation des contenus et de personnalisation de messages publicitaires. Vous pouvez si vous le souhaitez refuser l’installation de cookies en cliquant sur «Modifier».
AccepterModifier

RGPD

  • Google Analytics

Google Analytics