Top 15 des plus beaux sites de l’UNESCO de l'Asie - ASIE ONLINE
02 53 35 53 50
Nous sommes à votre disposition du
lundi au vendredi de 09h00 à 17h30
Demande de devis
sur mesure

Top 15 des plus beaux sites de l’UNESCO de l’Asie

Accueil > Top 15 des plus beaux sites de l’UNESCO de l’Asie

Des temples spectaculaires aux merveilles naturelles impressionnantes, le plus grand continent du monde abrite de nombreux sites de l’UNESCO. Sa taille lui confère une diversité exceptionnelle, tant sur le plan culturel et ethnique que sur celui de l’environnement naturel.

L’Asie présente des caractéristiques géographiques uniques, tandis qu’au fil des millénaires, des milliers de civilisations ont laissé leur empreinte sur les peuples et les cultures du continent.

Quels sont les sites inscrits au patrimoine de l’UNESCO en Asie ?

Sommaire

  1. Les rizières des cordillères des Philippines
  2. Les temples d’Angkor au Cambodge
  3. La baie d’Halong au Vietnam
  4. Le parc national de Komodo en Indonésie
  5. Le centre historique de Boukhara en Ouzbékistan
  6. Les monuments de Kyoto au Japon
  7. La grande Muraille de Chine
  8. Les chemins de fer des montagnes de l’Inde
  9. Le temple d’or de Dambulla au Sri Lanka
  10. La forêt de Sumatra en Indonésie
  11. Le parc national de Gunung Mulu en Malaisie
  12. La ville d’Ayutthaya en Thaïlande
  13. Les monuments de Hué au Vietnam
  14. Le temple de Borobudur en Indonésie
  15. La ville de Luang Prabang au Laos

1. Les rizières en terrasses des cordillères des Philippines

Situées dans la région de la Cordillère au nord de Luzon, ces spectaculaires rizières en terrasses ont été creusées à flanc de montagne il y a plus de 2000 ans par le peuple Ifugao. Les terrasses en pierre et en terre présentent des systèmes d’ingénierie complexes qui récoltent l’eau au sommet des montagnes.

La connaissance des rizières en terrasses a été transmise de génération en génération pendant des siècles, et aujourd’hui encore, des divinités du riz sont placées dans les champs pour éloigner les esprits malins.

2. Angkor, Cambodge

Il est l’un des sites archéologiques les plus importants d’Asie du Sud-Est : le parc archéologique d’Angkor. Il comprend d’innombrables temples, systèmes hydrauliques et voies de communication des différentes capitales de l’empire khmer du IXe au XVe siècle.

Le complexe de temples le plus remarquable de tous est Angkor Wat, dont on dit qu’il est le plus grand monument religieux du monde et qui date du début du XIIe siècle.

Situé au cœur de la forêt de la province de Siem Reap, il a été construit avec des blocs de grès extraits de la montagne sacrée du Phnom Kulen et transportés en radeau sur la rivière Siem Reap.

3. Baie d’Ha Long, Vietnam

Les eaux vert émeraude du golfe du Tonkin, dans le nord-est du Vietnam, sont parsemées de formations calcaires impressionnantes recouvertes de forêt tropicale.

La légende raconte que lorsque le pays dut lutter contre des envahisseurs, un dragon descendit dans la mer (Ha Long se traduit par « dragon descendant ») et dispersa des émeraudes depuis sa bouche pour former un mur défensif. Au cours de milliers d’années, le mur s’est effrité et s’est transformé en piliers majestueux de différentes formes et tailles que nous voyons aujourd’hui.

Comprenant 1600 îles et îlots, dont la plupart sont inhabités, les reliefs karstiques sont caractérisés par des éléments d’érosion côtière, notamment des grottes et des arches.

4. Parc national de Komodo, Indonésie

Animal phare du pays, c’est le dragon de Komodo qui a donné à ce parc naturel le nom qu’il porte aujourd’hui. Lézard hors-norme, cette espèce ne se trouve que sur ces îles indonésiennes, accessibles en bateau. Situé au centre de l’archipel indonésien, entre Sumbawa et Flores, le parc naturel a été aménagé afin de protéger l’espèce des Komodos. Classé au patrimoine mondial de l’Unesco, le site abrite des écosystèmes terrestres et marins uniques et compte plus de 5 000 de ces lézards à l’aspect surprenant. Vous pourrez profiter d’un tour en bateau en famille pour ensuite assister à une visite guidée du parc où vous pourrez admirer ces drôles de lézards. Activité très appréciée des enfants également, l’excursion séduira les petits comme les grands !

5. Centre historique de Boukhara, Ouzbékistan

Datant de plus de 2000 ans, la ville ouzbèke de Boukhara est située sur la route de la soie. Autrefois l’une des plus grandes villes d’Asie centrale, son emplacement stratégique au carrefour des routes commerciales en a fait une plaque tournante pour les marchands et les voyageurs.

Elle a longtemps été un centre de culture et d’études religieuses, devenant un centre prospère et renommé d’apprentissage islamique. Parmi les bâtiments merveilleusement préservés de la ville, on trouve le mausolée Ismail Samanid, un magnifique exemple d’architecture musulmane du Xe siècle.

6. Les monuments historiques de l’ancienne Kyoto, Japon

Capitale impériale du Japon de 794 après J.-C. au XIXe siècle, Kyoto a été le centre de la culture japonaise pendant un millier d’années. L’architecture religieuse et profane s’est épanouie entre le huitième et le dix-septième siècle, tandis que la conception de ses jardins a influencé les pays du monde entier à partir du dix-neuvième siècle.

La ville se caractérise par une architecture traditionnelle japonaise en bois et de magnifiques jardins japonais, et abrite d’impressionnants temples bouddhistes, de grands palais et des musées ultramodernes.

7. La Grande Muraille de Chine

Mesurant plus de 20 000 km, la Grande Muraille a été construite du troisième siècle avant J.-C. au dix-septième siècle pour défendre de nombreux empires chinois contre les envahisseurs venus du nord.

Elle comprend un certain nombre de fortifications faites de terre, de bois, de briques et de pierres, notamment des murs, des forteresses, des tours de guet, des pistes pour chevaux et des cols. Non seulement la muraille a protégé le pays des conquérants, mais elle a également préservé la culture et les traditions chinoises.

8. Chemins de fer de montagne de l’Inde

Ouverts entre 1881 et 1908 pendant la période coloniale britannique, les trois chemins de fer de montagne de l’Inde témoignent des remarquables compétences en ingénierie de l’époque. La construction de ces chemins de fer a permis de relier des villages ruraux et d’accéder aux plaines et aux plateaux des montagnes indiennes, ce qui a eu un impact considérable sur les régions dans lesquelles ils ont été développés, tant sur le plan social qu’économique.

Aujourd’hui encore pleinement fonctionnelles, ces machines intemporelles sont aussi majestueuses qu’il y a plus de cent ans, brûlant l’énergie avec des sons rythmiques explosifs. Vous pouvez les découvrir à Darjeeling, dans les collines Nilgiri du Tamil Nadu et à Shimla.

9. Temple d’or de Dambulla, Sri Lanka

Situé dans le centre du Sri Lanka, ce monastère troglodyte est le plus grand et le mieux préservé de l’île. Ses cinq sanctuaires sont nichés sous des rochers imposants et sont ornés de statues et de peintures murales religieuses représentant des scènes bouddhistes. C’est un lieu de pèlerinage depuis le premier siècle avant Jésus-Christ.

10. Le patrimoine de la forêt tropicale humide de Sumatra, Indonésie

Composée de trois parcs nationaux et couvrant une superficie totale de plus de deux millions d’hectares, la forêt tropicale humide de Sumatra abrite un éventail spectaculaire de flore et de faune, dont 10 000 espèces de plantes, 201 espèces de mammifères et plus de 550 espèces d’oiseaux.

Le paysage impressionnant des parcs comprend des grottes, des chutes d’eau, des lacs glaciaires et le plus haut volcan d’Indonésie, tandis que des milliers d’espèces telles que les tigres de Sumatra, les éléphants et les ours malais ont élu domicile dans ces forêts.

11. Parc national de Gunung Mulu, Malaisie

Le Parc national du Gunung Mulu est dans la région de Sarawak sur l’île de Bornéo. Inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco depuis 2000, ce parc héberge des paysages fascinants, des pinacles de calcaire et de multiples grottes de taille monumentale. Cette région mondialement connue par les spéléologues s’étend sur plus de 52 000 hectares !

Parmi les grottes du parc de Gunung Mulu, la Deer Cave est l’une des plus grandes grottes au monde, capable d’accueillir cinq cathédrales de la taille de Notre Dame de Paris. La Clear Water Cave est quant à elle la grotte la plus longue d’Asie du Sud. On trouve également la plus grande salle souterraine au monde, la Chambre de Sarawak, capable d’accueillir 40 Boeing 747. Ces grottes gigantesques accueillent des millions de chauves-souris et de salanganes des cavernes. Au crépuscule, ces volatiles s’élancent dans la jungle formant d’énormes nuées.

La biodiversité du parc national de Gunung Mulu est l’une des plus riches du monde avec plus de 3 500 espèces de plantes ! Les scientifiques ne cessent d’y trouver toujours plus d’orchidées endémiques, de nouvelles espèces de palmiers et de plantes carnivores, particulièrement dans la canopée où la vie sauvage animalière abonde. La faune y est aussi très variée ; singes, cerfs, oiseaux, papillons et multitudes d’insectes y ont élu domicile pour le plus grand plaisir des visiteurs.

12. Ville historique d’Ayutthaya, Thaïlande

La ville historique d’Ayutthaya se situe au nord de Bangkok. C’est un des lieux de destination privilégiés en Thaïlande. Elle est le fruit des vestiges de sa destruction en 1767. Mais en réalité, elle est bien plus ancienne. Fondée vers 1350 par le roi U-Thong, elle était la deuxième capitale siamoise après Sukhothaï avant d’être détruite par les Birmans.

La découverte de cette ville historique est enchanteresse. On a l’impression de voyager dans le temps pour retrouver des œuvres typiques de cette civilisation : les prangs, les tours-reliquaires, mais également des monastères, des wats, des temples bouddhistes dont le temple Wat Na Phramen encore en l’état. Une seule certitude prône : le royaume à l’époque était puissant et imposant, il n’y a qu’à voir les dimensions des vestiges.

Certains sont vraiment impressionnants comme la tête de Bouddha prise dans un tronc noueux. Les ruines sont réparties sur une quinzaine de sites. Leur état de conservation est assez impressionnant. Toutefois la couleur rouge de la pierre de construction était à l’origine couverte de plâtre blanc qui s’est dégradé avec le temps. La beauté du site lui a valu d’être classé au patrimoine mondial par l’Unesco

13. Complexe de monuments de Hué, Vietnam

La ville de Hué au Vietnam est souvent appelée la « ville impériale« . Elle est surtout connue pour son palais fortifié à l’intérieur de la citadelle, qui constitue l’ensemble des monuments de Hué, reconnu par l’UNESCO comme un site culturel important. Cette ville a également été l’ancienne capitale impériale du Vietnam. Elle a été construite à la fin du 14e siècle (plus précisément en 1362) et a été achevée après 203 ans. Le bâtiment est considéré comme un symbole important de richesse et de pouvoir. Ce site a été ajouté à la liste des sites du patrimoine mondial de l’UNESCO au Vietnam en 1993.

L’ensemble des monuments de Huê est connu pour la richesse de ses détails architecturaux et l’exquisité de ses paysages. Cependant, l’importance culturelle et historique du site ne doit pas être négligée. La disposition des monuments et des structures est également basée sur l’alignement cosmologique. Plus précisément, ils représentent les cinq points cardinaux (est, ouest, nord, sud et centre) en relation avec les cinq éléments de la nature (terre, métal, bois, feu et eau).

14. Temple de Borobudur, Indonésie

Le Temple de Borobudur est un site classé au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO, et situé dans le centre de l’île de Java en Indonésie. Ce magnifique monument est mondialement connu pour sa beauté ainsi que pour son architecture hors du commun. Lors de votre voyage en Indonésie, prenez le temps de visiter ce merveilleux site, il ne manquera pas de vous surprendre.

Aujourd’hui, le temple de Borobudur se dresse majestueusement dans la vallée, dans toute son ancienne splendeur. C’est le monument le plus visité en Indonésie. Il accueille, chaque année, plusieurs millions de touristes issues des quatre coins du globe. Sa visite, à certaines heures de la journée (au lever et au coucher du soleil) offre aux visiteurs un spectacle des plus somptueux. Surplombant la région avec ses 1.600.000 blocs de pierres volcaniques, ce temple majestueux est aussi le parfait endroit pour contempler le volcan Merapi au loin, toujours en activité.

15. Luang Prabang, ville de l’héritage mondiale

La petite ville patrimoniale de Luang Prabang possède un charme incontestable. La beauté de ce petit bout de terre habité, au confluent du Mékong et de la rivière Nam Khan, est sans pareil. Luang Prabang est marqué du prestigieux label de l’Unesco. On y reconnaît un patrimoine architectural très bien préservé qui est de la fusion entre une architecture lao traditionnelle et une architecture datant de l’époque coloniale. Le tout, parfaitement intégré dans un cadre naturel magique au coeur des montagnes. C’est un endroit calme où l’on retrouve toutes les commodités nécessaires pour poser bagages pendant quelques jours.

Cette ville du Nord du pays est une ancienne cité royale et le cœur spirituel du Laos. Ses nombreux temples se visitent parfaitement lors d’une balade à pied. D’ailleurs, se balader à Luang Prabang est l’activité qu’on ne se lasse jamais. Simplement pour admirer son beau patrimoine architectural et visiter ses nombreux temples où on se laisse facilement enivrer par les chants des moines bouddhistes. Chaque matin, ses rues voient circuler les moines aux robes safrans qui recueillent l’aumône des habitants agenouillés sur les trottoirs. Le soir venu, on a droit à une toute autre ambiance. Les douces lumières des ruelles et les lanternes de papier rendent le lieu très romantique. Un endroit qu’il est difficile de quitter…


En cliquant sur « Accepter », vous autorisez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, de personnalisation des contenus et de personnalisation de messages publicitaires. Vous pouvez si vous le souhaitez refuser l’installation de cookies en cliquant sur «Modifier».
AccepterModifier

RGPD

  • Google Analytics

Google Analytics