Inde : Le Rajasthan authentique et la fête d’Holi - ASIE ONLINE
02 53 35 53 50
Nous sommes à votre disposition du <br/> lundi au vendredi de 09h00 à 18h00
Demande de devis

Inde : Le Rajasthan authentique et la fête d’Holi

Accueil > Inde : Le Rajasthan authentique et la fête d’Holi

Holi est une fête extrêmement populaire en Inde et attire énormément de voyageurs du monde entier ; voici notre guide pour se préparer à ce festival des couleurs et comprendre d’où provient cette tradition.

Les festivités ont principalement lieu en Inde, mais d’autres pays hindouistes du monde entier célèbrent également cet évènement. Départ pour un voyage haut en couleurs !

Sommaire

  1. Qu’est-ce qu’Holi ?
  2. Quand a lieu cette fête en Inde ?
  3. Où la célébrer ?
  4. Comment se célèbre Holi ?
  5. Bon à savoir

1. Qu’est-ce qu’Holi ?

Holi est une fête religieuse hindoue qui marque la fin de l’hiver et le début du printemps. C’est aussi le commencement d’une nouvelle année dans le calendrier hindou. Cette fête a une symbolique très forte en Inde et permet de rassembler toutes les castes, genres et origines. On l’appelle aussi le “festival de l’amour universel”.

Comme la plupart des festivités en Inde, Holi vient de la mythologie hindoue : la légende raconte que le roi Hiranyakashipu, qui régnait à l’époque, semait le trouble partout autour de lui. Arrogant, il était très exigeant et souhait que chacun se prosterne devant lui. Son fils, Prahlad, ne l’entendait cependant pas ainsi et préférait le dieu Vishnu.

Le roi voulut alors se débarrasser de son propre fils et tenta de le tuer plusieurs fois, en vain. Il demanda alors de l’aide à sa sœur qui avait le don de ne pas craindre le feu. Le roi mit au défi son fils de s’allonger aux côtés de sa tante dans les flammes et à sa grande surprise, il accepta et réussit.

Prahlad fut récompensé de son courage et sa dévotion par les dieux et c’est de cette histoire que les Indiens voient ainsi en Holi un nouveau départ d’optimisme, de victoire du bien sur le mal : une ode à la vie, l’amour, la fertilité, la joie et le partage !

Les visages sont colorés, souriants, il y a beaucoup de gaieté et d’énergie dans les rues lors de ces rassemblements. C’est une fête unique et intense à ne pas manquer lors d’un voyage en Inde


2. Quand a lieu cette fête en Inde ?

Elle a lieu à l’équinoxe de printemps, lors de la pleine lune du mois de Phâguna (entre février et mars). Le jour exact change donc toutes les années, c’était le 8 et 9 mars cette année. Selon les lieux, il n’est pas rare que les festivités durent au total une semaine.


3. Où la célébrer ?

Traditionnellement, cette fête était plutôt célébrée dans le nord du pays et les festivités sont les plus impressionnantes, mais le sud de l’Inde possède également un grand nombre de rassemblements.

  • Vrindavan et Mathura

Holi célèbre le dieu de la mythologie hindoue, Krishna, qui est né à Mathura, une ville sacrée en Inde et qui a grandi dans une autre ville proche : Vrindavan. Ces deux lieux sont ainsi un symbole pour la fête d’Holi traditionnelle.

A Vrindavan, le temple Banke Bihari est un lieu symbolique pour les croyants hindous qui se rassemblent pour célébrer ce festival. Les prêtres se réunissent et aspergent les croyants de poudres de couleurs, accompagné d’une musique forte.

A Mathura, les festivités se déroulent dans le temple Dwarkadheesh où locaux et touristes curieux s’entassent pour assister aux différentes cérémonies lors de leur balade.

  • Barsana

A 50km de Mathura, dans la ville de Barsana ; l’ambiance est totalement différente puisqu’on célèbre ici le festival “Lathmaar Holi” qui recrée une légende célèbre. La mythologie hindoue raconte que Krishna aurait été chassé de son village par des femmes armées de bâtons tandis qu’il voulait rejoindre son amour, Radha.

Ici, les femmes sont alors vêtues de magnifiques saris et effectuent des danses et chants accompagnés des hommes.

  • Rajasthan : à Pushkar, Jaipur et Udaipur (entre autres)

Au nord de l’Inde, le Rajasthan est l’une des régions les plus visitées du pays et aussi l’endroit où Holi a une plus grande importance. À Pushkar, qui est une ville très agréable et assez touristique, les visiteurs étrangers se mêlent aux locaux qui font la fête et qui sont recouverts de poudres colorées. Udaipur est aussi une jolie ville qui est très dynamique et qui, tout comme Jaipur, permet de rassembler tous les individus autour de festivités uniques.

Dans la région du Rajasthan, la ville de Jodhpur, Delhi et son célèbre Taj Mahal ou encore Agra sont également très animées et festives durant cette période. Dans la région de Shekhawati, à Mandawa et dans le désert du Thar, baladez-vous au milieu des magnifiques havelis et profitez d’une ambiance féerique, colorée et unique !


4. Comment se célèbre Holi ?

  • Dans les rues

De nombreuses processions ont lieu dans des temples et palais, où les Indiens se rassemblent à pied (mais aussi à moto pour un grand nombre). Tous ces véhicules avancent ensemble avec un concert de klaxons qui fait écho aux nombreuses troupes de musiciens qui arpentent les rues avec leurs instruments. Tout le monde est joyeux, euphorique et s’amuse à lancer de la poudre colorée partout en criant “Happy Holi”.

Chaque pigment de couleurs a une signification bien précise :

  • Le rouge pour la joie et l’amour
  • Le bleu pour la vitalité
  • Le vert pour l’harmonie
  • L’orange pour l’optimisme
  • Le jaune pour la foi

 Tout le monde finit très rapidement recouvert de couleurs de la tête aux pieds…

Les enfants se munissent de pistolets à eau et de ballons remplis d’eau et de poudre et s’amusent à asperger les touristes qui passent dans les rues (et qui sont des cibles privilégiées lors de ces festivités).

La nuit, les locaux brûlent les buchers afin de détruire le mal et recommencer une nouvelle année sur de positives et bonnes bases.

  • Dans une famille ou lors de fêtes privées

 Pour cette occasion, de nombreux hôtels organisent des fêtes privées dans leur jardin, cette pratique est un peu moins authentique, mais permet tout de même de pouvoir participer à cette fête sans avoir à se mêler à une trop grande foule. Vous retrouverez des musiciens, de la couleur et des spécialités culinaires à déguster pour le déjeuner ! Vous pourrez par exemple goûter au délicieux thandai : un lait glacé accompagné d’amandes, cardamones et autres épices.

La meilleure façon de découvrir Holi et ses traditions est de le fêter dans des familles indiennes, loin de toute l’agitation dans les rues. Vous pourrez partager de très bons moments d’échanges, autour d’un repas traditionnel et en apprendre plus sur leur culture.


5. Bon à savoir

  • Les poudres colorées (appelées gulal)

Si la majorité des poudres sont artificielles et chimiques, il est possible de trouver sur les marchés des poudres naturelles, faites à partir de fécule de maïs, mais aussi de fleurs et d’épices pour leur donner de la couleur, et qui sentent meilleur !

Les poudres en elles-mêmes ne tâchent pas énormément, mais associées avec l’eau, elles peuvent rester quelques jours sur les vêtements et la peau malgré les douches ; l’idéal pour Holi est donc de ne pas prendre des vêtements ayant une trop grande valeur.

  • Les vêtements

Si vous participez à ces célébrations, vous finirez forcément recouverts de poudre colorée de la tête aux pieds, il vaut ainsi mieux se vêtir d’une tenue qui n’a pas de trop grande valeur.

Dans la tradition indienne, les locaux se vêtissent d’une “kurta” blanche : une tenue typique. Vous pourrez en trouver sur le marché pour quelques roupies.

Dans tous les cas, des vêtements couvrants sont l’idéal (manches longues) ainsi que des chaussures fermées (des chaussures d’eau par exemple).

  • L’alcool

Avant de participer à Holi, il faut savoir que c’est une fête où les locaux se retrouvent en très grand nombre et où l’alcool circule en très grande quantité. Certaines boissons comme les bhang lassi et les bhang thandai contiennent aussi souvent des doses plus ou moins fortes de cannabis. Les festivités débutent généralement en fin de matinée et il n’est donc pas exclu de trouver un grand nombre de personnes en état d’ébriété dans les rues, dans la journée, dès l’après-midi et surtout la nuit.

  • Voyager en tant que femme seule

L’un des sujets qui est fréquemment évoqué sur Holi est le fait de s’y rendre en tant que femme seule. Lors de cette fête, ce sont en effet en grande majorité des hommes qui se retrouvent dans les rues. Les Indiens, qui sont de nature plutôt curieux, adorent se prendre en photo avec les touristes et notamment les femmes. Holi, accompagné de nombreuses boissons alcoolisées, peut alors éliminer toutes inhibitions et donner lieu à des débordements de situation. Cependant, avec un peu de vigilance, il est tout à fait possible de passer un très bon moment et de profiter de cette fête traditionnelle.

Fêter Holi à plusieurs permet également de vivre le moment différemment : des guides locaux organisent des excursions durant cette période et vous pourrez alors vous retrouver avec un petit groupe. Aussi, être accompagné d’une famille locale permet une immersion inoubliable dans la vie quotidienne des habitants et dans la célébration de cet instant.