Les Traditions du Nouvel An Lunaire - ASIE ONLINE
02 53 35 53 50
Nous sommes à votre disposition du
lundi au vendredi de 09h00 à 17h30
Demande de devis
sur mesure

Les traditions du Nouvel An lunaire

Accueil > Les traditions du Nouvel An lunaire

En Asie, la fête du Nouvel An Lunaire est aussi importante que celles de Noël et de la Saint-Sylvestre en Occident. Célébré le premier jour du calendrier lunaire, c’est l’occasion pour les familles de se retrouver et de célébrer ensemble le passage à la nouvelle année. Ce jour est férié dans la plupart de ces pays. En Asie du Sud-Est, le Nouvel An lunaire est également appelé « Nouvel An asiatique ». Toutefois, son nom diffère selon le pays :

  • Viêtnam : le Têt
  • Chine : Nouvel An chinois ou Fête du Printemps
  • Indonésie : Baru Imlek
  • Corée du Sud : Seollal

L’arrivée du printemps en Asie

Le Nouvel An lunaire annonce l’arrivée du printemps. Ainsi, la coutume veut que l’on effectue « un grand nettoyage de printemps » les jours précédant le nouvel an, afin de débuter la nouvelle année du bon pied et se débarrasser des mauvaises nouvelles de l’an passé. Lorsque le grand nettoyage est terminé, il est coutume d’écrire des souhaits sur du papier rouge, symbole de la chance, et de les disposer dans les différentes pièces de la maison. Il est également d’usage de coller deux bandes de papiers rouges, couleur du bonheur, sur les côtés de la porte principale, sur lesquelles sont inscrits deux vers.

Un repas copieux et des feux d’artifices

Tout commence la veille. Les familles se réunissent pour réveillonner dans la maison des aînés. Le copieux repas est composé de mets traditionnels, ayant une signification spéciale. Par exemple les raviolis portent bonheur, le gâteau de riz favorise la richesse, le poulet entier assure la santé pour la famille. Le dîner est ensuite suivi d’une longue veille, gage de longévité ! Aux douze coups de minuits, le lancer de pétards est l’une des traditions représentatives de la fête du Printemps. Ils permettent de chasser les mauvais esprits et les influences néfastes.

Quand le premier jour de l’année lunaire arrive, les familles se rendent au temple et sur les tombes de leurs ancêtres. Le moment pour eux de planter un bâton d’encens dans le brûle-parfum, destiné à attirer l’attention de la divinité ou de l’esprit et transmettre leurs prières.

Hóng Bāo

Les enveloppes rouges

Le Nouvel An lunaire est également l’occasion d’offrir des cadeaux. Les enfants reçoivent de petites enveloppes rouges appelées « Hóng Bāo », qui signifie étrennes, contenant de l’argent. Selon la tradition, elles sont distribuées par les aînés aux enfants et aux jeunes adultes non-mariés. Elles avaient la valeur symbolique de porter chance sur toute la nouvelle année.

La danse du lion et du dragon

Un peu partout dans de nombreuses villes chinoises, on peut assister dès le jour de l’An, à des spectacles traditionnels de danses du lion et du dragon. La tradition de la danse du Lion apporte bonheur, prospérité et chasse les mauvais esprits. Symbole de force, courage et sagesse, le lion est incarné par deux danseurs : l’un contrôle la tête, l’autre anime le corps et la queue.

La danse du dragon est certainement le spectacle le plus exceptionnel. Au cours de l’année, de magnifiques dragons, symbole de la bravoure et de la chance, sont construits en soie et en papier. Ils mesurent 8 à 10 mètres de long et sont maintenus par des perches en bambou lors du défilé.

Chaque année lunaire est associée à l’un des 12 signes de l’astrologie chinoises ainsi qu’à l’un des 5 éléments. L’année 2020 sera donc placée sous le signe du rat de métal, qui commencera le 25 janvier.

En cliquant sur « Accepter », vous autorisez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, de personnalisation des contenus et de personnalisation de messages publicitaires. Vous pouvez si vous le souhaitez refuser l’installation de cookies en cliquant sur «Modifier».
AccepterModifier

RGPD

  • Google Analytics

Google Analytics