Les destinations d'Asie face à la crise sanitaire - ASIE ONLINE
02 53 35 53 50
Nous sommes à votre disposition du
lundi au vendredi de 09h00 à 17h30
Demande de devis
sur mesure

Les destinations d’Asie face à la crise sanitaire

Accueil > Les destinations d’Asie face à la crise sanitaire

Alors que quelques destinations pensaient réouvrir leurs frontières d’ici la fin de l’année, la crise du COVID-19 perdure et ne leur permet pas d’accueillir les visiteurs dans les meilleures conditions. Certains pays resteront alors fermés pour 2020 ; tandis que d’autres mettent en place des restrictions. Zoom sur les Maldives, les Emirats ainsi que la Thaïlande et Bali.

Les Maldives : des séjours de nouveau possibles

Les Maldives ont renforcé les conditions d’entrée aux voyageurs sur le territoire, après une envolée des cas de Coronavirus dans des établissements touristiques. Le tourisme est une ressource essentielle pour cet archipel, cependant, les visiteurs devront dorénavant se munir d’un certificat de test négatif au Covid-19 (de moins de 72 heures).

Le pays avait décidé de rouvrir ses portes le 15 juillet dernier, accueillant son premier vol international depuis la mi-mars. Les touristes n’avaient pas pour obligation de se faire tester ou de présenter un certificat ; ainsi, une trentaine d’employés et une vingtaine de visiteurs ont été contaminés.

Il y a quelques jours, plus d’un millier de nouvelles infections ont été enregistrées : le virus touche en particulier les personnes défavorisées et travailleurs. Le gouvernement a imposé depuis début août un couvre-feu nocturne, qui a aussi été étendu aux îles voisines.

En parallèle, 94% des sites accueillant des touristes étrangers ont désormais réouverts et les traversées entre les îles sont permises.

maldives eau turquoise sable

Les Emirats : vers une réouverture progressive

A compter du 1er août, tous les passagers volant vers les Emirats doivent se présenter avec un test COVID-19 négatif (de moins de 96 heures). Aussi, les autorités ont déclarées que ce test devait être effectué dans l’un des centres autorisés dans le monde (plus d’informations ci-dessous).

Les voyageurs en provenance de l’Union Européenne doivent aussi avoir une assurance maladie internationale valide, qui couvre tous les coûts liés aux tests, quarantaine et/ou traitements liés au COVID-19.

Enfin, les voyageurs devront préalablement télécharger une application en lien avec le COVID-19 :

  • Covid19-DXB Smart pour les arrivées à Dubaï
  • Al Hosn pour les arrivées à Abu Dhabi

>> Découvrez notre sélection de voyages aux Emirats


Thaïlande : ouverture prochaine

La Thaïlande, dont le tourisme est une partie essentielle de l’économie, n’a pas encore annoncé une date d’ouverture officielle des frontières pour les voyageurs étrangers. Le pays n’a enregistré que 58 décès dus au COVID-19 mais fait face à la méfiance de sa population quant au retour des touristes. La peur de voir se propager le virus est omniprésente et le gouvernement ne souhaite prendre aucun risque.

Pour tenter un premier pas vers l’ouverture du pays, les professionnels du tourisme de Phuket ont proposé un protocole appelé « Safe and Sealed » ; qui pourrait être mis en place en octobre.

Celui-ci comprend cependant de nombreuses contraintes : un test PCR de moins de 72 heures, vol direct à Phuket, quatorzaine à l’hôtel avec possibilité de sortir dans les espaces communs ainsi que sur une plage réservée d’un à deux kilomètres et obligation de rester dans le pays 30 jours.

thailande eau turquoise bateau

Bali : réouverture en 2021

Alors que les frontières indonésiennes devaient réouvrir en septembre, le gouverneur de Bali, Monsieur Wayan Koster a finalement déclaré que ce ne serait que pour 2021.

Sur place, les sites touristiques, hôtels, restaurants ont réouvert à Bali depuis juillet et la situation est normale, mais les balinais restreignent toujours leur activité de groupe et le port du masque est largement répandu.

Cependant, l’arrêt du tourisme à Bali soumet l’économie de l’île à rude épreuve et beaucoup de locaux sont retournés dans leur village et travaillent dans les rizières ou développent d’autres cultures. Dans le sud et les villes, de nombreuses missions locales sont en cours afin de distribuer des repas aux personnes démunies.

>> Préparez votre prochain voyage en Indonésie : plutôt plages, rizières ou montagnes ?

En cliquant sur « Accepter », vous autorisez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, de personnalisation des contenus et de personnalisation de messages publicitaires. Vous pouvez si vous le souhaitez refuser l’installation de cookies en cliquant sur «Modifier».
AccepterModifier

RGPD

  • Google Analytics

Google Analytics